www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 juin 2013

Problèmes de remplacements... Faites-nous remonter !

Période 5 : Après nous avoir dit lors de la dernière CAPD qu’il n’y avait plus de problèmes de remplacements, ce qui devait être le cas exceptionnellement ce mardi là, l’Administration a fait la démonstration qu’il n’en était évidemment rien en réquisitionnant encore des collègues en surnombre, dont il faut quand même rappeler qu’ils étaient inscrits dans des projets et qu’ils ont du partir, avertis quasi du jour au lendemain tandis que plusieurs écoles dans lesquelles ils intervenaient ne l’ont même pas été... Cette année, pour ces jeunes collègues, aura été une bien piètre entrée en matière. Et un singulier exemple d’où en est l’Education Nationale... Alors, heureusement que, comme toujours, les enseignants sont là et ne renoncent pas, malgré les mauvais coups (coûts !) reçus !

Le SNUipp-FSU demande aux collègues de lui signaler tous les non-remplacements et de faire un courrier aux familles pour ne plus accueillir les enfants si plus de 2 jours d’absence ne sont pas remplacés. Les consignes complètes et modèle de lettre sont ICI.

Paru au Journal Officiel le 29/05/2000 en réponse à la question d’Arnaud Montebourg. A lire et méditer, sans modération !

RAPPEL période 4 :

"La situation du remplacement ne s’améliore pas. 7 des enseignants en surnombre sont affectés au remplacement depuis hier ou aujourd’hui. Les écoles d’intervention de ces 7 collègues ont été prévenues hier." dixit l’administration.

En plus des stages annulés, ce sont maintenant les collègues en surnombre qui sont utilisés pour palier les manques de brigades...

Et ça continue, encore et encore...

Pourtant, nous avons demandé que des postes de brigades soient créés, et, lors de la fermeture de la BFC l’année dernière, dit que les choses allaient empirer. Malheureusement, le pire est toujours possible...

Plus de 40 collègues non remplacés ces derniers jours, malgré les stages annulés, des collègues en formation obligés à revenir en classe... Et pas de solutions...

Nous avons joint l’Administration par téléphone (portable) pour dénoncer cette situation. Dans les écoles, déjà pour la plupart copieusement garnies, la situation est extrêmement compliquée. Comment travailler correctement dans de telles situations, avec des élèves entassés dans des classes devenues minuscules, sans chaises pour s’asseoir ?

Un pic de 60 collègues non remplacés le même jour nous a été signalé...

Les dernières semaines de la période 4, ce sont 7 collègues qui étaient affectés en surnombre dans les écoles qui ont été réquisitionnés. Des "Plus de maîtres que de classes" en somme. Nous avons à nouveau joint l’administration pour dénoncer cette nouvelle réquisition. Et ironiquement proposé que les IEN, comme l’avaient fait l’année passée certains de leurs collègues dans d’autres départements, effectuent des remplacements, après en avoir informé la presse. Si tous, avec les Conseillers pédagogiques, faisaient cela, ne serait-ce que sur 1 jour, cela pourrait se révéler particulièrement efficace ! Parce qu’il faut bien faire remonter au ministère ce dysfonctionnement, qui met en péril la continuité du service public qui doit être pourtant assurée... nous a t-on souvent dit !

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.