www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 février 2013

Compte rendu Audience recteur 14 – 02 - 2013

Nous avions, avec nos collègues du SNUipp-FSU 23 & SNUipp-FSU 19, demandé une audience à M. le Recteur.

Sandrine Gorgeon pour le SNUipp-FSU 23 & Fabrice Prémaud pour le SNUipp-FSU 87 étaient présents et porteurs des questions posées par le SNUipp-FSU 19.

Outre le Recteur d’académie, étaient présents la DASEN de Creuse et les secrétaires généraux du Rectorat.

L’audience s’est tenue au Rectorat de 10h20 à 12h00. Toutes les questions n’ayant pu être traitées, il a été convenu d’une 2ème audience pour après les vacances d’hiver.

- 1 - Les mutations : problèmes de mutations inter départementales

La problématique Creusoise a longuement été évoquée. La difficulté pour pouvoir quitter le département, notamment pour le 63 a été soulignée. Le travail commencé pour remédier à ces difficultés va être poursuivi. Nous avons rappelé une demande que nous avions formulée lors du dernier groupe de travail, à savoir la prise en compte spécifique au plan national des départements peu attractifs.

Fabrice Prémaud, pour les SNUipp 19 & 87 a tenu à rappeler la situation des 4 collègues qui voulaient intégrer l’autre département mais ne l’ont pas pu (la CAPD du 87 avait donné son accord mais refus du 19).

Nous avons demandé si les conditions des permutations informatisées allaient être améliorées ou pas, mais on n’a pas pu avoir de réponse précise.


- 2 - Les rythmes scolaires :

consultation des conseils d’école,

Nous avons rappelé toutes nos réserves et les raisons de notre vote en contre le décret sur les rythmes scolaires lors du CSE (Conseil Supérieur de l’Education) en précisant que sur les 60 voix possibles, seulement 5 avaient été en pour.

Nous avons tenu à rappeler que nous étions favorables à une réforme, que celle-ci était même nécessaire, après les suppressions massives de postes et la mise en place de la semaine de 4 jours. Nous avons regretté que cette réforme manque d’ambition, qu’elle n’ait pas été faite après consultation des enseignants.

Le Recteur a plaidé pour l’entrée dès 2013 dans la nouvelle organisation, même si tout ne pourra être parfait.

A propos des Conseils d’Ecole et de leur avis, il a confirmé que leur voix serait écoutée. Il a aussi précisé que si les maires avaient leur mot à dire, c’était la DASEN qui trancherait.

prise en compte de la ruralité

Nous avons fait part de notre grande inquiétude vis-à-vis du monde rural, et de l’application de la règle à calcul ne tenant pas compte de ses particularités.

Le Recteur nous a dit que les suppressions auraient été bien plus nombreuses si ladite règle avait été appliquée à la lettre.

Pourtant, les suppressions effectuées en Haute-Vienne ont bien démontré que c’était les écoles rurales qui étaient victimes des fermetures.

En Creuse, certains élèves ont déjà 2h15 de transports par jour... Alors, si les fermetures devaient se poursuivre...

- 3 - carte scolaire : fonctionnement des structures 2nd degré qui fonctionnent avec des moyens 1er degré (EREA, ULIS),

Nous nous sommes étonnés, comme nous l’avions fait au CTSD puis au CDEN de Haute-Vienne, que des moyens du 2nd degré soient pris sur des moyens du 1er degré.

Le recteur nous a expliqué qu’il n’avait pas d’autre choix, faute de moyens. Ces moyens ne pouvaient pas être pris sur ceux du 2nd degré qui étaient déjà insuffisants...

Nous avons rappelé qu’il avait été (unanimement) convenu à l’issue du dernier CDEN de demander au ministère qu’un rattrapage soit effectué pour la Haute-Vienne en termes de postes, son p/e étant un des plus bas de France et ce, malgré le caractère rural d’une partie de son territoire.

problèmes de remplacements,

Nous avons insisté sur l’état du remplacement dans nos départements et de la nécessité de créer des postes de brigades.

EMALA,

Sandrine Gorgeon a rappelé que ces moyens avaient été divisés par 2 en Creuse et qu’il était nécessaire de les reconstituer pour que les écoles puissent fonctionner correctement. Là encore, il a été question de ruralité.

Le temps faisant défaut, il a été convenu que les questions suivantes seraient traitées après les vacances d’hiver, lors d’une 2ème audience.

besoins des RASED,

scolarisation des enfants de moins de 3 ans,

mise en place du « plus de maîtres que de classes »


- 4 - direction d’école et fonctionnement de l’école : disparition de l’aide administrative,

suivi des élèves en situation de handicap,

demande de recrutement de personnels formés avec des contrats pérennes,

climat de plus en plus tendu dans les écoles

Fabrice Prémaud, co secrétaire du SNUipp-FSU 87

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.