www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 avril 2014

Compte rendu du CDEN de vendredi 18 avril

Présents : M. Le Mercier, IADASEN ; M.Castanier, SG de la Préfecture, M. Gainand, SG le la DSDEN, 3 membres du CG 87, Ligue de l’enseignement, 2 DDEN, Mme Montastier et M.Lassarre, 3 FCPE...). Etaient également présents en observateurs plusieurs IEN.

Nous avons lu la déclaration liminaire intersyndicale traitant de de la carte scolaire 1er degré.

La FSU a fait une déclaration liminaire à propos des moyens alloués aux collèges.

Il y a ensuite eu deux autres déclarations : celle des DDEN et celle de la FCPE. Chaque déclaration a traité, entre autre, de la carte scolaire du 1er degré en la dénonçant.

En réponse aux différentes déclarations, l’IADASEN a reproduit son intervention du 15 avril (cf compte-rendu du CTSD du 15 avril 2014)

A propos de la répartition dont il a reprécisé qu’elle était bien le sujet de ce CDEN (et du CTSD) et qu’elle poursuivait deux objectifs : la lutte contre l’injustice scolaire liée à l’injustice sociale et l’efficience scolaire. Il a dit vouloir une école plus juste pour tous, bienveillante et exigeante, une école inclusive.

Malheureusement, est venue ensuite la question des moyens. Il a rappelé le grand engagement de la Nation dans les moyens alloués, précisant que sur les 66000 promis, 54000 étaient dédiés au 1er et 2nd degrés. Mais, dans notre département, et d’ailleurs dans notre académie, la dotation de cette année est bien moins bonne que celle de l’année dernière. Cependant, l’IADASEN a fait état d’une dotation très positive pour la Haute-Vienne, avec 45 moyens supplémentaires : 10 postes + 35 postes au concours.

Il a rappelé qu’il n’avait eu d’autre souci que celui de faire une répartition des moyens la plus juste et la plus équitable possible.

Mme la Mairie du Palais sur Vienne est intervenue à propos de la suppression à l’école Jules Ferry dans sa commune et a rappelé les chiffres réels qu’elle avait à sa disposition, chiffres ne justifiant pas une quelconque fermeture.

L’IA-DASEN a répondu qu’il serait très attentif à l’évolution des effectifs dans cette école comme dans les autres, qu’il disposait de deux postes "réserve rentréeé et qu’il pourrait ainsi les mettre à disposition des écoles en situation critique. Il ensuite évoqué le cas d’Eymoutiers où une fermeture est également prononcée mais avec un CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile) qui ouvre au 1er mai.

M. Castanier, secrétaire de la préfecture, a repris, à titre d’exemple, le cas d’Eymoutiers et de la création du CADA. Ne sachant pas combien d’élèves il allait y avoir et compte tenu des effectifs de l’école, il fallait être extrêmement attentif.

M. Castanier a aussi dit que ses services avaient perdu 100 postes ces dernières années et que cette année encore il devait faire face à 11 nouvelles suppressions ( de 550 fonctionnaires, on en est maintenant à 450).

Intervention SNUipp

Nous sommes intervenus d’abord pour rappeler que les 35 postes dont il avait parlé n’étaient même pas suffisants pour compenser les 40 départs à la retraite. Quant à la création des 10 postes, on a le choix : soit on estime qu’ils compensent les 225 élèves supplémentaires attendus, soit qu’ils servent à la création de 5 postes de brigade et des 5 moyens mis sur le REP + (secteur collège de Ronsard). Il y a donc un problème : malgré la création de ces 10 postes, les conditions de la mise en place de cette carte scolaire sont bien dégradées par rapport à celles de l’année dernière.

Nous avons ensuite déploré l’absence de création de postes de brigade UPE2A (CLIN) alors qu’il y a un CAD existant à Beaubreuil et un autre à naître à Eymoutiers.

Nous avons enfin tenu à dire qu’il n’était pas possible pour nous de ne pas revenir sur les décisions prises : fermer pour éventuellement (on peut toujours rêver mais vu les moyens...) ré-ouvrir n’est pas ce que l’on peut appeler une gestion satisfaisante. Les collègues des écoles concernées, une fois le choc de la suppression passée et s’ils sont toujours dans l’école, vont devoir procéder à une réorganisation. Alors même que les chiffres dont nous disposons et qui sont ceux les plus en phase avec la réalité disent qu’il n’est pas possible de fermer, l’administration le fait quand même, allant même jusqu’à dire qu’une réouverture pourrait être envisageable... En fait, le fond du problème est bien la dotation du Ministère à l’Académie. Et, même si le MEN est un ministère épargné par les suppressions de postes, il n’en demeure pas moins que les moyens sont très insuffisants.

Pour répondre aux emplois détruits à la Préfecture dont M. Castanier a fait part, nous avons dit que la FSU n’était pas du tout en accord avec la politique menée par l’actuel gouvernement. En effet, les postes créés dans l’Education Nationale sont compensés par des suppressions dans d’autres service publiques. La défense de ces derniers est bien un combat que l’on doit encore (et toujours) mener.

Après quoi nous avons demandé en vain que soit corrigée cette carte scolaire. Hélas, il n’y a eu aucun changement... D’ailleurs, nous ne demandions pas d’échanger le sort de telle école contre celui de telle autre, comme cela a pu être le cas, mais bien de revoir autrement la mise en place de cette carte scolaire. En effet, avec les moyens donnés, n’aurait-il pas été plus judicieux de renoncer, temporairement pour cette année, à mettre en place les éléments de la Refondation pour envoyer un signal fort de détresse au ministère ? Pourquoi accepter que la Refondation se fasse à moyens constants (+225 élèves supplémentaires attendus pour 10 postes) ? Mais, comme pour la mise en place de la Réforme des rythmes scolaires, qui se font en sollicitant le porte monnaie des collectivités territoriales et avec désengagement de l’Etat (ses dotations en direction des collectivités sont programmées à la baisse drastique !), le mise en place de la Refondation de l’Ecole se fait sans moyens.

Mais c’est la faute à la Crise... Il faut faire 50 milliards d’économie pour assumer ce Pacte de Responsabilité que nous dénonçons. Et entendre que notre point d’indice sera gelé jusqu’en 2017 (Depuis 2010, à coup de 1% par an, on gagne de moins en moins bien notre vie) !!!

M.Castanier a dit qu’il ferait remonter les éléments que nous avions développés, les uns et les autres, lors de ce CDEN, pour que soit abondée en nombre de postes la dotation de la Haute-Vienne.

Nous n’avons pas pu nous empêcher de commenter que, vus les effets de la remontée de l’année passée (de +13 postes en 2013 à +10 en 2014) nous avions quelques doutes !!!

BILAN...

Liste des ouvertures : total ouvertures : 24,5 postes

Classes

le Vigenal maternelle : L2 :

96 (3) moy avant ouverture : 32 moy après ouverture (4c) 24

Landouge élémentaire L2 : régularisation

effectifs 301 (11c) moy avant ouverture 27,36 moy après ouverture (12c) 25,08

Léon Berland élé L4 :

effectifs 273 (10c) moy avant ouverture 27,3 moy après ouverture (11c) 24,82

Edouard Herriot élé L4 :

effectifs 245 (9c) moy avant ouverture 27,22 moy après ouverture (10c) 24,5

Couzeix élé L5 :

effectifs 583 (20c) moy avant ouverture 29,15 moy après ouverture (21c) 27,76

Linards L6 :

effectifs 111 (4c) moy avant ouverture 27,75 moy après ouverture (5c) 22,2

Saint Genest sur Roselle L6 : St Bonnet régularisation

effectifs 64 (2c) moy avant ouverture 32 moy après ouverture (3c) 21,33

Laurière L7 : régularisation

effectifs 70 (3c) moy avant ouverture 23,33 moy après ouverture (4c) 17,5

La Geneytouse L7 :

effectifs 88 (3c) moy avant ouverture 29,33 moy après ouverture (4c) 22

Cognac la Forêt L1

effectifs 111(4c) moy avant ouverture 27,75 moy après ouverture (5c)22,2

Saint Junien L1

CLIS Joliot Curie (régularisation)

Maître formateur (décharges) : 0,5 poste (pour accompagner les 40 stagiaires)

ASH : IEM Grossereix : 1 poste

Divers :

Laurière :

1 poste Dispositif accueil moins de 3 ans (régularisation)

Décharges REP+ :

2

1 poste Dispositif accueil moins de 3 ans

(La Bastide maternelle)

Dispositif « plus de maîtres que de classes » :

2 postes (1 vigenal-Descartes ; 1 Blanchot)

Brigades de remplacement :

5 postes

IMF Condorcet mat :

2 postes

Réserve Septembre

2 postes

Liste des fermetures : total fermetures : 16,5 postes

Classes :

Jean Le Bail élé L2 RRS :

effectifs 191 (9c) moy avant fermeture 21,2 moy après fermeture (8c) 23,87

Joliot Curie élé L2 Eclair Clis + UP2A

effectifs 247(11c) moy avant fermeture 22,45 moy après fermeture (10c) 24,70

Madoumier élé L2 Eclair

effectifs 130 (6c) moy avant fermeture 21,60 moy après fermeture (5c) 26

Peyrilhac L5

effectifs 109 (5c) moy avant fermeture 21,8 moy après fermeture (4c) 27,25

Le Palais J Ferry élé L4

effectifs 115 (5c) moy avant fermeture 23 moy après fermeture 28,75(4c)

Saint Just Le Martel mat

effectifs 85 (4c) moy avant fermeture 21,25 moy après fermeture (3c) 28,30

Saint Yriex J ferry élé L Clis

effectifs 158 (7c) moy avant fermeture 22,57 moy après fermeture 26,33(c)

Sussac L4 ZRR

effectifs 25 (2c) moy avant fermeture 12,5 moy après fermeture ( classe unique !!!!) 25

Saint Germain les Belles ZRR

effectifs 163 (7c) moy avant fermeture 23,28 moy après fermeture (6c) 27,1

Dournazac ZRR

effectifs 77 (4c) moy avant fermeture 19,25 moy après fermeture (3c) 25,6

Ladignac le Long

effectifs 104 (5c) moy avant fermeture 20,8 moy après fermeture (4c) 26

Eymoutiers élé ZRR

effectifs 92 (5c) moy avant fermeture 18,4 moy après fermeture (4c) 23

Nantiat élé ZRR

effectifs 109 (5c) moy avant fermeture 21,8 moy après fermeture (4c) 27,25

ASH : Brigade ASH (0,5 poste)

Poste G CMPP saint Junien (1 poste)

Condorcet mat : 2 postes adjoint

...INADMISSIBLE !

Un vote a ensuite eu lieu : 16 CONTRE (dont les 5 FSU, 4 UNSA, 1 SGEN), 3 abstentions (3 FCPE) et... 0 POUR, l’administration ne pouvant prendre part au vote. Donc... CARTE SCOLAIRE... adoptée !!!

A propos de la Réforme des rythmes scolaires, nous avons demandé à M. Castanier s’il savait ce que signifiait l"assouplissement" dont a parlé M. Valls dans son discours de politique général à l’assemblée nationale. Nous avons aussi demandé si un CDEN "Rythmes scolaires" serait tenu.

M. Castanier et M. Le Mercier ont dit qu’ils avaient déjà entendu cette question... mais n’ont pas plus préciser le sens de la formule. Quant au CDEN "Rythmes " il aura lieu mi-juin.

Un temps a été pris ensuite pour parler des collèges et de leurs dotations, qui ne satisfont pas plus la FSU !

TOUS A LA MANIF DU 1er MAI, TOUS EN GREVE LE 15 MAI !

PEUT-ON RENONCER A SE BATTRE ?

JPG - 11.5 ko
syndic toi

Fabrice Prémaud, Murielle Grossoleil, Sonia Lajaumont, Olivier Maratrat et Christophe Dubuc pour la FSU 87

 

15 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.