www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Réunions d’informations syndicales / stages syndicaux/Universités d’automne 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 septembre 2015

M@gistère, RIS, relations humaines …

Chaque enseignant a droit annuellement à 9h de RIS, à prendre sur le temps de travail. Si ce temps n’est pas pris sur le temps d’animation pédagogique, ni sur le temps de classe, ni sur les APC, ni sur les conseils d’école … cela revient à prendre sur le temps de concertation ou sur le temps de préparation des APC ou sur le temps de rencontre avec les familles …c’est-à-dire sur notre temps libre. Cette année, le temps consacré aux RIS pouvant être pris sur les animations pédagogiques a été ramené à 6h dans notre département… … en revanche, les animations « hors contact humain » (baptisées M@gistèrel) sont présentées comme « obligatoires » … qu’en est-il réellement ?

M@gistère a fait l’objet d’un avis du CHSCT-Ministériel du 12 mars 2015, qui demande : « que celle-ci n’ait lieu que sur la base du volontariat et qu’aucune sanction ne soit engagée à l’encontre des collègues qui ne veulent pas entrer dans le dispositif, et qu’une véritable formation soit mise en place ». Cette formulation, rédigée par le SNUipp-FSU a été votée à l’unanimité des organisations syndicales et adopté par le CHSCT-MEN.

Le 16 juin, le ministère a répondu par courrier au CHSCT-MEN : « Le recours à ce dispositif technique ne revêt aucun caractère obligatoire. Il offre toutefois une solution mutualisée tout en laissant une entière liberté d’action aux acteurs locaux de la formation. Le dispositif s’inscrit dans une dynamique de responsabilisation de l’enseignant et dans un climat de confiance. C’est la raison pour laquelle le temps de connexion, le nombre de clics, de pages consultées et de ressources visualisées ne sont pas comptabilisés. Le temps consacré par les enseignants qui participent à ces actions de formation est pris en compte dans leur temps de travail ».

A ce jour, le ministère ne répond donc pas à l’avis du CHSCT sur le volontariat enseignant. Il laisse seulement entendre que les « acteurs locaux de la formation » c’est-à-dire les équipes de circonscription n’ont pas d’obligation à mettre en œuvre magistère et qu’elles peuvent, de fait, proposer aux enseignants, conformément à leurs ORS, les 18 heures d’animation et de formation sans M@gistère.

Il rappelle toutefois que le dispositif ne fait l’objet d’aucun contrôle sur le temps de connexion, les nombres de clics et les pages consultées.

Pour le SNUipp-FSU, la situation d’ensemble reste insatisfaisante : M@gistère s’inscrit dans des parcours de formation « hybride » conjuguant formation à distance et formation en présentiel et devrait proposer des contenus adaptés aux besoins des enseignants. C’est loin d’être le cas actuellement. De plus, ce dispositif ne peut en aucun cas se substituer à la formation continue sur le temps de travail devant élèves en étant remplacé.

Nous souhaitons que les enseignants restent libres du choix du format de leur formation. Nous continuons donc de revendiquer que l’utilisation de M@gistère se fasse sur la base du volontariat.

Et donc, peut-on m’imposer M@gistère ?

La seule obligation* est d’effectuer les 18h réglementaires (à moduler si temps partiel) ! Dès lors que votre temps d’animations pédagogiques atteint cet horaire, rien d’autre ne peut être exigé.

La participation à 2 RIS ramène cet horaire à 12h. Et dans les RIS, on s’informe, on débat ,on se parle, on rencontre les collègues, on ne se sent plus isolé dans ses difficultés… et ça fait du bien !!!

* En cas de difficultés, contacter le SNUipp-FSU 87 05 55 43 27 30 *****************************************************

Et si je veux faire 9h de RIS sans prendre sur mon temps personnel, conformément aux textes sur les droits syndicaux ?

Plusieurs solutions, pouvant pour certaines se révéler assez… cocasses ! (Surtout, ne pas sombrer dans la morosité !)

- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur du temps devant élèves (hors APC : ce temps, dont certains élèves pour des raisons de transport, de garde, de choix sont exclus, ce temps, non obligatoire pour les élèves mais obligatoire pour les enseignants, ce temps doit être « sanctuarisé »(sic) dixit notre administration… Dans d’autres départements, prendre sur les APC est possible...
- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur le temps de préparation des APC (proposition sérieusement émise par M. Lévêque, IEN ASH lors du dernier CTSD !) : on arriverait donc quelques fois sans avoir rien pensé pour cause de temps pris sur les RIS...
- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur le temps de préparation de classe. Noter alors sur son cahier journal ou fiche de non préparation « Travail non fait pour cause de RIS » !
- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur le temps de concertation ( !) : travailler en équipe sans être là
- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur le temps de… loisir, non conformément au droit du travail !
- Faire sa troisième (ou première !) RIS sur le temps de… 1/5ème de stage RAN ! (blague !)
- Faire sa troisième (ou première) RIS sur le temps de liaison école-collège (gain réel de 3 h !)
- Faire… d’autres hypothèses sont à trouver (n’hésitez pas à nous donner vos idées à snu87@snuipp.fr) !

Le tragique de cette situation est dans (une fois de plus) un effet d’annonces sans effet. Avant l’action de ce gouvernement, on n’avait droit qu’à 6 heures de RIS. Avant 2008, on avait droit à faire ses RIS sur le temps devant élèves (de classe). Jusqu’à la rentrée 2013, on ne pouvait plus faire de RIS sur le temps de classe mais elles pouvaient être déduites du temps d’animations pédagogiques. Rentrée 2013 on passe à 9h de RIS. Après négociation avec l’IA DASEN et le SG, on avait obtenu de pouvoir échanger 3 RIS contre 3 animations pédagogiques. Plusieurs IEN ont alors bataillé pour distinguer des animations pédagogiques obligatoires et des non obligatoires (re-sic). Craignant sûrement de se retrouver seuls lors d’un temps de « formation » institutionnel, définir certains temps comme obligatoires devait permettre d’éviter ce type d’écueil !

Cette année, nos IEN ont donc décidé de revenir sur le droit fraîchement acquis d’échanger 3 RIS contre 3 animations pédagogiques. Pourquoi travailler à restreindre l’exercice du droit syndical par tous les moyens, empêcher les enseignants de se réunir pour leur permettre de travailler ensemble, réfléchir ensemble, sur le métier, l’Ecole, son fonctionnement, les conditions de travail ? Toujours est-il qu’ils ont décidé de ne plus permettre l’échange que de 2 RIS contre 2 animations pédagogiques. Va-t-on encore nous refaire le coup des plus obligatoires que d’autres ?

D’où un retour dans les faits à la situation d’avant 2013. Tout ça, pour ça ! La 3ème RIS aura bien du mal à être prise autrement que sur le temps personnel. Peut-être devrait-on réclamer de recevoir 3 heures rémunérées en heures supplémentaires ?

En résumé, on est passé de 6h à 9h de RIS comptabilisées 6h…

Que faire ?

Investir MASSIVEMENT les RIS, les échanger contre toute animation improprement affublée du caractère obligatoire et… l’ouvrir !

Le bureau du SNUipp-FSU 87

JPG - 31 ko
FC
JPG - 255.3 ko
Avec vous, on l’ouvre !

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.