www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 avril 2015

Audience IA du 10 Avril : de la carte scolaire et autres sujets

Cette audience était à l’initiative de l’IA-DASEN, qui souhaite discuter avec les syndicats régulièrement. Présent-e-s : l’IA-DASEN, Mr Rousseau (IEN Limoges6), Mme Hébert (en charge de la communication et des rythmes), 2 représentants du SNUIpp-FSU (Nicolas Villacampa et Guillaume Baudry), 1 SE-UNSA, 1 SNUDI-FO, 1 SGEN-CFDT

Carte scolaire, dialogue social … reproches de l’IA … et du SNUipp-FSU. L’IA a commencé l’audience en nous reprochant d’avoir publié sur notre site la liste probable des ouvertures/fermetures qui nous avait été communiquée lors du groupe de travail sur la carte scolaire du 2 avril, ne respectant pas en cela la confidentialité, nécessaire à un dialogue social serein . Il a également fait part de son mécontentement quant au fait qu’une mairie serait en possession des documents de travail.

En réponse, nous lui avons fait part de notre scepticisme sur la réalité du « dialogue social » :

• Découverte des documents de travail le jour du groupe de travail et non pas en amont pour le préparer,

• Aucune prise en compte de nos remarques faites à ce même groupe de travail dans les documents préparatoires du CTSD qui se tiendra le 17 avril : changement des barèmes, suppression des maîtres E, effectifs des écoles à modifier au vue des remontées des collègues, prise en compte des CLIS dans les écoles, liste des écoles à étudier pour une éventuelle ouverture que nous avions fait remonter, prise en compte de l’accueil des moins de 3 ans pour les ZRR, … Nous nous retrouvons une semaine après avec un nouveau document de travail qui est un copié/collé du premier à une exception près (Arnac) !

• Certes les moyens du département sont limités (d’où les grèves à l’appel de la FSU les 3 février et 9 avril), mais il y a des points sur lesquels l’IA peut prendre en compte nos remarques (celles citées plus haut).

• En l’état, le Groupe de Travail n’aura servi … à rien. Qui ne respecte pas alors le dialogue social ? A quel niveau de décision existe-t-il d’ailleurs ?

• Le SNUipp-FSU n’a pas vocation à négocier en secret. Nous sommes pour la transparence et l’équité. Il est normal que nous informions les collègues des ouvertures/fermetures envisagées. Ils nous ont fait remonter les informations les plus récentes en prévision du groupe de travail, il est légitime que nous leur fassions des compte-rendus de ces groupes de travail.

• Sur le fait qu’une Mairie serait en possession des documents officiels, nous avons répondu que le SNUipp-FSU ne les avait pas transmis … mais que toutes les infos étaient sur notre site, donc publiques, ce que nous assumons. Nous lui avons en revanche fait part de l’étonnement de certains élus nous ayant contactés car ne recevant pas de réponses à leurs demandes d’audiences !

Carte scolaire

Cette audience n’avait pas pour objet la carte scolaire mais de fait, malgré les autres sujets abordés, cela a constitué le fil rouge des différentes interventions :

Maîtres E/PMQC

Nous nous sommes à nouveau opposés à la disparition de la presque quasi- totalité des maîtres E (8 sur 13), transformés en « plus de maîtres que de classes ». Nous lui avons rappelé que derrière les postes, il y avait des personnels !!! Les missions ne sont pas les mêmes. De plus, selon les directives ministérielles, il conviendrait de renforcer les RASED, complémentaires des PMQC … là, on finit d’achever les RASED sans tenir compte du réel investissement des personnels et de leur situation… et tant pis pour les élèves à difficultés spécifiques. Nous n’avons pas les moyens de répondre aux demandes ministérielles … mais l’IA a affiché sa détermination à installer des PMQC dans toutes les écoles du réseau prioritaire …

Effectifs et prise en compte des CLIS dans les effectifs

Le SNUipp-FSU a rappelé que le calcul de la moyenne n’était pas correct sur les écoles René Blanchot et Charles Sylvestre Bellac, l’intégration des élèves et du poste correspondant faisant artificiellement baisser la moyenne… l’IA a pris note … à suivre. Nous avons profité du débat pour indiquer que la loi sur l’intégration, dans les conditions que nous connaissons, n’était pas applicable et que les inclusions dans les écoles à fort effectif seraient très difficiles voire impossibles.

Chiffres

Nous avons rappelé que les derniers chiffres remontés par les directeurs n’étaient pas pris en compte … sans faire le CTSD, nous avons reparlé brièvement de certaines écoles : Blanchot, Charles Sylvestre à Bellac (voir clis) , RPI ST Brice/St Martin, Cognac la Forêt, Montalat,….

• Remplacement

Certes, il y aura 7 moyens de remplaçants supplémentaires à la rentrée mais nous dénonçons à nouveau l’insuffisance des moyens en postes quand nous constatons toujours une vingtaine de classes par jour non remplacées.

Postes de réserve et rentrée

L’IA souhaitait consommer tous les postes avant fin juin. Nous lui avons demandé comment il pensait faire en cas d’ouverture indispensable à la rentrée. Ce qui était envisagé par l’IA était … de fermer des classes après la rentrée, ce qui s’est déjà produit cette année, pour la première fois (au Palais). Nous lui avons demandé qu’aucune fermeture n’ait lieu à la rentrée de septembre ce qui est extrêmement violent pour le ou la collègue concerné-e qui a préparé sa classe durant l’été. Le SNUipp-FSU avait fait voter un vœu à ce sujet au CHSCT. Nous lui avons dit que les collègues ne pouvaient pas faire une rentrée sereine avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, que c’était manquer de considération pour eux … l’IA garderait finalement un poste en réserve pour la rentrée … un seul …

  Simplification des tâches des directeurs/trices d’écoles et formation continue

Suite à une note du ministère faisant référence à une enquête menée par le SNUipp national à ce sujet, un petit échange a eu lieu pour savoir comment le 87 se situait par rapport aux autres départements. Nous avons dit que certes il y avait eu 2 réunions sur le sujet quand dans certains départements elles étaient inexistantes, mais que pour le moment les propositions d’augmenter le stockage des boîtes mails ou le fait de créer une rubrique directeur sur le site de l’IA n’amènerait pas une baisse de la charge de travail des directeurs/trices. Il nous a été répondu qu’il était bien question de la simplification des tâches et non de la réduction du travail. On vous laisse méditer cette phrase…

Plusieurs propositions nous ont été présentées :

• Limitation des enquêtes de circonscription.

• Rappel des règles élémentaires de correspondance administrative entre expéditeurs et destinataires : limitation des doublons, être vigilant aux réponses.

• Retravailler avec les directeurs sur les ressources disponibles dans chaque circonscription

• Mettre en place une rubrique directeur sur le site de l’IA pour y trouver rapidement certains documents

Trois réunions avec des directeurs/trices d’écoles seront prévues :

• Une pour ceux ou celles déchargé-e-s totalement

• Une pour ceux ou celles qui n’ont pas de décharge

• Une pour ceux qui ont une décharge partielle

Il est prévu en formation initiale de travailler sur la correspondance administrative et en formation continue Une journée de stage sera proposée en partant des besoins des collègues pour analyser les pratiques, les situations concrètes,…. Nous avons rappelé qu’une journée de stage, c’était bien mais encore fallait-il que les stages ne soient pas annulés faute de remplaçants comme c’est le cas presque chaque semaine depuis janvier. Quand on vous dit que le fil rouge a été la carte scolaire et le manque de postes …. ! Le SNUipp-FSU a rappelé qu’il y a encore quelques années, existait une brigade formation continue allant jusqu’à 24 personnes (si, si !!!) pour permettre d’avoir une véritable formation continue. On a tout de même reproposé l’idée. L’IA réfléchit à des dates plus pertinentes de stage pour éviter leur annulation ( ???).
  Réunion de rentrée des directeurs

L’IA nous a demandé notre avis sur la réunion de rentrée des directeurs/trices qui devait se faire dans un esprit de corps. Que le discours officiel devait aller de la ministre jusqu’au directeur.

Nous avons répondu que s’il devait y en avoir une, elle devait se prendre sur du temps d’animation pédagogique ou sur un temps de travail banalisé mais en aucun cas sur du temps personnel.

Le SNUipp-FSU a également rappelé que ce type de réunions pouvait induire de manière plus ou moins consciente un rapport hiérarchique ensuite entre directeurs/trices et adjoint-e-s. Nous avons donc émis l’idée que ce type de réunions pouvait se faire par circonscriptions avec la présence de tous les collègues, toujours sur du temps de travail bien sûr, et avec la possibilité d’intervenir. Pourquoi le discours de la ministre n’irait-il pas directement jusqu’aux adjoint-e-s ?

  Assises pour les valeurs de la République

L’IA nous a expliqué que c’était une commande du 1er ministre, de faire corps avec tous les services de l’Etat au regard des attentats, que c’était un gros travail d’organisation et il nous a reproché d’être encore dans le négatif. Nous avons répondu que nous ne remettions pas en cause le fait de s’interroger sur les valeurs de la République mais que convoquer une semaine avant des directeurs/trices déchargé-e-s ce jour-là (et uniquement les déchargés !!!) pour pouvoir remplir leur mission de direction et par ailleurs ne pas permettre un véritable échange constructif lors des tables rondes faisait plus office d’opération de communication que de travail réflexif concret. Nous vous invitons à ce sujet à lire le compte rendu d’une directrice sur notre site. Nous avons proposé que ce type de réunion, mais avec de véritables échanges participatifs et constructifs, puissent être l’objet d’animations pédagogiques concernant TOUS les collègues.


  Temps partiels

Nous lui avons demandé d’accorder tous les temps partiels … les collègues qui en demandent ont des raisons, cela leur coûte de l’argent … nous avons rappelé à l’IA que les refuser pourrait lui coûter plus cher … en moyens de remplacement ! L’IA a répondu que le nombre de refus serait très limité …

L’administration reçoit actuellement les personnels concernés par une demande de temps partiel sur autorisation (contactez le SNUipp-FSU si besoin).

  Modification des rythmes scolaires Les communes ont, depuis la réforme sur les rythmes de 2013, la possibilité de décider des horaires scolaires sans forcément tenir compte de l’avis des enseignants et des conseils d’école. Le décret, que le SNUipp-FSU a combattu principalement sur cette question, le permet. (le SE-UNSA et le SGEN-CFDT ont à l’époque soutenu la réforme contenant en germe ce type de conflit). Un cas (Communauté de Communes du Haut Limousin) a été évoqué, mais d’autres vont arriver (contacter le SNUipp-FSU si problème) Cette communauté de communes, sans concertation avec les collègues, a tenté d’imposer un nouveau projet. L’inspection semble avoir pris la mesure du problème, s’est rendue sur place et reconnaît qu’il y a eu une mauvaise gestion du dossier et que par conséquent il n’y aura aucun changement s’il n’y a pas de consensus entre élus et conseils d’école. Nous tenir au courant des suites.

Présence de l’IA aux instances

Le SE a demandé à l’IA d’être présent aux CAPD dans leur intégralité …Le SNUipp-FSU lui a demandé d’assister aux CHSCT dans leur intégralité … dans l’intérêt du dialogue social !

Vos représentants SNUipp-FSU 87 à cette audience Guillaume Baudry – Nicolas Villacampa

 

5 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.