www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 mai 2014

Compte rendu du Comité de suivi de la réforme des rythmes à Limoges

Ce comité de suivi est le 3ème depuis la rentrée. Les 2 précédents ont eu lieu les 26 septembre 2013 et 19 décembre 2013.

Présents : M. Guérin, 1er adjoint au maire, Pierre Lafond, conseiller municipal en charge de : Ecoles et Vie Scolaire, Réussite éducative, Petite enfance et aires de jeux et Restauration scolaire, des conseillers municipaux, M. Fontaresky, M. Le Mercier, IA-DASEN, M. Bustreau IEN adjoint à l’IA-DASEN, Mme Perez IEN Limoges 2, Mme Massart IEN Limoges 7, M.Rouy IEN Limoges 4, des Membres du conseil municipal, des représentants des adhérents, des représentants des Services mairie, M. Séguy Arnaud, directeur des Homérides élé, M. Elie Martial pour la Caisse des Ecoles, Fabrice Prémaud et Lauriane Léon du SNUipp-FSU, 2 représentants du SE-UNSA et 1 du SGEN-CFDT pour les enseignants, des représentants de la FCPE, de la Ligue de l’enseignement...

M. Guérin a fait une rapide présentation du sujet de ce comité et a laissé la parole à M. Fontaresky. Celui-ci a fait le compte rendu des enquêtes qui ont été proposées, l’une aux enseignants, l’autre aux parents. (cf documents Mairie ci contre).

Bilan issu de l’expertise des enseignants

273 enquêtes ont été reçues (sur 413 possibles) dont 177 avec des remarques écrites.

Les problèmes :

- horaires décalés
- 1/2 journée du mercredi à 2 heures
- temps passé dans l’enceinte de l’école entraînant une grande fatigue des enfants
- organisation des après-midis dans les maternelles

A propos des temps péri et extra scolaires

- défaut de lisibilité des différents temps
- pause méridienne trop longue
- ateliers : pas assez d’activités proposées. M. Fontaresky rappelle que le nombre des ateliers est passé de 216 avant la réforme à 420 après.
- garderies jugées fatigantes
- augmentation sensible du nombre des enfants à prendre en charge dans ces temps depuis la réforme

70% des enseignants préconisent une pause méridienne ramenée à 2h. Les techniciens de la mairie expliquent que les contraintes techniques ne permettent pas d’envisager cela.

Les ateliers sont organisés le soir après la classe.

Bilan du point de vue des parents

6 033 réponses ont été collectées dont 1 572 avec des observations.

- la fatigue des enfants
- pas assez d’ateliers proposés
- discordance des rythmes des parents avec ceux de l’école
- le mercredi, pour seulement 2h de classe
- pause méridienne trop longue

La garderie

Le matin, environ 10% des élèves y vont (pour un potentiel d’inscrits de 34%).

Le soir, elle est très utilisée avec 80% de taux de fréquentation, qui est beaucoup plus régulière.

Le mercredi matin, 55% des élèves l’utilisent régulièrement de 8h30 à 9h30.

Remarque du SNUipp-FSU : il serait intéressant d’affiner l’analyse en comparant les taux de fréquentation dans les différentes écoles. On sait en effet que certaines écoles sont débordées dès 8h30 tandis que d’autres non.

La restauration scolaire

3 400 élèves y vont régulièrement et 1 100 irrégulièrement.

Intervention SNUipp-FSU : le nombre de cantines sur site (à l’école) est bien trop faible. Il est nécessaire de créer à nouveau des cantines sur place.

Horaires de départ le soir

Les départs se répartissent de manière très équilibrée entre ceux qui partent dès après la classe ou avant 16h30, entre 16h30 et 17h30 et entre 17h30 et 18h30 (fin de l’accueil).

Etudes surveillées : 37% des enfants et 16% occasionnellement.

Intervention SNUipp-FSU

Après cette analyse, nous sommes intervenus pour rappeler ce que nous avions dit lors des précédentes réunions, y compris dès début 2013, lors des audiences que nous avions sollicitées auprès de Mme Desproges Peyroux, à savoir :
- pas de précipitation à passer dès 2013 dans cette réforme : pour rappel, le SNUipp-FSU a toujours était très clair au sujet de ce décret dont il n’a toujours de cesse de demander sa réécriture complète. Le SNUipp-FSU a d’ailleurs toujours voté CONTRE ce projet, même dernièrement avec les modifications/assouplissements Hamont Pour info/rappel : le 8 avril dernier, le 1er ministre, M. Valls, parle d’"assouplissement" de la réforme. Le nouveau ministre de l’EN, M. Hamont, parle d’expérimentations rendues possibles par les aménagements au décret de 2O13. Mais le 5 mai 2014, le décret est rejeté lors du CTM (Conseil Technique Minstériel) (Le SNUipp-FSU, après consultation de toutes ses sections départementales, a voté CONTRE, les aménagements ne remettant pas en cause tous les éléments négatifs de ce décret. Pour info, le SGEN et le SE se sont abstenus). Au CSE (Conseil Supérieur de l’Education), le décret n’a obtenu que 3 voix POUR (6 en janvier 2013). (Là encore, et pour les mêmes raisons, le SNUipp-FSU a voté CONTRE).
- consulter les enseignants
- pas de décalage à la pause méridienne entre maternelle et élémentaire
- si le mercredi est travaillé, alors la matinée doit être une matinée comme une autre

Nous avons également dit ne pas être surpris par les conclusions des 2 enquêtes, celles-ci étant en parfaite cohérence avec celles dont nous disposions.

Nous avons souhaité que les choses soient améliorées au mieux possible, en prenant en compte l’avis des experts, les enseignants. Que le mercredi retrouve plus de volume, que la pause méridienne soit réduite, que des ateliers supplémentaires soient proposés. Il ne s’agit pas de proposer des activités plus originales les unes que les autres mais de permettre aux enfants de pouvoir être tranquilles, au calme, de pouvoir lire ou jouer en petits groupes. Il était nécessaire de préparer mieux les choses, tout comme il reste nécessaire de revoir de fond en comble cette réforme qui ne permet au mieux qu’un bricolage pouvant aller jusqu’à parfois être tout juste satisfaisant ! Mais ceci n’étant pas du ressort de ce comité de suivi...

Un échange a ensuite eu lieu, faisant la démonstration qu’il y avait du travail à accomplir pour améliorer les choses.

M. Elie a rappelé le problème posé par le bruit, notamment dans les cantines, avec des taux de décibels jugés insupportables.

M. Le Mercier a rappelé les objectifs et les finalités de la réforme.

M. Fontaresky a présenté ensuite les propositions de modifications des horaires, prenant en compte les remarques issues des enquêtes :

- Proposition 1 : Classe de 8h30 à 11h45 puis de 14h15 à 16h15 avec mercredi classe de 8h30 à 11h30

- Proposition 2 : Classe de 8h30 à 11h45 puis de 14h à 16h avec mercredi classe de 8h30 à 11h30

- Proposition 3 : Classe de 8h30 à 11h30 Puis de 13h45 à 16h avec mercredi classe de 8h30 à 11h30

Dans ces propositions, on constate une diminution de la durée de la matinée, pourtant préférée rallongée, notamment à l’élémentaire. La durée de la pause méridienne n’est pas revue à la diminution, avec même dans la proposition 1 un passage à 2h30. L’augmentation de la durée de la matinée le mercredi répond bien aux conclusions des enquêtes, mais pourquoi ne pas aller plus loin encore en en faisant une matinée égale aux autres ?

Proposition SNUipp-FSU : pourquoi ne pas essayer de dégager des mercredis libérés (comme à Poitiers qui était à 4,5 jours avant la réforme) ?

M. Le Mercier répond que l’assouplissement du décret ne le permet pas.

Ensuite, M. Guérin a repris la parole pour demander à la salle de voter entre les 3 propositions d’organisation pour l’année prochaine.

Nous intervenons à nouveau pour signifier que nous ne pouvons pas nous prononcer sans avoir fait part des 3 propositions à nos collègues. Nous disons juste qu’une des proposition est la moins éloignée des conclusions des enquêtes. (Vous l’avez trouvée ?)

Lors de ce vote indicatif, sur la cinquantaine de personnes présentes, une dizaine se prononce pour a proposition 3, tandis qu’aucune ne se prononce sur les 2 autres. Il n’y a donc aucune décision qui semble a prioiri exclue...

Nous vous proposons d’ailleurs, par réponse à cet article et pour que nous puissions faire remonter votre avis et vos remarques, de nous faire connaître votre point de vue. (snu87@snuipp.fr)

Fabrice Prémaud et Lauriane Léon, vos représentants du SNUipp-FSU 87

JPG - 11.5 ko
syndic toi

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.