www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 juin 2013

Compte-rendu de la CAPD du 2nd mouvement mis à jour samedi 29

D’abord, un petit CLIP pour un grand CLAP !

La CAPD s’est tenu au rectorat de 8h30 à 15h30.

- affectation des TRS et des brigades de décharges à temps partiels.

A la suite du groupe de travail qui s’était tenu lundi dernier (et après rectification de l’erreur que le SNUipp avait signalée) les TRS étaient déjà affectés sur des blocs. La CAPD a entériné ces affectations ....

Il avait été demandé aux brigades à temps partiels de faire de nouveaux choix, le nombre de blocs prévus pour les temps partiels ne se révélant pas suffisant lors du groupe de travail. Il a été procédé à l’examen de leurs vœux et une collègue a renoncé à son temps partiel pour ne pas avoir un bloc ne correspondant pas à ses attentes. Nous avons alors rappelé que proposer à tous des blocs complets était plus juste et guère plus difficile à traiter. Le fait de demander un temps partiel, notamment de droit n’est pas traité de la même façon selon que l’on a tel ou tel poste.

PDF - 59.5 ko
affectation brigades à temps partiel

- affectation des personnels sans poste à l’issue du 1er mouvement.

- A l’issue du 1er mouvement il restait 99 collègues sans poste.
- Après les affectations du second mouvement 37 collègues sont encore sans poste.

Remarque du SNUIPP : avant de débuter les affectations nous demandons à ce que soient clarifiées les règles pour les collègues qui n’auront pas de poste à l’issu du déroulé de leurs vœux.

Réponse : on reste sur le principe qu’à la fin des affectations des personnels on pourra avoir des gens sans poste et des postes sans personnel.

PDF - 72.3 ko
AFFECTATION des personnels 2nd mouvement

Où va ki ?

PDF - 170.1 ko
Où va ki

3ème MOUVEMENT

Après examen des candidatures, il est décidé que les personnels sans poste seront convoqués mercredi après-midi par l’administration. Il leur sera fourni la liste de tous les postes sur lesquels candidater et ils devront choisir par ordre de barème les postes restants (qui apparaissent en gris sur notre liste des affectations ).

Attention des échanges entre département se feront sans doute dans l’intervalle et les personnes qui arrivent dans le département seront intégrés à la liste des personnes qui restent sans poste donc le rang de classement risque d’être modifié.

Se rajouteront à la liste des postes déjà connus, les postes libérés par les personnes quittant le département. S’y rajoutent déjà le poste d’adjoint de Bellevue-Naugeat (libéré par un départ en formation), le poste de maître E de Jean le Bail "oublié" au 2ème mouvement, les blocs non attribués (504 : Bellac, Bussière Poitevine, Mézières, ; ASH 2 ; ASH 3) un bloc recomposé : 2 j à Condorcet, 1j Gérard Philippe, 1 j TR .

Cette liste subira encore quelques modifications d’ici mercredi mais il n’y aura de toute façon pas suffisamment de postes pour tous les personnels restants. Nous avons demandé que le voeu "surnombre brigade" soit intégré à cette liste, ce sera fait. N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement. Nous ferons une mise à jour en début de semaine sur le site.

- ineats/exeats

Après le bilan catastrophique des permutations (21 % seulement de satisfaction contre 25 % l’an passé ce qui n’était déjà pas terrible !), le SNUipp avait demandé que les INEATS/EXEATS permettent de satisfaire plus de collègues et notamment les situations les plus critiques. Il avait insisté pour que des directives écrites et claires soient données aux DASEN dans ce sens.

Pour l’avenir, le SNUipp rappelle qu’il est absolument nécessaire de remettre à plat les règles de mutation et d’améliorer la mobilité des enseignants, en travaillant sur l’ensemble des paramètres, y compris la question de l’attractivité des départements mais également du métier (conditions de travail, salaires, éducation prioritaire etc..).

En attendant de nombreux collègues se retrouvent dans des situations très difficiles, obligés de se séparer de leur famille, d’avoir 2 logements ... certains sont dans l’attente depuis près de 10 ans ! Nous avons rappelé la demande formulée sous forme de motion lors du CDEN "Carte Scolaire" (cf Compte rendu CDEN 7 février)

Mais Mr Gainand interrogé sur ce sujet a déclaré que pour l’instant aucun INEAT non compensé n’était possible. Seuls des échanges terme à terme entre 2 départements sont donc possibles ; dans ce cadre un échange entre le 75 et le 87 est acté. 3 autres échanges devraient être possibles. Ils seront validés par les CAPD des autres départements.

- affectation des brigades de décharges des EMF

Les modulateurs seront réunis à la suite de la CAPD. Un travail de préparation a été réalisé avec les DEA : constitution de blocs. A noter la nouvelle organisation pour la rentrée : Cycle 2 à Condorcet et cycle 3 au Roussillon.

- affectation des stagiaires

- Les 25 PE stagiaires seront réunis et choisiront leur école de rattachement.

Remarque des représentants des personnels : pour le bon fonctionnement des écoles il faut aussi penser le plus rapidement possible aux brigades qui vont fonctionner en doublettes avec les stagiaires.

Et de rappeler encore la suppression de la brigade Formation Continue voilà déjà 1 an, enlevant ainsi 10 collègues des moyens de remplacements...

Questions diverses du SNUipp-FSU 87

- Questions à propos des stagiaires étudiants M2 admissibles au concours : Les tuteurs sont les EMF (18), certains auront un stagiaire, d’autres 2. Pas de MAT car imposerait trop de besoins en remplacements.

SNUIPP : il est dommage que les écoles ne soient pas associées au choix des classes recevant ces stagiaires.

Cas des lauréats du concours 2013 n°2 : nous avons expliqué que les 42 collègues déchargés le mardi par ces lauréats auraient du être contactés en amont. Afin de savoir s’il n’y avait pas de problèmes ce jour-là (créneau piscine, organisation particulière...) ! Le problème spécifique posé aux directeurs ayant un quart de décharge et travaillant dans une école passant à 4,5 jours n’est pas réglé !

- Emploi d’avenir professeur : Pour l’instant ils sont au nombre de 11. Des nouveaux EAP seront recrutés surement dès septembre mais le premier degré ne sera pas prioritaire.

Remarques du SNUIPP :
- Que vont-ils faire ?
- On peut également imaginer la situation des écoles dans lesquelles sont affectés un stagiaire étudiant, un EAP sans qu’aucune information ou discussion en amont n’ait eu lieu ...

- Question à propos des APC : le SNUIPP demande à ce que soit réaffirmé le fait que l’organisation des APC est à l’initiative des équipes enseignantes et non des municipalités. Aucun ordre ne peut être donné de ces dernières ! Nous en avons profité pour rappeler les propos de Vincent Peillon lors de sa venue à Limoges lorsque nous l’avions questionné à ce propos :

"Monsieur le ministre, pourquoi avoir donné tout pouvoir au maire au détriment des Conseils d’Ecole (où pourtant il siège et dispose d’une voix qui compte) ?

Mais non, ce n’est pas vrai, ce sont toujours les Conseils d’Ecole qui sont force de proposition, répondit-il."

La suite, on la connait !

- rythmes scolaires : cas de Limoges

Nous avons également rappelé que les problèmes remontés par les collègues sur le terrain, à Limoges, étaient d’importance et qu’ils avaient vraiment le sentiment d’avoir été trompés...

L’administration semble découvrir le problème... Nous serons reçus en audience par Mme Desproges-Peyroux, adjointe chargée des affaires scolaires à Limoges, mardi 2 juillet à 9h à la mairie de Limoges.

- le SNUIPP demande un point sur le remplacement : environ 1200 jours de classe non assurés pour l’année scolaire au dernier pointage, ce qui représente environ 8 postes. Et d’ici à la sortie, estimation à environ 1500.

Nous avons demandé si les collègues en surnombre réquisitionnés pour les remplacements l’étaient toujours (réquisitionnés). M Bustreau nous a dit que les engagements qui étaient les leur, dans leurs écoles, étaient respectés et qu’ils n’effectuaient des remplacements que de manière ciblée, que chacun s’y retrouvait.

- le SNUipp expose le problème de la différence de traitement entre un psychologue scolaire détenteur du DEPSS et un ne l’ayant pas. Pourquoi une paie différente alors que les personnes concernées font le même métier et ont des diplômes reconnus et suffisants pour effectuer leur travail ?

L’administration nous a expliqué que c’était le trésorier général qui refusait, que les textes existants ne permettaient pas de faire autrement. Mais que cette façon de faire était injuste et qu’elle comprenait notre question...

A propos des textes et de leur application, nous avons souligné que dans de nombreux départements, il n’était pas fait de distinction entre les personnels sur leur feuille de paie. Nous continuerons à intervenir sur ce dossier, en corrélation avec celui des directeurs d’établissements spécialisés devenus coordonnateurs et qui ont perdu de l’argent dans ce changement qui ne devait être qu’administratif...

La CAPD s’est achevée à 15h30, soit 7h après son commencement !

Fabrice Prémaud, Liliane Raynaud, Renaud Roux & Chantal Antoinet, vos représentants élus du SNUipp-FSU 87

JPG - 36.9 ko
Pensez-y... syndiquez-vous au SNUipp-FSU !

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.