www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Néo : Débuts de carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 décembre 2015

STAGIAIRES : une année compliquée...

Depuis la loi sur la refondation de l’école, les lauréats du concours de PE ont une année de stage organisée entre des temps de stage en école et des temps de formation à l’ESPE. La formation dispensée à l’ESPE est une formation universitaire puisque les étudiants stagiaires devront valider un niveau master pour être titularisé.

Les stagiaires devront effectuer un mi-temps de stage en responsabilté. Cette année, l’administration a décidé que les stagiaires effectueront leur mi-temps de façon hebdomadaire les lundis et mardis (et un mercredi sur 2) dans 2 classes différentes. Nous avions rapidement alerté sur le fait que cette organisation ne permettrait pas aux stagiaires de découvrir tous les niveaux, d’enseigner les différentes disciplines et de découvrir des écoles et des publics différents. D’autre part, nous pensions que cette alternance de stage et de formation engendrerait une grande fatigue et du stress. (la préparation et la menée de 2 jours ou 2 jours et demi de classe par semaine est lourde à assumer).

Nos interventions dans les instances et les audiences n’ont pas été entendues.

L’an dernier, les stagiaires étaient sur un mi-temps annualisé, ils enseignaient un jour et demi par semaine et ensuite avaient des périodes de stages massés. Cette alternance nous paraît bien plus formatrice.

Nos craintes se sont malheureusement réalisées puisque beaucoup de stagiaires témoignent d’une grande fatigue et d’une charge de travail très importante qui ne leur permet pas de s’engager pleinement dans leur formation. D’autre part, les supports de stages sont très inégaux : multiniveaux, publics difficiles... (nous étions également intervenus en groupe de travail de CAPD pour ajuster la liste mais n’avions rien obtenu..)

Au niveau de l’ESPE, les exigences universitaires sont importantes, les modalités d’évaluations sont essentiellement écrites et par voie de dossiers qui sont tous à rendre sur la même période (en fin de semestre : début janvier)

Face à ces difficultés, nous avons écrit à la direction de l’ESPE pour leur faire part de nos inquiétudes et leur demander des adaptations sur les modalités d’évaluations. Le courrier est ICI.

La réponse de l’ESPE a été très rapide :
- Il nous est rappelé que la charge de travail qui incombe aux PESA ne découle pas de choix propres à l’ESPE de Limoges, mais bien de contraintes liées au cadre légal fixé à la fonction des fonctionnaires-stagiaires par la loi de refondation de l’école de la République qui rend obligatoire la validation d’un master préalablement à la titularisation, master lui même encadré dans sa conception, ses attendus et exigences pour des textes règlementaires.
- On nous indique aussi que des délais ont été accordés sur le retour du dossier de tronc commun, mais par contre, qu’il est impossible de modifier les modalités de contrôle de connaissances d’un diplôme, arrêté par le CFVU de l’Université pour l’année universitaire 2015-2016.

L’ESPE nous propose une rencontre pour entendre plus longuement notre point de vue d’organisation syndicale représentative sur les formations dispensées par l’ESPE et les enjeux de la titularisation liées aux réalités professionnelles du terrain.

Nous serons reçu le 7 janvier.

Nous alertons également l’Education Nationale puisque nous avons fait part de notre souhait de revenir à la formation initiale proposée l’an dernier au recteur. (voir compte-rendu ICI) Nous serons également reçu par Mr Gratadour, responsable de la formation auprès du recteur, en début d’année pour envisager la formation de l’an prochain.

Laurianne Léon, responsable des débuts de carrière pour le SNUipp-FSU 87

 

15 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.