www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 janvier 2016

Compte rendu audience IADASEN du 20 janvier

Présents : l’IA-DASEN, 1 représentant, du SNUDI-FO, 1 du SE-UNSA, 1 du SGEN-CFDT et Fabrice Prémaud du SNUipp-FSU

Cette audience faisait suite à celle du 7 janvier dernier. Elle s’est tenue de 17H à 18h10 au rectorat de Limoges.

- Carte scolaire

SNUipp-FSU 87 : nous nous faisons le relais de l’inquiétude constatée dans bien des écoles. En effet, dans certains endroits, il y a même la crainte d’une double fermeture. Si c’était le cas, cela provoquerait une très grande déstabilisation de l’école ou du RPI.

L’IA-DASEN nous a assuré qu’il ne fermerait pas 2 postes dans une même école ou RPI. IL a d’ailleurs dit que cette carte scolaire ne serait pas aussi difficile que les précédentes et notamment la dernière où il s’était attaché à faire passer les éléments de la refondation de l’école (moyens REP+ notamment).

Il a rappelé que son objectif premier cette année était le redressement des conditions d’encadrement.

Il a indiqué que depuis 4 ans, 142,5 postes avaient été créés.

Nous lui avons fait remarquer qu’il fallait pondérer le chiffre, celui-ci comprenant les 92 stagiaires. La création en postes à proprement parler est bien de 50 postes sur 4 ans. Et depuis plusieurs années maintenant, le nombre des élèves n’a cessé d’augmenter, ne permettant pas d’améliorer les conditions d’exercice dans les classes. Pire, la condition du remplacement étant dramatique, il a fallu recréer des postes de brigades. Avec les éléments de la refondation de l’école, les dotations en termes de postes se donc révélées bien insuffisantes.

L’IA-DASEN a calculé que cette année, avec les 15 postes supplémentaires issus de la dotation académique, il fallait encore rajouter 13 postes, 252 élèves en moins étant prévus par l’INSEE.

En attendant de voir la réalité de la baisse du nombre des élèves annoncée, celle-ci, si elle se révèle effective, ne se répartira pas de façon à récupérer 13 postes (et c’est bien heureux). Elle pourrait plutôt permettre d’avoir un encadrement amélioré, c’est à dire de faire baisser le nombre moyen d’élèves par classe. L’IA a chiffré cette baisse de quelques dixièmes, soit environ 23,9 élèves par classe.

L’IA DASEN a annoncé que le P/E allait passer de 5,04 à 5,13. La Haute-Vienne se situerait alors autour du 50ème rang national.

L’IA DASEN a dit qu’une étude était menée sur l’ensemble du territoire (notamment rural) afin d’avoir des éléments précis pour procéder à d’éventuels regroupements. Il a parlé de "travail sur la modernisation des réseaux".

SNUipp-FSU : L’éloignement de l’école du lieu de vie des enfants doit être proscrit. L’école de proximité doit être un objectif sans cesse poursuivi, elle doit permettre à tout enfant de pouvoir être scolarisé dans les meilleures conditions. Une école trop éloignée pourrait signifier pour les moins de 6 ans un risque de non scolarisation. Multiplier le temps passé dans les transports scolaires n’est pas de nature à les faire mieux réussir. Enfin, lors de ces regroupements, le fait est que cela permet de récupérer des postes. Alors, on ne peut s’empêcher de penser que ceux-ci poursuivent d’abord cet objectif...

L’IA DASEN a aussi dit qu’il y aurait cette année que quelques ajustements d’effectués pour la refondation de l’école.

SNUipp-FSU : et pour la formation continue et les RASED ?

L’IA a expliqué qu’il ne souhaitait pas recréer une brigade formation continue. Il a dit qu’un emploi serait dédié au qualitatif pour faire le lien sur la formation continue. Il a dit qu’à l’heure actuelle, chaque enseignant avait en moyenne 1,5 jours de formation par an (hors animations pédagogiques) et qu’il avait pour objectif d’arriver cette année à 3 jours par an.

SNUipp-FSU : recréer une BFC serait un signe fort pour tous les collègues. Elle permettrait de déterminer avec plus de clarté les moyens dégagés pour remplacer les collègues en formation. Evidemment, elle devrait être déconnectée de toutes difficultés liées au remplacement maladie.

A propos des RASED, l’IA DASEN a dit qu’il travaillait avec M. Lévêque à la mise en place du schéma de restructuration des RASED. Il a à nouveau parlé de la mise en place des pôles ressources.

SNUipp-FSU : cela va éloigner les collègues dans les classes des collègues spécialisés. Les aides qui étaient apportées tant au plan pédagogique que rééducatif risquent de disparaître. Il va bien s’agir de plus en plus pour les collègues des RASED "survivants" de dispenser des conseils aux collègues plutôt que d’intervenir directement. Le risque de saupoudrage est grand...

- Cas de Limoges

L’IA DASEN nous a dit que le projet de restructuration avait 7 - 8 mois.

Il a dit que la décision de fermeture d’école était de la compétence de la mairie.

SNUipp-FSU : certes mais nous avons dit que l’influence de l’IA DASEN était bien réelle et qu’il disposait donc d’un réel pouvoir de ce point de vue.

L’IA DASEN a dit avoir laissé la mairie faire. Côté DSDEN, cette opération n’a aucun avantage celle-ci se faisant à moyens constants. Il a même dit que l’administration perdait 1/2 moyen (décharge de direction augmentée).

L’IA a dit que l’accompagnement des personnels concernés était prévu.

SNUipp-FSU : nous constatons que ce sont les petites écoles qui sont supprimées, que leurs effectifs ne le justifient en rien. Moins de petites écoles, plus de grosses structures, les éléments pour récupérer des postes se mettent en place. Si ce n’est cette année...

La décision n’est pas encore actée...

Nous lui avons dit que ous serions très vigilants et qu’il n’était pas question de voir un collègue déplacé être victime d’un nouveau déplacement après la carte scolaire.

- Points portés par le SNUipp-FSU

Les convocations aux animations pédagogiques sont un réel problème. Nous avons dit que sans convocation, il ne pouvait y avoir de déplacement.

L’IA DASEN nous a annoncé que ce problème allait être réglé, qu’il s’y engageait.

A propos de l’annulation de la réunion programmée avec les IEN et les représentants du personnel au CHSCT, l’IA DASEN a dit qu’il s’agissait d’un problème de méthodologie. Il a dit comprendre nos remarques et assurer que le travail devait être repris.

SNUIpp-FSU : il est urgent de restaurer la confiance.

L’audience s’est achevée à 18h10 et chacun a quitté le rectorat aussitôt après !

Fabrice Prémaud, co secrétaire du SNUipp-FSU 87

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.