www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 septembre 2013

Une réforme pour sauver les retraites ?

La réforme décryptée
Ce que disent les experts "officiels" les plus médiatisés et ce qu’ils omettent volontairement de dire ...

1993 … 2003 … 2010 ... 2013 … les « réformes » des retraites se succèdent et se ressemblent depuis maintenant 20 ans…décryptage :

" l’allongement de l’espérance de vie représente un insoutenable problème démographique : on vit plus longtemps, il faut travailler plus longtemps. "

Mais de quoi parle-t-on ?

- Espérance de vie : elle est en légère progression, hommes 78 ans, femmes 85 ans. Espérance de vie en bonne santé : elle régresse, hommes 61,8 ans, femmes 63,5 ans (données INSEE 2010)

- L’augmentation de l’espérance de vie ne date pas d’aujourd’hui : par le passé, elle s’est accompagnée d’une diminution du temps passé au travail et d’une amélioration du niveau de vie, grâce à un partage de la richesse produite.

" Les besoins de financement sont « abyssaux » : le déficit cumulé des régimes de retraites sur la période 2011-2020 est estimé à 20 milliards."

Admettons mais dans le même temps ...

- avec la réduction du chômage et l’objectif du plein emploi, mécaniquement, les capacités de financement augmentent

- la fraude et l’évasion fiscale représentent chaque année 80 milliards

- imposer l’égalité salariale homme/femme dans le privé rapporterait 52 milliards de cotisations supplémentaires.

- les exonérations annuelles de charges sociales en faveur des entreprises sans efficacité prouvée sur l’emploi nous privent de 30 milliards de recettes.

- les dividendes distribués aux actionnaires sont passés depuis 1975 de 3 à 9 % de la valeur ajoutée des entreprises, au détriment des salaires.

- la fortune des 500 plus riches de notre pays a crû en 2012 de 25%

La « réforme » Ayrault : la poursuite de la dégradation de nos conditions de vie.

- Maintien des éléments les plus nocifs des réformes Fillon (système de décote, recul de l’âge légal à 62 ans et 67 ans pour l’annulation de la décote, augmentation de la durée de cotisation à 41,5 annuités en 2020.)

- Augmentation progressive de la durée de cotisation pour les générations nées après 1958 d’un trimestre tous les trois ans pour atteindre 43 ans en 2035 (générations nées en 1973 et après).

- Augmentation pour les salariés et les employeurs des cotisations retraite de 0,15 point en 2014 puis de 0,05 point en 2015, 2016 et 2017… qui par un tour de passe passe ne concernera réellement que les salariés.

Concrètement, calculs pour un professeur des écoles ayant 30 ans aujourd’hui.

Jeune homme né en 1984 rentré à 25 ans dans l’Education Nationale sans trimestre dans le privé.

Avec la loi 2010, un départ à 62 ans avec 14 trimestres manquants lui aurait garanti une pension nette de 1545.79 €.

Il ne s’assure une pension à taux plein de 2097.42€ qu’en partant à 67 ans.

Avec le projet de 2013, un départ à 62 ans avec 17 trimestres manquants lui fera toucher 1424.06€.

En partant à 67 ans, il ne touchera pas la pension à taux plein, il touchera 1973.69€.

Jeune femme, née en 1984, rentrée à 25 ans dans l’Education Nationale sans trimestre dans le privé, ayant deux enfants.

Avec la loi 2010, un départ à 62 ans avec 10 trimestres manquants lui aurait garanti une pension nette de 1639.47 €.

Elle ne s’assure une pension à taux plein de 2072.15€ qu’en partant à 66 ans. En partant à 67 ans, ayant une surcote, sa pension aurait atteint 2199.73€.

Avec le projet de 2013, un départ à 62 ans avec 16 trimestres manquants lui fera toucher 1446.66€.

En partant à 67 ans, elle ne touchera pas la pension à taux plein, elle touchera 1998.67€.

Nous avions largement combattu ces orientations en 2010, pourquoi les accepterions-nous aujourd’hui ? Continuons de faire entendre notre voix ! Ne nous laissons pas manipuler, ne nous laissons pas faire !

Reprendre en main le cours de ma vie !

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.