www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 avril 2015

Carte Scolaire : Le ministère nous répond

Nous avions envoyé un courrier à la ministre le 4 mars pour dénoncer la dotation insuffisante de postes pour notre département. Le courrier rédigé en intersyndicale est ICI.

Cette dotation insuffisante se traduit dans les faits par une carte scolaire catastrophique réalisée à moyens constants. Le compte rendu du groupe de travail préparatoire au CTSD du 17 avril est ICI

Nous avons reçu une réponse du cabinet de la ministre en date du 3 avril. Vous trouverez ce courrier ICI

Le ministère "conscient" de nos difficultés : extraits du courrier et analyse

"Ces moyens supplémentaires sont consacrés, tout d’abord, au développement de l’accueil des enfants de moins de 3 ans, en particulier dans les zones d’éducation prioritaires ou dans les territoires ruraux isolés les moins bien pourvus [..]"

En effet, sur la carte scolaire 2015, il est prévu l’ouverture de 3 dispositifs de moins de 3 ans dans les zones d’éducation prioritaire mais à la campagne, qu’en est-il ? Des écoles de campagne comme Arnac la Poste qui scolarisaient des TPS hors dispositif de moins de 3 ans ne vont plus pouvoir les accueillir si ils sont victimes d’une fermeture de classe.

" Par ailleurs, il est prévu une évolution des pratiques pédagogiques, grâce notamment au dispositif "plus de maîtres que de classes". Ce dispositif permet dans les secteurs les plus fragiles, de renforcer l’encadrement et ainsi d’accompagner des organisations pédagogiques innovantes ou de renforcer les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (dispositifs RASED), au service d’une amélioration significative."

Est-ce que le ministère est au courant qu’en Haute-Vienne ce sont tous les postes de maîtres E surnuméraires qui ont été supprimés pour créer des postes PDMQDC ? Comment "renforcer" les RASED dans ces conditions ?

C’est certain que le département apparaît comme "bon élève" avec les créations de 8 postes de "plus de maîtres que de classes" mais avec la destruction des RASED, quel est le sens de ces dispositifs qui apparaissent les uns contre les autres ?

"C’est dans le cadre de cette politique volontariste que l’académie de Limoges sera dotée, à la rentrée 2015, de 3 nouveaux postes dans le premier degré."

Politique VOLONTARISTE... 3 postes ?? Vous voyez comme nous la contradiction ?

"Pour la rentrée 2015, la Haute-Vienne dispose de 10 emplois supplémentaires alors même que la dotation académique est de 3 emplois. Cela résulte d’un arbitrage interdépartemental destiné à prendre en compte la situation de ce département afin de rééquilibrer les dotations départementales."

Oui, il y a un rééquilibrage départemental qui se fait en récupérant 9 postes à la Creuse. Nous ne souhaitons pas déshabiller Paul pour habiller Pierre et nous l’avons toujours dit !

10 postes ! Quand il manque toujours 55 postes de remplaçants pour fonctionner "normalement" !!

"En effet, seulement 10% des classes du département ont plus de 28 élèves"

Les enseignants dans ce cas seront contents d’être cités ici mais qu’en est-il de leurs conditions de travail ? Des conditions d’apprentissages de ces élèves ? (10% de classes, ça représente pas mal d’élèves !)

Laurianne Léon, élue en CAPD

 

33 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.