www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 mai 2013

Rythmes : inquiètudes des CEMEA.

Communiqué des CEMEA concernant la réforme des rythmes scolaires :

"Concernant la réforme de l’école en cours, et l’aménagement des rythmes éducatifs, en passe d’être dégradé à un aménagement des rythmes scolaires, nous avons des raisons de douter de la mobilisation des moyens nécessaires pour les mettre en œuvre. Le recours au militantisme ou au bénévolat, corollaire d’une dévalorisation du travail, ne saurait être à la base d’une politique publique qui a fait de la jeunesse et de l’éducation une priorité nationale.

Cette mise en mouvement de tous les acteurs du champ éducatif via la refondation de l’école de la république, et dont ont impérativement besoin les enfants et les générations qui seront appelées à nous succéder, nous semble nécessaire, voire urgente, mais il nous faut aujourd’hui et il nous faudra demain veiller au grain, en partenariat notamment avec les autres associations du CAPE (Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole) du Limousin, afin d’augmenter notre capacité à convaincre des dispositions souhaitables à prendre, dont nous avons l’expérience, pour agir dans l’école, aux côtés des enseignants, ou aux marges de l’école avec les acteurs locaux et les élus.

Il faut aujourd’hui revendiquer et mettre en place un plan national de formation pour les personnels qui seront bientôt en charge de l’animation des temps péri-scolaires et péri-éducatifs. Au vu des moyens ridicules dont disposent aujourd’hui les collectivités territoriales, que le CAPE a bien entendu contactées et alarmées à ce sujet, nous ne pouvons actuellement que nous en inquiéter."

Le SNUipp et avec lui nombre d’enseignants sont aux aussi très inquiets des conséquences d’une réforme menée dans la précipitation, sans les moyens pour la mettre en oeuvre ; déjà dans de nombreuses écoles, les équipes sont confrontées aux difficultés d’organisation de la mise en place des nouveaux rythmes. Les activités péri-éducatives quand elles sont réellement proposées sont souvent loin d’être à la hauteur des enjeux : pour exemple une mairie a écrit à l’ensemble des membres des associations de la commune leur demandant de s’impliquer dans la prise en charge des enfants lors des activités péri-éducatives ( la mairie apportant une aide financière aux associations, elle estime que ces personnes lui doivent bien ça ...)

Alors par qui seront encadrés demain les enfants des écoles après l’école ? La question reste posée ...

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.