www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 octobre 2013

Compte rendu de la CAPD "Promotion, pdf" du 16 octobre 2013

Le SNUipp-FSU 87 a d’abord tenu à faire une déclaration liminaire.

Une EVS faisant partie des personnes qui ont engagé des démarches auprès des prud’hommes pour faire valoir leurs droits ( procès toujours en cours après 2 ans et demi !) a en effet été "remerciée" au bout d’une semaine de travail. Elle avait été recrutée sur les nouveaux emplois d’EVS administratifs alloués à la rentrée avant que les services ne s’aperçoivent qu’elle faisait partie des personnes ayant intenté un recours au Prud’hommes et ne décident donc de mettre fin à son contrat. Un tel traitement des personnels est tout simplement révoltant et va à l’encontre des droits de chacun à défendre ses droits.

Points divers des autres syndicats (certains points ayant aussi étaient portés par nous)

- indemnités ECLAIR : sûrement la même que l’an dernier avec peut être une prise en compte du travail supplémentaire généré par la consultation. Sur la question de la part variable, la DASEN dit ne pas pouvoir apporté de réponse immédiate mais dit qu’elle souhaite que soit reconnu le temps donné pour les assises de l’éducation pruioritaire.

- L’ISAE doit être versée au mois de novembre pour moitié (200 euros)

- Décharge école de moins 4 classes : 1 jour a déjà été assuré pour tous et le 2ème jour pour moitié des collègues (les autres devraient être remplacés après les vacances de la Toussaint)

- Calendrier : problème sur le jour de rattrapage : récupération d’un forfait de 5 heures pour les écoles à 4 jours ½ (2 fois 2H30) et d’1 jour pour les autres. L’organisation peut être adaptée après avis de l’IEN L’administration a envoyé hier l’arrêté spécifiant les jours de récupération.

- Les remplacements : « situation de fragilité » selon la DASEN !! la situation s’est dégradée par rapport à l’an dernier sur la même période. La DASEN s’engage à en tenir compte lors de la prochaine carte scolaire. Un groupe de travail abordera le sujet des affectations dans les circonscriptions.

- EAP : emploi avenir professeur : des démissions en M1 (5 renouvellements seulement sur 12) car trop lourd à gérer avec l’université (emplois du temps, répartition géographique). La situation n’est pas satisfaisante. 21 devraient arriver.

- Modalités de passage des tests de GS : BSEDS envoyé depuis plusieurs années qui constitue un filtre : 15 à 20% vus par les médecins. Les élèves non vus en GS seront vus en CP. On peut se demander comment les médecins qui n’ont déjà pas eu le temps de les voir en GS les verrait en plus de tous les autres GS ! Nous nous interrogeons également sur la validité du test passé ...

- Poste du CRDP : a été pourvu par un personnel de la Corrèze après un appel académique

- Indemnités pour les activités péri éducatives : le versement devrait être rapide et concerne 1 centaine de personnes . Il n’y a pas de distorsion importante entre l’offre et la demande selon Mr Gainand.

- Tutorat des stagiaires effectué par des collègues à 80% : les IEN préfèrent que le tutorat soit effectué par des collègues à temps plein ( le plus souvent le directeur) mais les personnels déchargés peuvent aussi être les tuteurs.

points divers que le SNUipp-FSU 87 a porté à l’ordre du jour de cette CAPD :

- Pourquoi utiliser les 24 h de concertations dédiées à l’organisation et à la mise en place des APC pour autre chose (3h consultation programmes, 2h pour les brigades...)

Nous avons dit que ces 24h n’étaient pas extensibles et qu’elles étaient la reconnaissance d’autres temps.

DASEN : La consultation de programme est une volonté du ministre donc la DASEN s’est plié aux directives.

- contenu des APC : la liberté de choix des équipes doit être respectée.

Certains IEN veulent que les APC deviennent des APE et d’autres l’interdisent ! Pourquoi ne pas laisser une liberté aux enseignants pour les organiser ? Pourquoi ne pas nous faire confiance pour identifier les besoins de nos élèves ?? Pour l’administration, le système va s’organiser par période. Les remarques des IEN ne sont que des remarques, pas des injonctions, nous a t-on répondu.

- les RIS : organisation et autorisation

Certains collègues se sont vus refuser la participation à la RIS du 9 Octobre du fait du manque de remplacement. Mais cela est un droit, d’autant plus si la répartition des enfants dans l’école ne pose pas de souci. Les IEN demandent à être prévenus une semaine à l’avance. Les collègues seront remplacés dans la mesure du possible. La DASEN propose de refaire un point avant la prochaine RIS.

- brigades : résultat du bilan qui devait être effectué (avec les conséquences des changements des écoles de rattachement opérés après la sortie de juillet dernier)

L’impact des frais est important (et non pris en compte) notamment dus à la nouvelle répartition géographique, à la semaine de 4 jours ½ et au non versement des ISSR. Après avoir à nouveau dénoncé cette injustice faite à certains de nos collègues, M Gainand a assuré que dès vendredi tous les cas seraient examinés et traités. A suivre donc.

- brigades : comment doivent être gérées les semaines de travail dépassant les 24h de classe ? Quelles seront les modalités de rattrapage ?

- brigades : point sur les non remplacements effectifs dans les écoles. L’hypothèse d’enlever des collègues en cours de remplacement (long et/ou court) pour les placer ponctuellement et provisoirement ailleurs est-elle envisagée ?

Ces questions n’ont pas eu le temps d’être traitées, l’heure avançant et la DASEN devant quitter la CAPD. Nous la traiterons d’une autre façon, dès que possible.

- projet d’école : pourquoi pas un avenant (synthèse avant décembre, axes en février-mars et rédaction finale en juin) ?

Cette question a été traitée hier, lors de l’audience que nous avons eue avec la DASEN (sur les problèmes spécifiques de Limoges 2). La DASEN nous a fait part de son désir que le bilan du projet d’école et l’écriture d’un nouveau projet d’école ne soient pas vécus comme une contrainte et une seul demande administrative. Elle nous dit avoir le souci de ne pas alourdir le travail des équipes mais vouloir que le projet leur permette de mettre des choses en oeuvre. Pour le nouveau projet elle ne demanderait que 2 ou 3 axes et pas un catalogues d’actions à mener.

- pourquoi, dans notre département, y-a-t-il une inspection en T1 ?

Elle a lieu en T2 dans beaucoup d’autres départements. C’est une disposition académique qui a décidé qu’il en soit ainsi. La DASEN veut bien faire remonter au recteur même si elle considère que la visite d’un inspecteur est une forme d’accompagnement. Nous répondant que l’inspection est surtout un moment de stress (pour l’ensemble des personnels d’ailleurs) ; Pourquoi ne pas faire évoluer le rapport d’inspection ? Le secrétaire général lui-même reconnait que l’inspection est un moment totalement artificiel ! A quand l’inspection formative ?

- les emplois aidés : qui, où, pourquoi, formation ?

Voir les réactions de l’administration à notre déclaration liminaire.

On n’a toujours pas la liste des personnels ni leur lieux d’affectation ! L’administration s’est engagée à nous les fournir. Il y a des difficultés à recruter les 42 personnes pour l’aide administrative. Nous avons expliqué que cela ne nous étonnait pas, ces contrats mêlant précarité matérielle et précarité temporelle.

- les indemnités en direction de CMPP

Suppression de la NBI qui ne concerne que les directeurs d’école selon l’administration. Nous n’avons pas les mêmes références de textes….

Avancement des PE classe normale

Remarque fondamentale : le système est injuste

Le système actuel entraîne des différences de traitement considérables entre un instituteur ou un PE qui franchirait tous les échelons à la vitesse la plus rapide et un autre qui n’avancerait qu’à l’ancienneté. Ce mécanisme installe une individualisation des rémunérations !

Le SNUipp revendique l’avancement de tous les Instituteurs et Professeurs des Ecoles au rythme le plus rapide, ce que les IEN ont obtenu pour leur corps !

Rappel des règles : éléments du barème pris en compte : ancienneté (AGS) + note.

En cas d’égalité, le discriminant est la note puis l’âge

Au grand choix (GC) : on prend 30% des promouvables

Au choix (CH) : on prend 5/7 des promouvables

Lorsqu’il y a un reste supérieur à 0,5 cela permet de promouvoir un collègue supplémentaire.

Attention : les collègues placés en CLD (congé longue durée) au moment de la promotion ne bénéficie pas de celle-ci, contrairement aux collègues en CLM (congé longue maladie)

1) Avancement des PE directeurs des établissements spécialisés

• passage au 11ème échelon : 2 (sur 2*)

• passage au 6ème échelon de la HC : 1 (sur 1*)

2) Avancement des PE hors classe

• passage au 5° échelon : ANC : 1 • passage au 6° échelon : ANC : 19 (sur 19*) • passage au 7° échelon : ANC : 5 (sur 5*)

3) Avancement des PE..

Remarques :

- La Corrèze avait oublié de communiquer le reclassement d’une collègue : elle bénéficiera de la promotion à laquelle ce reclassement lui donnait droit.

- L’administration refuse d’accorder une promotion à un collègue actuellement en CLD suite à des difficultés personnelles. Sa promotion devait avoir lieu à l’issue du CLD donc il était en mesure de pouvoir en bénéficier. Nous avons bataillé fermement, argumenté mais l’administration est restée inflexible.

Tous les syndicats s’opposent à cette mesure disciplinaire déguisée.

Un autre cas de refus de promotion au choix a été proposé mais cette fois, l’administration nous a entendu.

Utiliser avec le plus grand opportunisme cette CAPD "promotion" pour bloquer des collègues promouvables au GC (grand choix) ou au CH (choix) est inacceptable, injuste et inefficace. Si problème il y a, alors l’administration doit traiter le problème correctement. Dans ces quelques cas, extrêmement rares heureusement, cette CAPD (avec ce blocage d’échelon) ne peut avoir aucune incidence.

• les passages du 3ème au 4ème : tous à l’ancienneté

passage au :GCbarème dernier promuCHbarème dernier promuANCbarème dernier promu
5° échelon13 (sur 44*)16,5035 (sur 47*)13
6° échelon15 (sur 51*)2124 (sur 33*)19,99711 (sur 21*)16
7° échelon22 (sur 73*)23,7541 (sur 57*)22,99713 (sur 47*)19
8° échelon20 (sur 67*)27,5031 (sur 44*)27,5011 (sur 42*)25,419
9° échelon23 (sur 77*)32,99436 (sur 50*)33,31718 (sur 44*)31
10° échelon27 (sur 89*)43,42242 (sur 59*)38,47513 (sur 13*)36,250
11° échelon16 (sur 53*)53,82827 (sur 36*)50,7258 (sur 8*)49,406

* promouvables

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question au tout renseignement (06 71 64 13 33 ou 06 79 00 81 72).

Formation continue, désignation des stagiaires.

D’emblée, nous avons regretté que les documents finalisés nous aient été transmis si tard, rendant difficile la préparation de cette partie de la CAPD. M Bustreau a convenu qu’il avait du faire avec les difficultés techniques : retard du délais d’inscription, problème matériel informatique au moment de l’extraction des données. La CAPD aurait pu être retardée...

Nous sommes intervenus pour dénoncer la mention Défavorable accolée aux collègues Brigades au prétexte que leur support ne peut servir pour un contractuel. Même si cette année, au regard des barèmes, il n’y a pas d’incidence, il faudrait trouver une solution. Une piste pouvant être un échange de service avec un collègue volontaire sur la période donnée.

- 4638 FLS051 SENSIBILISATION À LA LANGUE DES SIGNES

5 places pour 14 candidatures

Collègues retenus : PRODAULT ANNE, VIGNERIE CHRISTINE, CASTANET FRANCOISE, VERHOEVEN ZELIA, FORGEOIS ALEXIA

Liste supplémentaire : BARRAT AURELIE, DELAGE ANNOUK, PIEL SABINE

- 4637 ACC351 MÉDITATION MBSR ET PRÉVENTION DU STRESS

34 places pour 18 candidatures

Collègues retenus : GAUDUFFE MARIE PASCALE, VIGNERIE CHRISTINE, VALET CATHERINE, LAVERGNE SOPHIE, PRODAULT ANNE, LATOUILLE CECILE, DAURIAT BRIGITTE, PRUNET CATHERINE, CASTANET FRANCOISE, VIGNOT FLORENCE, SERRET CHRISTIANE, MOREL SOPHIE, RONDEAU CHRISTINE, JOUCLA AUDREY, BETHOULE JEAN CLAUDE, GOUX ISABELLE, MONTASSIER ESTELLE, DARMAGNAC SYLVIE

- 4626 LVE353 RENFORCEMENT DES PRATIQUES LIÉES À L’ENSEIGNEMENT DE L’ ANGLAIS

16 places pour 21 candidatures

Collègues retenus : GAILLARD ALAIN, MORIN ETIENNE, DAURIAC NICOLAS, SCHNEIDER NADINE, PICHON NATHALIE, GEOFFRE NATHALIE, SAVY-CAMARET NELLY, DEL PUPPO ISABELLE, PREVOST CATHERINE, PUECH CAROLINE, BODIN MAGALI, GOUX ISABELLE, DUMONTIER AURELIE, CONSTANTIN BOULESTEIX SARAH, REY NATHALIE, TRENTALAUD MARTINE

- 4631 LEC351 APPRENTISSAGE DE LA LECTURE DE LA GS AU CE1

21 + 1 places pour 65 candidatures

Collègues retenus : LEYMARIE ALAIN, BROWN EMMANUELLE, MOREL MARTINE, LASSARTESSE CORINNE, MAGNE BRETON FABIENNE, GOBEAUX MURIEL, MIALET PIERRE, GIRAUD PINEL BRIGITTE, JOINET NATHALIE, LAVAUD CATHERINE, CHARRIER CHRYSTELE, NEUVIC SANDRINE, GRANET SYLVIE, SOUBRA EVELYNE, LEYSSENNE NATHALIE, LOURADOUR PATRICIA, COULON CELINE AIMEE, VIENNE FABRICE, BOURSIER GREGORY, TRECH CHRISTELLE, TESSIAU-PETAVY VERONIQUE, HENRY CECILE

Liste supplémentaire : BOUGOUIN MARIE, TEILLET PHILIPPE, ALLONCLE EMILIE, REY NATHALIE

- 4634 MAT351 LANGAGE ET ECRITURE A LA MATERNELLE

26 places pour 91 candidatures

Collègues retenus : MERLE ISABELLE, BEZARD GENEVIEVE, SIMONET PATRICIA, HAILLOT STELLA, LASSAUBE STEPHANE, VRBAN FRANCOISE, CLEMOT NATHALIE, COMBIER VERONIQUE, GRELLIER CATHERINE, DARNEIX SANDRINE, BOUYGUE STEPHANIE, MILLON SANDRINE, DUPUIS VALERIE, SERPAUD ISABELLE, REIX CAROLE, JOUAVILLE PASCALE, FRUGIER NATHALIE, FERRAN ISABELLE, FERRIERE AURELIE, MONNERIE NATHALIE, ARCHAMBAULT CLAIRE, MAPPAS CAROLE, GARAT STEPHANIE, ROUMILHAC MARIE-AGNES

Liste supplémentaire :

- 4635 MAT352 LA CONSTRUCTION DU NOMBRE À L’ÉCOLE MATERNELLE

21 places pour 75 candidatures

Collègues retenus : MASSARD LAURENCE, THUILLIER MARIE CHRISTINE, RAYNAUD LILIANE, KEPEKLIAN CATHERINE, MOREAU LAETITIA, DELAGE ANNOUK, CLAUDE CARINE, ROL SANDRINE, COUSSEAU CAROLINE, HIPP GERALDINE, SILOU ODILE, RENAUD CAROLE, GIRARD MARYLINE, PRADEAUX CHAULET MARIE LAURE, BARBARIN TESSIER CECILE, BEZELGA CAROLE, ABBA CHRYSTELE, WOLF ALICE, LEBRAUD VALERIE, BEYSSAC LAURENCE, PRIOT ISABELLE

Liste supplémentaire : LEGER PEGGY, BRUSQ GEOFFROY, BONNEL LYDIE, PARCELIER POTHIER CECILE

- 4624 LVE351 C2 RENFORCEMENT LINGUISTIQUE ET PÉDAGOGIQUE

12 places pour 12 candidatures

Collègues retenus : ANDREAU BERNADETTE, PRADEAUD CHRISTELLE, LARIVIERE NOELLE, LONGUEVILLE NICOLE, BAYLET BELINDA, MEILLON AURELIE, MERIGALET FABRICE, BONNEFOY NOELLE, CARTIER NICOLAS, BETHOULE JEAN CLAUDE, DUMONTIER AURELIE, REVUZ ARIANE

- 4625 LVE352 C3 RENFORCEMENT LINGUISTIQUE ET PÉDAGOGIQUE

12 places pour 17 candidatures

Collègues retenus : BUSTREAU BRIGITTE, CHANONAT NATHALIE, GOUX ISABELLE, FROMAGE SOPHIE, VANTAUX MARIE NOELLE, ANDREATTA ANNE, OREAL VALERIE, BOUTANT CECILE, MONTASTIER ESTELLE, TANTY ISABELLE, BERNARD ANNE-SOPHIE, BRIOT MARIA DEL MAR

Liste supplémentaire : SAVY-CAMARET NELLY, BODIN MAGALI, L’ARDILLER FABIENNE

- 4650 LVE354 CYCLE 3 ÉVALUER ET REMÉDIER

12 places pour 4 candidatures

Ce stage pourrait passer de 2 jours à 1, vu le faible nombre de postulants

Collègues retenus : BARRA AUDREY, BOUTANT CECILE, RONDEAU CHRISTINE, DOUBLET FABIENNE

- 4629 EPS351 MISE EN PLACE DU SAVOIR-NAGER À L’ÉCOLE ELÉMENTAIRE

36 places pour 18 candidatures

Collègues retenus : DOUBLET FABIENNE, GRENIER FORESTIER MARIE LAURE, MARCHERAS SANDRINE, NEGRIER SYLVIE, BONNARDET GWLADYS, L’ARDILLER FABIENNE, VIENNE FABRICE, ANDREATTA ANNE, HOUDU JUDICAELLE, GOUX ISABELLE, PIEL SABINE, BOYER KARINE, PRODAULT ANNE, DARMAGNAC SYLVIE, RONDEAU CHRISTINE, ANGLERAUD SANDRINE, BRUNATO LISA, BARRA AUDREY, MONTASSIER ESTELLE

- 4632 SCI351 ENSEIGNEMENT ET CULTURE SCIENTIFIQUE AU CYCLE3

12 places pour 22 candidatures

Ce stage sera peut-être augmenté d’un jour.

Collègues retenus : NANEIX FRANCK, THARAUD LAURENCE, CHAUVERGUE LAURENCE, ROY ANABEL, COUDERT MARIE, AUSTRUIT BENOIT, MOREL SOPHIE, TEXIER MARIE-PAULINE, BREILLOUX LOIC, PILLES MYRIAM, VILLOUTREIX MARIE-DOMINIQUE, BARRA AUDREY

Liste supplémentaire : CRITON NADEGE, SAMSON SEVERINE, CELERIER MARIE LINE

- 4653 SCI352 Analyse pratiques enseignantes en sciences

12 places pour 2 candidatures

La stage est annulé, le nombre de candidats étant jugé par l’administration comme insuffisant. Il sera remplacé par un stage en mathématiques à public désigné.

- 4651 ART351 LE THÉÂTRE EN JEU

12 places assurées, voire 16 ou même 20 pour 50 candidatures

Collègues retenus : COULEAUD CORINNE, GOMBOC SANDRINE, GABORIAU MARIE CHRISTINE, L’ARDILLER FABIENNE, VIGNOT FLORENCE, BRIOT MARIA DEL MAR, NOGAREDE CELINE, MALAVAUD MARIE THERESE, CASSAGNE PIERRE, RIVOAL STEPHANIE, GIBEAU VALERIE, SERIERS FLORENCE,

puis éventuellement si remplaçants suffisants : LAFONTAINE SEVERINE, BOYER KARINE, PAILLOT BEATRICE, RAFFIER LASCAUD MARIE AURELIE

puis : REVUZ ARIANE, CRITON NADEGE, MONTASSIER ESTELLE, ETCHEVERRY LISE

- 4660 ART352 LE PAYSAGE DANS TOUS SES ÉTATS

12 places pour 57 candidatures

Collègues retenus : COUTURIER NATHALIE, TRENTALAUD MARTINE, DORE VALERIE, EYSSIDIEUX CHANTAL, DUNAU VERONIQUE, ROUX HELENE, VILLOUTREIX MARIE-DOMINIQUE, EUSTACHE CECILE, MARTIN JULIETTE, BOULESTEIX SABINE, BERNIS FRANCOISE, SERRET CHRISTIANE

Liste supplémentaire : APFELDORFER EVE, CELERIER MARIE LINE, PLANADE VALERIE

- 4657 TIC351 Maîtriser son environnement numérique de travail

48 places pour 47 candidatures

Collègues retenus : PAQUET CHRISTINE, FOLTZER REGINE, LALANDE NELLY, THOMAS MARIE-DOMINIQUE, VIGNERIE CHRISTINE, LAPAQUETTE MARIE PAULE, MALET FRANCINE, NICOT CLAIRE, CASSAT CECILE, VILLOUTREIX MARIE-DOMINIQUE, BON SEVERINE, GORSE NATHALIE, LAGARDE MARIE CHRISTINE, BOUHIER AURORE, BACHELARD EMELINE, CARBONE CECILE, HERAULT MARIE-LAURE, REYNAUD BENEDICTE, DESENFANT NELLY, MORAND SOPHIE, ANGLERAUD SANDRINE, BRUNATO LISA, DUPLANTIER CELINE, BETHOULE JEAN CLAUDE, MOREAU LAETITIA, BARBARIN TESSIER CECILE, DEL PUPPO ISABELLE, PREVOST CATHERINE, LAVERGNE SOPHIE, LONGUEVILLE NICOLE, COUDERT MARIE, DAURIAT BRIGITTE, BENOIST KAREN, AUSTRUIT BENOIT, BUISSON YVES, AUSTRUIT VIRGINIE, DARMAGNAC SYLVIE, MERLE ISABELLE, VIGNOT FLORENCE, BRIOT MARIA DEL MAR, BOURSIER GREGORY, PAILLOT BEATRICE, BERNARD ANNE-SOPHIE, BRUSQ GEOFFROY, DUMONTIER AURELIE, ETCHEVERRY LISE, MAGNE BRETON FABIENNE

- 4658 TIC352 Accompagnement à l’utilisation d’un ENT

24 places pour 29 candidatures

Collègues retenus : ROUSSEAU NATHALIE, MARQUET JEAN CHRISTOPHE, NOGAREDE JEROME, BARRA AUDREY, BENOIST KAREN, BUISSON YVES, RONDEAU CHRISTINE, LAPAQUETTE MARIE PAULE, MALET FRANCINE, NICOT CLAIRE, EUSTACHE CECILE, PAILLOT BEATRICE, LIRAUD SYLVIE, BOUHIER AURORE, CARBONE CECILE, HERAULT MARIE-LAURE, ANGLERAUD SANDRINE, BRUNATO LISA, DUPLANTIER CELINE, BRUSQ GEOFFROY, COUDERT MARIE, CRITON NADEGE, ETCHEVERRY LISE, DARMAGNAC SYLVIE

Liste supplémentaire : MAGNE BRETON FABIENNE, REY NATHALIE

Nous avons voulu dire en conclusion de cette CAPD, parfois très tendue (traitement fait aux précaires, blocage de promotions), que nous souhaitions que les prochaines ne se tiennent pas toujours les mercredis matins, certains d’entre nous étant encore sur la semaine de 4 jours.

Vos représentants du SNUipp-FSU 87 élus à la CAPD : Fabrice Prémaud, Liliane Raynaud, Annette Claverie, Karen Lenoir et Marie-Line Célerier

JPG - 11.5 ko
syndic toi

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.