www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / compte-rendu de groupes de travail à l’inspection  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 décembre 2014

Compte-rendu groupe de travail sur la simplification des tâches

Présents : M. Rousseau, Mme Hébert, Mme Morellet, Mme Chabardes, M. Gainant, M. Bustreau, Nadège Criton (SGEN), Jérôme Nogarède (SE-UNSA) pour le SNUipp-FSU : Liliane Raynaud, Hélène Mazabraud, Fleur Bidon

Ce groupe de travail fait suite au précédent groupe de travail du 16 octobre 2014.

Une circulaire est depuis sortie le 23 octobre 2014 sur la simplification des tâches administratives pour le directeur d’école ( la Haute-Vienne précurseur en la matière !).

Concernant la fiche à remonter sur la circonscription de Limoges 5, l’administration a convenu que le travail demandé aux directeurs était trop lourd et qu’il n’était pas obligatoire de la renvoyer dûment complétée. Dont acte.

Mr Gainant souligne que des tâches supplémentaires sont demandées auprès des service de l’inspection et du coup rejaillissent sur le volume de travail des directeurs qui sont seuls détenteurs de certaines informations et donc seuls à pouvoir les transmettre souligne Mme Hébert (on comprend pourquoi certains courbent le dos !) . Mais l’administration n’est pas seule à augmenter la charge de travail des directeurs, les partenaires telles que les collectivités, les parents et les élèves y participent aussi ( ça ne nous console guère !).

Le précédent groupe de travail avait souligné le sentiment unanimement partagé des directeurs de manquer du temps ( pour ce même sentiment ressenti par les adjoints il faudra un autre groupe de travail mais il n’est pas encore prévu !).

Nous soulignons qu’il faut se poser la question suivante :"du temps pour quoi faire ?" En effet du temps est nécessaire pour animer une école : l’équipe pédagogique, la relation école-parents, les relations de l’école avec les différents partenaires...

Mais doit-on augmenter le temps de décharge des directeurs pour remplir des tableaux dont les données sont déjà connues par l’inspection ?

Mais doit-on augmenter le temps de décharge des directeurs pour compenser la disparition des postes de secrétaires qui effectuaient des tâches aujourd’hui dévolues aux directeurs : renseigner AFFELNET par exemple ?

Pas de réponse de l’administration sinon de dire que ce groupe de travail n’a pas compétence à résoudre ce genre de problème ( dommage !) ...

Le nombre de mails est évoqué et Mr Rousseau dit que les directeurs ne sont pas tenus de consulter leur boîte plusieurs fois par jour comme demandé par certains IEN.Le problème est souvent le délai de réponse qui est assez court.

Mr Rousseau évoque le problème des doublons : les mêmes informations administratives peuvent être envoyées par plusieurs services ; sur ce point, l’administration s’engage à résoudre le problème.

Nous avons fait remarquer que l’informatique n’allège pas forcément les tâches administratives : la simplification numérique pour les élections des représentants de parents d’élèves en est un exemple.

Nous revenons sur le fond du problème qui reste à notre avis qu’avec le numérique la quantité de travail de remplissages de tableaux s’est accrue pour produire de belles statistiques et autres camemberts. Mais à quoi, à qui servent ces statistiques ? Une étude sur la fréquentation des élèves le mercredi matin depuis la réforme des rythmes scolaires est par exemple évoquée . Mais y a-t-il besoin que tous les directeurs de toutes les écoles de France remplissent des tableaux de fréquentation de chaque classe de son école sur toute l’année pour constater ce que je peux déduire à la seule vue de ce qui se passe dans mon école depuis la rentrée : à savoir que peu d’élèves mais quand même un peu , plus en maternelle qu’en élémentaire, ne viennent pas le mercredi matin depuis la magnifique réforme des rythmes, et que ce phénomène est accentué par le fait que la matinée du mercredi soit plus courte que celle des autres jours ?

Et en quoi les camemberts produits permettront-ils d’avancer dans la résolution de ce problème ?

D’autres tâches ou formulaires sont également évoquées ( projet d’école, tableau de bord .. ;) mais l’analyse que nous en faisons ne rencontre pas forcément d’échos parmi les personnes présentes ...

Mme Hébert parle du site de l’inspection qui a été réaménagé ; nous évoquons ensemble comment améliorer ce site afin que les directeurs y retrouvent facilement toutes les infos nécessaires. Un onglet "directeurs" devrait être rajouté sous l’onglet "personnels" ; là seront regroupés tous les formulaires nécessaires . A ce propos, vous pouvez nous faire remonter toutes les remarques qui vous semblent utiles ( formulaires qui manquent ou qui ne sont pas faciles à trouver ; informations que vous souhaiteriez voir figurer sur le site ...)

Une remarque sur la saturation des boîtes mail des directeurs a été faite, l’administration va se renseigner sur une augmentation de mémoire possible de cette boîte...

Ce groupe de travail comme tous les autres qui vont se tenir dans tous les départements verront éclore ainsi quelques petites améliorations (ou pas ) mais cela ne changera pas fondamentalement la vie des directeurs.

Quand nous rappelons qu’il conviendrait de repenser le rôle du directeur et de recréer des postes de personnels administratifs , l’administration répond que nous ne sommes pas là pour faire une liste de doléances et émettre des souhaits irréalisables ( irréalisables pour elle !) et que si elle le pouvait elle aimerait, elle, fonctionner autrement avec beaucoup moins de directeurs, des directeurs chargés d’écoles plus grosses ( et vive les primarisations !) avec plus de décharges (vous avez dit "supérieur hiérarchique" ?).

Cela nous donne l’occasion de réaffirmer les mandats du SNUipp-FSU sur ce sujet : pas de directeur chef d’établissement !

Ce que nous appliquons pour nos déchargés syndicaux nous parait également indispensable pour les directeurs : un pied dans les classes permet de ne pas s’enfermer dans une bulle administrative seulement destinée à faire fonctionner les rouages de l’administration. Au contraire, garder le contact avec ce qui fait le quotidien des collègues assure la compréhension des réels problèmes de l’école et la volonté de les résoudre.

Là encore nous rencontrons peu d’écho auprès des personnes présentes et pas seulement du côté de l’administration ...

A bientôt pour un prochain groupe de travail !

Et celui sur la réduction du nombre des groupes de travail , c’est quand ?

Pour le SNUipp-FSU, Hélène Mazabraud, Fleur Bidon et Liliane Raynaud

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.