www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Néo : Débuts de carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mars 2015

Enquête STAGIAIRES résultats

Vous trouverez dans cet article le bilan de l’enquête autour de la formation réalisée auprès des fonctionnaires stagiaires en janvier.

Nous avions envoyé 40 courriers à tous les fonctionnaires stagiaires issus du concours rénové 2014. C’est la première promo issue de ce nouveau concours et qui vit la réforme de la formation voulue par Vincent Peillon (ex ex ministre de l’Education nationale) en 2013.

Une année avec un mi-temps en stage et un mi-temps en formation. (une validation de master et la production d’un mémoire)

Nous avons reçu 16 réponses, merci à ceux qui ont pris quelques minutes pour remplir l’enquête et la renvoyer !

Vous trouverez ici l’enquête proposée.

Les résultats de cette enquête


- Par rapport à la titularisation

Les stagiaires ne se sentent pas informés par l’ESPE : méconnaissance des critères, des dates et des personnes qui s’occuperont du dossier.


- Par rapport aux droits et devoirs du fonctionnaire stagiaire

Beaucoup de réponses indiquent que les stagiaires doivent chercher par eux-mêmes. Il y a un manque d’information autour des mutations, du mouvement, des indemnités de déplacement, du rachat d’année..

Nous invitons les stagiaires à nous contacter par mail : snu87@snuipp.fr ou par téléphone (05 55 43 27 30 ou 06 71 64 13 33). Nous répondrons à toutes vos questions.

D’autre part, nous enverrons une publication " mouvement" à chaque stagiaire et nous organisons une

réunion d’information syndicale spéciale mouvement le 22 avril à 17h à l’ESPE


- Par rapport au rôle des tuteurs

Il apparaît que les attentes entre les tuteurs de l’ESPE et les EMF sont parfois contradictoires en visite, c’est difficile d’être à la fois juge et de conseiller. Les tuteurs ESPE sont parfois trop focalisés sur leur discipline. Toutefois, il est très intéressant d’avoir un double regard sur une pratique et il est dommage qu’il n’y ait pas de visite de ces tuteurs en P3 et P4 sur le stage filé.


- Par rapport au temps de présence à l’ESPE (suffisant, bien réparti..)

Les cours le lundi après-midi et le mercredi après-midi sont très contraignants à cause du stage filé le mardi et mercredi. Il y a un gros déséquilibre dans les semaines proposées à l’ESPE sur l’année, le mois de mars étant très chargé. la formation apparaît comme "répétitive" pour ceux qui ont déjà un master de l’enseignement.


- Par rapport aux domaines et contenus de formation abordés par l’ESPE

Tous les stagiaires indiquent que le formation n’est pas assez professionnalisante. Il n’y a pas assez de concret, trop de théorie, les cours apparaissent éloignés du terrain. Trop de temps passé sur le mémoire et des enseignement universitaires. Il y a un manque d’apport disciplinaire (notamment au niveau du français et des maths). Il manque des cours sur la méthodologie (cahier journal, construction de séquences et séances), sur la différenciation et les évaluations en début d’année.


- Par rapport au temps de travail

Il est estimé entre 25 et 60 heures (avec une forte augmentation pendant les stages massés)


- par rapport à l’alternance stage massé / stage filé (qui n’existera plus l’année prochaine !)

Ils en sont très satisfaits, le stage filé permet de s’impliquer dans la vie de l’école et les stages massés de découvrir d’autres niveaux, fonctionnements... Il est toutefois noté quelques désequilibres entre les lieux de stage (ce sont souvent les mêmes qui sont loin ). Nous avions expliqué dans un précédent compte-rendu ici que cela permettait des économies pour l’administration.


- Les propositions des stagiaires pour améliorer la formation

- Avoir beaucoup plus d’apports en didactique et surtout sur les domaines fondamentaux
- Avoir des temps d’observation dans d’autres classes (sans lourdeur administrative et hiérarchique)
- Avoir du temps pour répondre et réfléchir à des situations problématiques de classe
- Moins de dossiers à rendre pour l’ESPE
- Aménager plus de stabilité dans les emplois du temps
- Moins d’évaluations et plus de réfléxion sur les pratiques
- Eviter la redite des cours de M1
- Tenir compte des parcours antérieurs des étudiantes et de leurs besoins réels ( les formateurs peuvent aussi différencier !)
- Revoir l’évaluation de l’anglais (plutôt sur la pratique que sur de la rédaction)
- Poursuivre l’analyse des vidéos d’autres stagiaires
- Aménager du temps à l’ESPE pour des rencontres avec les tuteurs et pour la rédaction des dossiers
- Le mémoire devrait être plus professionnel, plus proche des pratiques

Le SNUipp-FSU 87 s’engage à faire valoir ces remarques, demandes et propositions d’améliorations dans toutes les commissions où il siège et dans les différentes audiences qui se tiennent.

Laurianne Léon, responsable des débuts de carrière pour le SNUipp-FSU 87

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.