www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 juillet 2014

Mouvement 3ème phase : déroulement et résultats (mis à jour au 9-7-12)

La liste des supports restant à pourvoir est ICI.

La DSDEN a précisé : "Les personnels ont été prévenus par téléphone qu’ils devront se rendre sur le

Site Leroux,

Salle de formation du CAFA,

demain matin 4 juillet 2014 à 9h30,

pour postuler. "

Nous avons envoyé ce message à l’administration, au SE et au SGEN :

"Nous ne comprenons pas l’introduction de cette nouvelle règle dans l’attribution des postes : "POSTES DE TITULAIRES REMPLAÇANTS EN SURNOMBRE : les postes suivants ne pourront être attribués qu’après épuisement des postes des 3 paragraphes précédents"

L’apparition de cette nouvelle règle sans en avoir été informés nous gêne beaucoup. Des collègues nous appellent pour s’en étonner vivement. Nous sommes élus en commissions paritaires et disponibles pour toute réunion de travail, fût-elle convoquée dans l’urgence, pour discuter et se mettre d’accord sur la marche à suivre. Pourquoi alors avoir accepté que les brigades à titre provisoire aient été donnés avant ceux à titre définitif ? Pourquoi ne pas avoir défini cette nouvelle règle avant ?

Si des postes à attribuer posent problème, il faut en parler en amont et non modifier les règles en pensant à des personnes.

Nous souhaitons que les personnes puissent choisir dans le respect des barèmes et que les problèmes posés par certains postes soient réglés autrement (il existe d’autres solutions s’il faut les régler autrement.).

Nous sommes à votre disposition par téléphone pour toute explication complémentaire.

Syndicalement, Fabrice Prémaud & Liliane Raynaud"

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question au 06 71 64 13 33 ou au 06 79 00 81 72

AFFECTATIONS ICI

Remarque : Nous sommes toujours en attente d’une réponse ou d’une réaction des 2 autres syndicats au mail.

L’administration, par la voix de M. Gainand, secrétaire général de la DSDEN, nous a répondu par mail :

"dans votre dernier mail vous vous étonnez du mode d’attribution des 26 derniers postes aux 26 PE restés encore sans poste. L’administration a distingué entre les 14 postes prioritaires qui nécessitaient des enseignants ayant un minimum d’expérience et les 12 emplois résultant des surnombres affectés en brigade et pour lesquels la priorité était moindre. Vous êtes parfaitement légitime pour faire valoir les intérêts de certaines des personnes présentes, mais il est du devoir de l’administration de faire prévaloir l’intérêt général . j’ ajoute que , si ce souci de l’administration a conduit à établir 2 catégories et à distinguer ainsi des priorités, le barème a été respecté , sous cette réserve que les plus forts barèmes ont dû choisir parmi les emplois de la première catégorie, ceux avec le plus de responsabilité( ce qui n’apparaît pas totalement illogique !) je regrette que nous n’ ayons pas discuté de ce problème durant la CAPD, mais vous comprendrez qu’il est apparu en rédigeant cette liste , et qu’il n’était pas possible de confier les postes dont personne n’avaient voulu (car difficiles) à des enseignants sans un minimum d’expérience, l’application aveugle du barème aurait alors représenté un danger pour le service public mais aussi pour certains enseignants eux-mêmes."

Nous avons réagi à cette réponse en envoyant le mail suivant :

"Chaque année, en fin de mouvement, se répète le même problème, celui des postes ne trouvant pas preneur. Ce n’est pas vraiment une nouveauté. Mais la situation s’est tout de même bien améliorée. Depuis maintenant plusieurs années, il n’y a qu’un, voire pas, de poste à l’ITEP Suzanne Léger libre. Il y a aussi le cas Lussac les Eglises. Quant à certaines directions qui demeurent libres, cela soulève au moins deux questions. Seraient-elles restées libres s’il y avait (encore) une phase d’intention de participation au mouvement ? Est-ce que la direction d’école ou de certaines écoles pose problème ?

Au risque de nous répéter, le fait que l’attribution de quelques postes, 2 en fait, celui de l’ITEP SUZANNE LEGER et la direction des Rochettes à Bellac, impose la modification du déroulement du mouvement nous pose problème. Modifier "au fur et à mesure" des règles pour "gérer" 2 cas particuliers ne nous convient pas. L’intérêt général, nous n’avons de cesse de le défendre et nous n’avons pas pour habitude d’essayer de faire passer un de nos syndiqués devant un autre collègue. La proposition que vous avez retenue et qui était celle défendue par le SE-UNSA en fin de CAPD 2ème mouvement n’est pas notre et nous avions amorcé un début d’explication. Comme le débat n’a pas été poursuivi, nous ne pensions pas que vous régleriez cette question de cette façon là, d’où notre étonnement.Cette modification de la règle a eu pour conséquences que des collègues ayant eu un vœu totalement contraint l’année dernière se retrouve avec un vœu tout aussi contraint cette année, souvent à titre définitif. Quelle différence y-a-t-il entre un collègue brigade à titre provisoire et un à titre définitif dans l’exercice de ses fonctions ? Quelle responsabilité différente (plus grande ?) a l’un par rapport à l’autre ?

Nous souhaitons reparler de ce qui reste pour nous un problème lors de la prochaine CAPD. Nous avons par ailleurs et à plusieurs reprises proposé que des collègues puissent renoncer au caractère définitif de leur poste, comme c’est le cas en Creuse, autre département de l’Académie. Nous souhaitons à nouveau que cette possibilité soit rendue possible à ceux qui le souhaitent. Dans quelques écoles que vous connaissez où les relations entre collègues sont dégradées ou dans le cas où des collègues ne peuvent quitter leur poste, cette solution pourrait vraiment se révéler une bonne issue. Quant à ceux victimes de la mise en place de cette nouvelle règle, nous souhaiterions que le poste qu’ils ont eu ne le soit pas à titre définitif s’ils le souhaitent."

Comme indiqué sur le mail ci-dessus, nous porterons dans les questions diverses à la prochaine CAPD ce problème.

 

61 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.