www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / compte-rendu de groupes de travail à l’inspection  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 décembre 2012

Compte rendu du groupe de travail du 19 décembre à l’IA

Sujet : améliorer la situation du mouvement dans et hors de l’académie pour les collègues de Creuse.

Etaient présents :
- Monsieur Dominique BERTELOOT, Directeur académique, DSDEN de la CREUSE
- Monsieur Joël RAVAILLE, secrétaire général adjoint de l’académie
- Madame Maryse PASQUET, chef de division personnels et moyens 1er degré - IA23
- Monsieur Jean-Pierre GAINAND, Secrétaire général 87
- Madame Sandra MONTALAND, Secrétaire général 19
- Monsieur Fabrice COUEGNAS, professeur des écoles, SNUipp-FSU 23
- Madame Sandrine GORGEON, professeur des écoles, SNUipp-FSU 23
- Madame Lucile GUILLEMIN, professeur des écoles, SNUipp-FSU 23
- Monsieur Christophe RUBY, professeur des écoles, SNUipp-FSU 23
- Madame Karine ROSSENDER, professeur des écoles, SNUipp-FSU 19
- Monsieur Fabrice PREMAUD, professeur des écoles, SNUipp-FSU 87
- Madame Christelle LENIAUD, professeur des écoles, SGEN 87
- Monsieur Paul GIANGIOBBE, professeur des écoles, SE 23
- Monsieur Christophe MENVIELLE, professeur des écoles, SE 19
- Monsieur Daniel PEYRAUD, professeur des écoles, SE 19
- Madame Stéphanie RIVOAL, professeur des écoles, SE 87

La situation particulière des 4 collègues de Haute-Vienne et de Corrèze qui n’ont pas pu permuter a été portée à l’ordre du jour de ce groupe de travail. M. Prémaud du SNUipp-FSU 87 a tenu à faire remarquer que le blocage venait de la seule Corrèze, la CAPD de Haute-Vienne ayant prononcé l’exeat pour les 2 collègues de son département et étant d’accord pour la rentrée de 2 collègues Corrèziens, dans le respect des barèmes. Mme Montaland a justifié le refus au prétexte que les collègues de Haute-Vienne voulant intégrer la Corrèze étaient encore stagiaires au moment des opérations. M. Prémaud a alors fait valoir que cette situation n’était plus vraie au moment des opérations du 3ème mouvement et qu’à ce moment-là, les choses auraient pu se régler. Il a rappelé que les 4 collègues concernées auraient pu travailler dans de bien meilleures conditions sans que cela ne lèse quiconque. Afin que cette histoire ne se répète pas, le SNUipp-FSU a demandé que les stagiaires puissent également participer aux INEAT EXEAT afin de faciliter la mobilité des personnels. Après avoir pu discuter de cette bien malheureuse situation, le sujet du groupe de travail a été étudié.

Lire le compte rendu

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.