www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 octobre 2012

Compte rendu de la CAPD "Promotion, pdf" du 25 octobre 2012 (complété le 20/11))

La CAPD s’est tenue de 8h30 à 12h30. Mme Bazzo, la DASEN, nous a fait savoir qu’ayant une réunion avec le préfet, elle devait quitter la séance à 10h. Les questions que nous avons portées à l’ordre du jour de la CAPD ont donc été traitées en premier.

Nous avons lu en préalable une déclaration liminaire.

Question diverses posées par le SNUipp-FSU 87

- concertation : remontées des collègues ; relation avec la hiérarchie.

Suite à la déclaration liminaire que nous avons lue, nous avons expliqué que les collègues attendaient autre chose que des suites d’injonctions sans fin et des suspicions sur leur investissement dans leur travail.

- point sur les remplacements

La situation est extrêmement difficile et il y a eu 144 journées de classe sans remplaçant depuis le début de cette année scolaire. M Bustreau a expliqué qu’une partie de l’explication résidait dans le fait que des collègues ont été "formés" par feu les CPC d’EPS pour organiser des rencontres sportives sans eux. Ceci dit, la suppression de la Brigade Formation Continue a diminué les capacités de remplacement. Les 15 collègues en surnombre affectés à la brigade ne suffisent donc pas. On est bien loin des 10% du volume d’emplois nécessaires au bon fonctionnement de l’école. Alors qu’il faudrait environ 160 remplaçants, il n’y en que 113 (avec les 15 surnombres !).

- la mallette des parents

Nous sommes intervenus pour dénoncer le caractère obligatoire inscrit dans la note de l’IEN de Limoges 2. Nous avons également tenu à faire remarquer que l’injonction se situait dès l’entame de la note, avant même que le protocole ne soit exposé... Nous avons rappelé l’échange téléphonique que nous avons eu avec la DASEN et avons renouvelé toutes nos remarques (cf ICI). La DASEN nous a expliqué qu’eux aussi avaient des injonctions et qu’ils avaient déjà fait des efforts en retardant le calendrier des 3 réunions. Il a été confirmé que les 3 heures d’HSE octroyées aux 25 collègues concernées seraient versées à la paie de novembre (ou décembre). L’IEN et la DASEN ont dit qu’elles accordaient toute leur confiance aux collègues .

- point sur la situation des EVS, notamment ceux ayant l’aide administrative dans leurs missions

"Nous n’avons pas les moyens de maintenir l’aide administrative dans les école" nous a dit la DASEN. Nous avons expliqué que, pour les personnes concernées, recevoir quelques jours avant le changement de mission était inadmissible. Les directeurs ont formé ces personnes et... fini !

Nous avons renouvelé l’exigence de création de postes pérennes dans les écoles pour l’aide administrative, avec un vrai salaire. La précarité ne peut être une réponse : c’est bien cette dérive programmée qui nous avait poussé à ne pas signer alors le protocole sur la direction...

- point sur la prime ECLAIR et la répartition de l’enveloppe : sur quels critères ? Des collègues n’ont rien eu...

L’IEN de Limoges 2 nous a fait savoir que 3 collègues avaient été régularisés. Les collègues hors la classe (RASED, CLIN) n’y ont pas eu droit, ce que nous avons dénoncé avec force. Malheureusement, aucune solution n’a été proposée par l’administration.

Concernant la répartition entre les collègues pouvant y avoir droit (SIC), il nous a bien été expliqué que l’égalité de traitement n’était pas du tout dans la philosophie de ce système. On a bien compris que tous les leviers de la division avaient été actionnés par le précédent gouvernement et que nous attendions de l’actuel un véritable changement de cap.

Pour cette année scolaire "Je proposerai un nombre de choses aux collègues concernés, sur la liaison CM2/6ème... les enseignants volontaires seront amenés à travailler hors de leur temps de service." nous a dit l’IEN de Limoges 2.

- rattachements administratifs des brigades

Nous avons demandé que l’adresse des collègues concernés soit prise en compte dans le choix de leur école de rattachement. M Gainand a répondu que dans la mesure du possible ils essaieraient d’en tenir compte...

Nous avons également dénoncé certains rattachements de collègues permettant, entre leur lieu d’habitation et leur lieu de rattachement de ne pas pouvoir avoir de frais de déplacements...

- inspections : délais et conditions d’inspection

Nous avons tenu à rappeler que beaucoup de collègues étaient dans une situation de grand stress lorsqu’ils savaient qu’ils allaient être inspectés. Nous avons dit que cet état de fait n’était pas normal et que l’inspection devrait être déconnectée de la promotion. Nous avons également rappelé le caractère infantilisant de la note et l’injustice qu’elle générait.

Nous avons demandé à nouveau que les collègues soient respectés et que les délais d’inspections soient tenus ; une inspection doit être annoncée en amont. L’IEN de Limoges 1 nous a expliqué qu’elle prévenait les collègues environ 1 mois à l’avance puis qu’elle prévenait de la demie journée de sa visite une semaine plus tôt. Nous avons trouvé ce calendrier très satisfaisant et avons demandé s’il n’était pas possible de l’étendre à toutes les circonscriptions. La DASEN nous a dit qu’elle préférait que chaque IEN pilote sa circonscription à sa façon mais que les délais devaient correspondre à ce qui avait déjà été convenu, soit une fourchette de 15 jours. Cette question devrait être abordée lors du prochain conseil d’IEN.

- intervenants sports

Il avait été dit dans les réunions de directeurs que chaque enseignant ne pourrait avoir recours qu’à un intervenant par an et par classe. Nous avons demandé si les intervenants "piscine" comptaient, ils nous a été répondu que non. Nous avons demandé les raisons qui poussaient l’administration à s’attaquer aux intervenants "réguliers" d’année en année. Les collègues concernés par cela se sentant suspectés de laisser travailler l’intervenant pendant qu’eux mêmes se reposeraient... Nous avons expliqué qu’un intervenant était aussi le moyen d’avoir du matériel et qu’il était plus facile de mener certaines séances à 2 que tout seul. Il nous a été répondu que ce qu’il fallait éviter c’était une multiplication d’intervenants dans les classes les enfants pouvant être déstabilisés par trop d’intervenants.

- paiement des indemnités périéducatives : répartition ?

1364 indemnités auprès de 201 collègues viennent d’être mises en paiement sur la paie de novembre. Enfin... !

M Gainand nous a assuré que les choses s’étaient passée de la même façon que les années précédentes. Nous avons dit regretter de ne pas avoir pu assister à la répartition des indemnités ce qui était le cas avant que ce dossier soit de la responsabilité du Recorat et non plus de l’IA.

- questions essentielles :

a - le calendrier

le 3 avril remplace le jour de la Toussaint et le 22 mai remplace celui de l’Ascension

b - le redécoupage des circonscriptions

Le redécoupage sera effectif à la rentrée 2013. Un projet sera transmis au ministère pour décembre et validé (ou non) pour février (le mouvement des IEN ayant lieu à cette époque). Dans le projet de notre administration, Limoges ne sera plus partagé qu’entre deux circonscriptions (Limoges 2 & Limoges 4).

Avancement des PE classe normale

Remarque fondamentale : le système est injuste

Le système actuel entraîne des différences de traitement considérables entre un instituteur ou un PE qui franchirait tous les échelons à la vitesse la plus rapide et un autre qui n’avancerait qu’à l’ancienneté. Ce mécanisme installe une individualisation des rémunérations !

Le SNUipp revendique l’avancement de tous les Instituteurs et Professeurs des Ecoles au rythme le plus rapide, ce que les IEN ont obtenu pour leur corps !

Rappel des règles : éléments du barème pris en compte : ancienneté (AGS) + note. En cas d’égalité, le discriminant est la note puis l’âge

Au grand choix (GC) : on prend 30% des promouvables Au choix (CH) : on prend 5/7 des promouvables Lorsqu’il y a un reste supérieur à 0,5 cela permet de promouvoir un collègue supplémentaire.

Attention : les collègues placés en CLD (congé longue durée) au moment de la promotion ne bénéficie pas de celle-ci, contrairement aux collègues en CLM (congé longue maladie)

1) Avancement des PE directeurs des établissements spécialisés

• passage au 10ème échelon : 1 collègue • passage au 11ème échelon : 1 collègue

• passage au 7ème échelon de la HC : 1 collègue

2) Avancement des PE hors classe

• passage au 6° échelon : ANC : 9 • passage au 7° échelon : ANC : 5

3) Avancement des PE..

• les passages du 3ème au 4ème : tous à l’ancienneté

passage au :GCbarème dernier promuCHbarème dernier promuANCbarème dernier promu
5° échelon15183115
6° échelon1621,52520,251117
7° échelon23253924,51824,489
8° échelon1928,9973828,7502027,461
9° échelon2840,9195133,9251732
10° échelon2546,2723340,5811340
11° échelon1455,4612051,903650,897

Formation continue, désignation des stagiaires.

M Bustreau nous a dit que les collègues ne pouvaient faire qu’un stage long.

Il a été dit aussi qu’un même collègue pouvait faire au maximum 2 stages (dont éventuellement un long).

Concernant les 2 stages "longs", "La lecture au cycle 2" et "Maîtriser la langue à l’école maternelle", l’administration ne connait pas le nombre de M2 qui seront à la fois admissibles, inscrits à l’IUFM et volontaires... Dans ces conditions, impossibles donc de savoir, après environ le 25ème rang si l’on participera ou pas au stage... Les noms des collègues retenus ne seront connus qu’au moment où le nombre de M2 le sera...

Le stage "analyser sa pratique en sciences" a été ramené de 2 à 1 jour, la situation du remplacement étant trop critique en ce moment... Mais le sera-t-elle moins plus tard... ?!

Tous les candidats aux stages suivants sont retenus :
- Le développement de savoir être et savoir faire ; méditation MBSR et prévention du stress (3 jours, sans remplacement)
- Analyser sa pratique en sciences
- La culture et les arts au service de l’élève ; formation théâtre OCCE (pour ce stage ayant lieu un mercredi les collègues devraient avoir un remplaçant sur un jour de classe mais la situation du remplacement n’a pas permis ce remplacement aujourd’hui comme prévu ; ce devrait être plus tard )
- Connaissance des mécanismes et apprentissages ; enseigner la compréhension au cycle 3 (report R12) : BERNERD Anne Sophie, BOUDON Claire, BROS Séverine, BROSSAS Stéphanie, CELERIER Marie Line, DAURIAC Nicolas, DETRAIT Gwénaëlle, MARENDA Michael, MOREL Sophie, RAFIER LASCAUD Marie Aurélie, VILLOUTREIX Marie Dominique

- Le développement de savoir être savoir faire ; accueil, scolarisation des élèves de moins de 4 ans à l’école maternelle : LEBRETTE Lydie, ELEONORE Mélanie, MONTEIL Pauline, PAQUET Christine, TAUBREGEAS Valérie, SIMONET Patricia, ROY GUILLON Christine, RENAUD Carole, BARBOTIN Claudie, MAREC Didier, BON Séverine

Liste complémentaire : DESERBAIS Sandrine, DUCHAMBON Eve, GARAT Stéphanie, BREILLOUX Valérie

- L’accompagnement de l’enseignement des langues vivantes ; la préparation de l’habilitation : BEYSSAC Laurence, FORESTIER Patrick, SAVY CAMARET Nelly, LOURADOUR Patricia, CARBONNEL Valérie, HAY Claire, HOVAERE Aurélie, MASSICOT Isabelle, ROL Sandrine, TRENTALAUD Martine, REY Nathalie

- L’accompagnement de l’enseignement des langues vivantes ; didactique des LVE en cycle 2 et en cycle 3 : CARCY Daniel, LARDILLER Fabienne, GOURCEROL Corinne, VERHOYE Stéphane, JACOB LACOUR Sandrine, EUSTACHE Cécile, LONGUEVILLE Nicole, PATELOUP Marie Anne, DUMONTIER Aurélie, BREILLOUX Loïc, MARCHERAS Sandrine, COUTANT-VAMBERT Anne Marie, BARRA Audrey

- L’utilisation des TIC et des ENT dans les pratiques ; maîtriser son environnement numérique de travail : PLAZANET ANGELOT Danièle, HADJADJ Jean-Luc, RENAUD Pierre-Jean, LEBOCEY Françoise, MEXES Christian, LASSAUBE Stéphane, LESPARAT Marie Christine, TAVARES Laurence, MALAVAUD Isabelle, MARCHERAS Sandrine, FAUCHE Karine, COUTANT VAMBERT Anne Marie, MARTINIE Denis, REY Nathalie, BARRA Audrey, PERINET Céline, BENOIST Karen, CARBONE Cécile, CERCLET Jérôme, BUISSON Yves, DARMAGNAC Sylvie, BANQUET Jean-Christophe

Liste complémentaire : BETHOULE Jean-Claude, LESIGNE Audrey, ANDREAU Bernadette, DUCROS Nicole, DUMASDELAGE Laurent, EUSTACHE Cécile, FORESTIER Fabienne

- La culture et les arts au service de l’élève ; arts et paysage : GRIFFON Nadine, ANDREAU Bernadette, COUTURIER Nathalie, FERACHOU Martine, ROL Sandrine, MEYRAT Florence, SILOU Odile, LE HERISSE CLUZEAU Christine, PEIFFER Carine, GIBEAU Valérie, BEYSSAC Laurence

Liste complémentaire : VILLOUTREIX Marie-Dominique, MARTIN Juliette, PRODAULT Anne, GOURINCHAS France

- Connaissance des mécanismes et apprentissages ; la construction du nombre à la maternelle : JOYE Aurélie, SUKHDEO Anne Laure, MURAT Christine, ROUSSEAU Stéphanie, CHEVALIER Delphine, JOUCLA Audrey, COUSIN Sandrine, DEKIMPE Anne Soline, SIMONET Patricia, MEXES Christian, MAGNE BRETON Fabienne

Liste complémentaire : MOREAU Laetitia, RENAUD Carole, TAUBREGEAS Valérie, VERNAELDE Corinne

Vos représentants à la CAPD Liliane RAYNAUD, Fabrice PREMAUD, Chantal ANTOINET, Karen LENOIR

JPG - 7.8 ko
Pensez à vous syndiquer, c’est grâce aux syndiqués que l’on peut vous informer au mieux !

 

5 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.