www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 octobre 2015

Compte Rendu CAPD du 13/10/15

La CAPD promotion et formation continue s’est tenue aujourd’hui de 14h à 17h.

Présents : M. Le Mercier, IA DASEN - M. Bustreau, IEN adjoint à l’IA DASEN - M. Gainand, secrétaire général de la DSDEN, Mme Deburghgraeve, IEN Limoges 7, M. Rouy, IEN Limoges 4, M. Mr Giraud, IEN Limoges 1, , Mr Lévêque IENASH, Mr Vaubourdolle, chef de division des personnels du 1er degré, M. Scherpereel, Gestion collective division des personnels du 1er degré, des représentants du SE-UNSA et vos représentants du SNUipp-FSU 87 Mmes Raynaud Liliane, Roux Renaud, PREMAUD Fabrice et M. Dexidour Cédric.

Déclarations du SNUipp ICI

L’IA dit qu’il répondra aux points de notre déclaration au moment de l’examen des questions diverses qui reprennent ces points.

Par rapport aux besoins en postes de la Haute-Vienne, l’IA dit qu’avec le nouveau recteur, ils sont actuellement en réflexion sur l’analyse sur répartition entre départements. Les sujets qui retiennent son attention sont : les moyens de remplacement, l’évolution du climat scolaire, le pilotage départemental sur l’ASH ET élèves à besoins éducatifs particuliers (handicap, allophones ...), la correction des inégalités sociales et territoriales, les questions de la ruralité, du numérique ...

L’IA se satisfait que la refondation soit effective dans le département puisque l’objectif des 30% de scolarisation des - de 3ans en REP et 50% en REP+ est en passe d’être atteint de même que la création des postes de PDMQC dans les écoles de REP.

Une baisse d’effectifs pour les 3 prochaines rentrées est prévisible. Cette année, 150 élèves supplémentaires étaient attendus. Mais il y a 147 élèves de moins que ce qui était prévu, soit +3 élèves par rapport à l’année passée. Et ce différenciel s’explique en partie par les 76 élèves en plus dans le privé : cet afflux vers le privé doit être analysé. Des raisons évidentes apparaissent, avec en premier lieu les effets de la réforme des rythmes... D’autres mettent en avant les manifs contre le mariage gay... Mais cela fait mécaniquement baisser le P/E (de 4,99 à 5,03) qui reste cependant encore loin de la moyenne nationale.

Nous avons suivi l’ordre du jour ci-dessous :

- 1 questions diverses :

Nous avions posé les questions suivantes.

-  Le SNUipp-FSU souhaiterait un point sur la situation du remplacement.

-  Le SNUIpp-FSU demande que les RIS puissent se faire sur le temps de travail comme stipulé par la loi. La multiplication des animations dites obligatoires représente une entrave à ce droit. Ces animations « obligatoires » représentent au minimum 12 h, et parfois plus. Dans son courrier du 16 juin 2015, le ministère n’indique en aucune façon que Magistère soit obligatoire. Nous demandons à ce que les choses soient clarifiées. Le SNUIpp-FSU souhaiterait d’autre part avoir confirmation que les PESA peuvent participer à une RIS. Ils doivent participer à 9h d’animations pédagogiques donc il parait logique qu’ils puissent déduire une RIS de ces animations.

-  Par rapport aux animations pédagogiques, le SNUIpp-FSU souhaiterait soulever les problèmes techniques rencontrés par de nombreux collègues sur l’application GAIA et le temps passé juste à s’inscrire. Comment seront considérés les collègues qui n’ont pas pu s’inscrire ? Le recours à l’application GAIA est-il incontournable ? Dans ce cas, quelles simplifications possibles ? Comment va être géré le cas des collègues qui n’auront pas accès aux conférences pédagogiques demandées par manque de place ?

-  A notre connaissance, les effectifs de CLIS sont tous complets. Certains des enfants présents en CLIS sont en attente d’une place en IME ; le SNUipp-FSU aimerait savoir combien d’enfants sont concernés et combien d’enfants attendent, eux, une place en CLIS. Le SNUipp-FSU s’interroge sur le transfert d’élèves d’une CLIS à une autre. Pourquoi les collègues des classes concernées n’ont elles pas été consultées en amont ?

-  Le SNUipp-FSU demande sur quels critères sont accordées les autorisations d’absences. Quels critères pour décider si elles seront accordées avec ou sans traitement ? Les collègues n’ont recours à des demandes d’autorisation que par impossibilité de faire autrement, nous souhaiterions une attitude bienveillante de l’administration.

-  La quotité de certains temps partiels a été modifiée par rapport à la quotité demandée. Des collègues se retrouvent ainsi dans une situation financière parfois difficile ; le SNUipp-FSU souhaiterais que les quotités soient le plus proche possible de celles demandées.

-  Nous avions l’année dernière participé à un groupe de travail sur la simplification des tâches pour les directeurs d’école ; en ce début d’année, les directeurs témoignent pourtant de demandes importantes et redondantes. Comment progresser dans le sens d’un réel allégement des tâches administratives ?

-  Les AVS ont déjà eu pour beaucoup à subir une augmentation conséquente de leur temps de travail ; nous avons connaissance d’un AVS pour qui le temps de récréation est décompté de son temps de travail. Cette pratique est bien évidemment inacceptable ; serait-il possible de donner un cadre aux directeurs afin que le temps de travail de ces personnels soit calculé de façon équitable ?

Réponses aux questions des 2 organisations syndicales :

- GAIA est une application nationale ; pour des raisons de sécurité informatique, les services ne peuvent pas utiliser une autre application. Mr Bustreau reconnait que c’est une plate-forme non intuitive et très datée.

Nous déplorons qu’une fois de plus, les évolutions technologiques aient un curieux effet sur la faisabilité des choses. Ou comment rendre compliqué une saisie qui devrait être simplifiée. Nous demandons que soient "remontés" ces dysfonctionnements constatés au ministère.

- sur la simplification des tâches des directeurs, la mission continue , 3 réunions sont programmées.

Nous soulignons quand même qu’en cette période de rentrée , des documents sont demandés en double ; qu’en REP par exemple, un tableau est demandé sur les 5 années précédentes avec l’effectif cycle 2, le nombre de maintien en cycle 2, le taux de maintien en cycle 2 , la même chose en cycle 3 ...

Il serait bien que les groupes de travail débouchent sur une réelle simplification ! En attendant, de nouveaux groupes de travail seront programmés...

- AVS Pour les prise en charge des enfants en situation de handicap, l’IA DASEN dit que les 22 supports CUI (AVS) supplémentaires académiques ont été alloués à la seule Haute -Vienne ; Mr Lêvêque rappelle que MDPH / Pôle emploi et enfin l’IA forment la chaîne de recrutement des AVS ce qui explique la complexité et le décalage entre les besoins et les recrutements.

Pour le problème d’emploi du temps soulevé, il s’agit d’un cas isolé : les récréations ne peuvent évidemment pas être décompté du temps de travail des AVS.

- Point ASH

118 orientations en IME fin d’année scolaire précédente et seulement 28 ont eu une place, donc 90 en solutions alternatives : 37 en Ulis école, 41 en ordinaire avec AVS, 7 Ulis collège, 2 en formation CNED et 3 non scolarisés.

Pour autant liste d’attente importante pour SESSAD alors que politique générale va vers ce type de dispositifs.

Sur les 102 notifications pour les ULIS école (CLIS), 65 élèves y ont accès tandis que 37 ont une solution alternative dont 32 en milieu ordinaire.

SNuipp : l’inclusion,souvent,ne peut se faire pour des raisons d’effectifs trop élevés dans les classes hôtes. La gestion de ces inclusions est très délicate dans certaines écoles qui accueillent notamment les élèves de CLIS, il faudrait en carte scolaire prendre en compte ces données et réalités.

IA DASEN : la volonté n’est pas d’installer plusieurs dispositifs dans la même école ou de cumuler dispositifs avec situation difficile de l’école hôte.

Nous faisons remarquer que lors des précédentes opérations de carte scolaire, des écoles avec CLIS et même UPE2A (CLIN) ont connu des fermetures de classe, compliquant sérieusement les intégrations. Et pourtant, il faudrait tenir compte de ces spécificités...

- Point remplacement

Au 12 octobre, 29 jours de classe non remplacée ont eu lieu, soit sensiblement moins que les années passées. Nous remarquons que c’est mieux, mais que l’ensemble reste donc très insuffisant, surtout en début d’année.

IA DASEN : remplacements, des efforts énormes ont été faits sur la question du remplacement, les chiffres montrent améliorations / aux années précédentes, les blocs ont été améliorés ...

- Point éléments de la refondation de l’école

Les PDMQDC (Plus de maîtres que de classes) ont un "pilotage à 3 niveaux" : départemental, circonscription, école.

IA DASEN : corrections des inégalités sociales avec les dispo moins de 3 ans et les PDMQDC.

- PDMQDC : pilotage départemental , circonscription et au niveau de l’école. Un groupe de suivi départemental est mis en place avec 3 ou 4 réunions par année dont la première prévue en novembre. Il devra définir des modalités d’évaluation pour en fin d’année tirer un bilan.

M. Bustreau explique que sera utilisé le tableau bilan PPRE pour travailler...

- pôle ressource de circo : M. Lévêque le présente.

Les personnels réseau en font partie, mais aussi les PDMQDC, les conseillers techniques de l’IA, SAPAD, APEV, CASENAV

- dispositif des moins de 3 ans : Mme Deburghgraeve le présente.

10 classes sont actuellement implantées 8 en zone prioritaire sur Limoges et 2 en rural. Le "pilotage" se fait au niveau des circonscriptions avec collaboration entre IEN et IEN maternelle, mais aussi (et c’est heureux !) au niveau de l’école.

- Les autorisations d’absence

IA DASEN : critères fondant autorisations d’absence sont définis sur circulaires et textes. En dehors des critères définis c’est l’administration qui accorde par bienveillance. Sans traitement c’est tout à fait exceptionnel. Par principe l’IA décide en prenant l’avis de l’IEN et du secrétaire général et dans l’intérêt du service public. Les autorisations sont la plupart du temps accordées avec traitement nous dit Mr Gainand. Nous soulignons que sans traitement, le jour d’absence est de plus décompté de l’AGS ; nous évoquons le cas de collègues absents seulement une demie-journée pour qui serait décomptée une journée pleine. Mr Gainand nous dit que dans ce cas, l’autorisation est accordée avec traitement ...

- Temps partiels :

IA DASEN : temps partiels de droit aucune modification de quotité donc ne concerne que les temps partiels sur autorisation, les personnels ont été prévenus en amont et pour la plupart ont maintenu leur choix.

- nouveaux programmes de maternelle :

Nous déplorons que les écoles n’aient pas été destinatrices d’une version papier. IA DASEN : l’académie ne dispose pas de crédits disponibles pour éditer les nouveaux programmes et les docs d’application.

On se rappelle de petits livrets édités pour chaque famille vantant les mérites de la réforme des rythmes scolaires, de belles affiches en papier glacé de Yann Arthus Bertrand distribuées dans chaque école .... L’éducation nationale a parfois les moyens !

- RIS

IA DASEN : pour les RIS, on s’en tient à ce qui avait été dit lors de la précédente CAPD. 6 heures de RIS peuvent être prises sur les conférences pédagogiques qu’elles soient présentées comme obligatoires ou pas !

2. installation de la nouvelle CAPD

3. approbation de procès verbaux de précédentes réunions de la commission administrative paritaire départementale 4. avancement d’échelon des professeurs des écoles

La position du SNUipp-FSU sur l’avancement à retrouver dans la déclaration liminaire ICI

Pour chaque échelon, est indiqué le nombre de promus au grand choix (GC), au choix (CH) avec le barème du dernier promu entre parenthèses, le nombre de promus à l’ancienneté (AN) (pas de barème pour l’ancienneté puisque l’avancement est automatique quand on n’a pas obtenu l’avancement au GC ou au CH )

Rappel : le barème c’est la note plus l’ancienneté

Légende : Echelon x, GC (Grand Choix) y promus (Barème du dernier promu)

Echelon 4. Une seule promotion à l’ancienneté (reclassement)

Echelon 5. GC : 3 promus (16) ; AN : 8 promus

Echelon 6. GC : 15 promus (20) ; CH : 24 promus (19) ; AN : 9 promus

Echelon 7. GC : 16 promus (23.797) ; CH : 29 promus (23,5) ; AN : 12 promus

Echelon 8. . GC : 23 promus (27,750) ; CH : 41 promus (27,5) ; AN : 15 promus

Echelon 9. GC : 20 promus (31,5) ; CH : 37 promus (33,397) ; AN : 14 promus

Echelon 10. . GC : 28 promus (44,422) ; CH : 48 promus ( 38,247) ; AN : 16 promus

Echelon 11. . GC : 19 promus (50,931) ; CH : 26 promus (48,775) ; AN : 8 promus

Chaque collègue syndiqué ainsi que chaque collègue ayant fait sa fiche de suivi a dores et déjà été informé individuellement par nos soins.

Si vous avez un doute, une question, un besoin d’explication, n’hésitez pas à nous contacter. (Tél : 05 55 43 27 30 ou 06 79 00 81 72 ou 06 71 64 13 33 par E-mail : snu87@snuipp.fr)

3. FORMATION CONTINUE : examen des candidatures.

- Remarques :

- les docs sont arrivés (très) tardivement ce qui a empêché le travail de vérification des commissaires paritaires .

- le nombre de demandes est encore en baisse par rapport aux années précédentes (collègues "échaudés" par l’annulation des stages , pauvreté de l’offre de stages à candidature : 9 stages seulement ... ??? cf notre déclaration liminaire)

- les stages "maternelle" sont très demandés, il est dommage qu’il y ait si peu de stages et de places par stage : 2 stages de 12 places chacun ; pour l’année de la mise en place des nouveaux programmes, c’est mince !

Le nombre de places à chaque stage est bien sûr dépendant du nombre de remplaçants éventuellement disponibles (la brigade de formation continue appartenant au passé ...). Mr Bustreau nous signale que seulement 12 candidats sont retenus par stage, si la situation du remplacement le permet 3 candidats supplémentaires seront retenus.

MISE EN PLACE DU " SAVOIR-NAGER " : Tous les candidats sont retenus

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SCIENCE AU C3 :

GOMBOC SANDRINE,LAFONTAINE SEVERINE, EL KARATI CECILE, MARROU SOPHIE,SOULAT AGNES, SAVY-CAMARET NELLY, VANTAUX MARIE NOELLE, COUDERT MARIE, VILLOUTREIX MARIE-DOMINIQUE, CRITON NADEGE MAZAUD MELUSINE, BETHOULE JEAN CLAUDE, COEFFE SEBASTIEN,LANSADE DOROTHEE, DUMONTIER AURELIE

DIRECTEURS ÉCOLE Simplification des tâches :

Tous les candidats sont retenus

COMPLÉMENT DE FORMATION DIRECTEURS >5 ANS :

Tous les candidats sont retenus

Usage du numérique à l’école primaire :

LAMONNERIE SANDRINE, NOGAREDE JEROME, RIVOAL STEPHANIE, PASCAUD JEAN NOEL, MARIAUD KARINE, EUSTACHE CECILE, GAUMONDIE MARIE LAURENCE, DEL DIN SANDR, BANQUEY JEAN-CHRISTOPHE, DUTAILLY JULIETTE, PENOT MICHAEL, VIRY JULIEN PIE

CHAMPS D’EXPRESSIONS :

GABORIAU MARIE CHRISTINE, ROL SANDRINE, COMBIER VERONIQUE, SILOU ODILE, DARNEIX SANDRINE, GAY CORINNE, ANDREATTA ANNE, EUSTACHE CECILE, COUDERC MATHILDE, BORIE DOMINIQUE, BEYSSAC LAURENCE, PREMAUD GWENAELLE

LIRE, ÉCRIRE, ÉTUDIER LA LANGUE AU CP :

GABORIAU MARIE CHRISTINE, LESPARAT MARIE CHRISTINE, BAUMARD STEPHANIE, CHABROUX ANNE, BEDONI MASDIEU ISABELLE, MARIAUD KARINE, BRUN GENESTE CHRISTINE, COUDERC MATHILDE, LECAT ANGELIQUE, COUTURIER SANDRA, PIGEROULET AURELIE, BARRA AUDREY

UTILISER DES ALBUMS EN ANGLAIS

Tous les candidats sont retenus

ENSEIGNER L’ANGLAIS PERSPECTIVE ACTIONNELLE  :

GOMBOC SANDRINE, NEXON OLIVIER, ROL SANDRINE, LAFONTAINE SEVERINE, EL KARATI CECILE, BATTAGLIA VIRGINIE, MASSEGLIA LAURE BACHELARD EMELINE, BEYSSAC LAURENCE, PREMAUD GWENAELLE, MARTINEZ NADEGE, VIGNAUD MARQUES SANDY

CERTIFICATION C2I2E (NIVEAU 2 ENSEIGNANT) :

Tous les candidats sont retenus

MOBILISER LE LANGAGE À L’ÉCOLE MATERNELLE :

BUSSIERE CHRISTINE, MOULY NADINE, VRBAN FRANCOISE, BODENEZ SYLVIE, CASTANET FRANCOISE, REIX CAROLE, FORESTIER FABIENNE, ROQUES KARINE, LENOIR KAREN, OLLIER LISE, RAKITCH MARLENE, CHATEIN LAURENCE

DIFFÉRENCIER EVALUER À L’ÉCOLE MATERNELLE

GOURAUD SEVERINE, VINCENT CHRISTEL, HIPP GERALDINE, GRANGER MARIE AGNES, CASIMIR ELODIE, ARCHAMBAULT CLAIRE, TANGUY GUILLEMETTE, DUCLOUX NADEGE, GOURINCHAS FRANCE, BORIE DOMINIQUE, BOUREAU CELINE, TROUBAT VERONIQUE

- Les animations pédagogiques

Devant les difficultés rencontrées, M. Bustreau nous indique que les inscriptions seront renvoyées à chaque circonscription. Retour à la bonne vieille formule donc.

- Concernant les T1 devant être inspectés cette année, nous avons indiqué que tous devraient l’être avant le début des opérations du mouvement, soit avant les vacances de février.

vos représentants élus à la CAPD du SNUipp-FSU 87 Mmes Raynaud Liliane, Roux Renaud, Prémaud Fabrice et M. Dexidour Cédric.

JPG - 255.3 ko
Avec vous, on l’ouvre !

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.