www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / compte-rendu de groupes de travail à l’inspection  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 février 2016

Compte rendu du GT sur la rédaction de la circulaire du mouvement

La réunion s’est tenue au Rectorat de 14h à 17h en présence de : M.Bustreau ; IEN Adjoint à l’IA DASEN, M. Gainand, secrétaire général de la DSDEN, M. Rouy, IEN Limoges 4, M. Rousseau, IEN Limoges 6, M. Vaubourdolle et M. Scherpereel, secrétaires de la DIPER, 3 représentants du SE UNSA et Renaud Roux et Fabrice Prémaud du SNUipp-FSU 87

Les dates :

- La parution de la circulaire est prévue le 1er mars 2016.
- L’accès au serveur est prévu à partir du 14 mars 2016.
- La date limite d’enregistrement des vœux est fixée au 29 mars 2016.
- Le renvoi de la fiche récapitulative des vœux est prévu à partir du 30 mars 2016.
- L’accusé de réception doit parvenir au plus tard le lundi 4 avril 2016.
- Les commissions d’entretien pour les postes à profil se réuniront du 5 avril au 7 avril.

La circulaire :

1) les candidatures

a) première demande des représentants du personnel : nous souhaitons le retour d’une phase d’intention, qui simplifierait le mouvement.

– Secrétaire général : on ne reviendra pas sur cette question, il est hors de question de remettre une phase d’intention.

– Représentant du personnel : est ce que techniquement c’est possible ?

– Secrétaire général : on a remplacé cette phase par la mise en place des vœux zone. Le problème est de rajouter une phase au mouvement. Rajouter une phase d’intention oblige à commencer avant même la carte scolaire.

– Représentants : nous déplorons cette fin de non recevoir à cette demande pourtant majoritaire chez les collègues.

b) Cas des fermetures dans les RPI : le personnel qui bénéficie des points de bonification sera le dernier arrivé dans l’école et non à l’échelle du RPI.

- SNUipp : nous avons obtenu que le collègue victime de la suppression soit, s’il le souhaite, prioritaire pour tout poste qui se libérerait sur l’ensemble des écoles formant le RPI.

c) Concernant les postes de titulaires remplaçants brigade.

– Snuipp : La liste des écoles de rattachement sera t elle la même ?

– Secrétaire IA : oui dans la mesure du possible, des bassins peuvent être réétudiés, une réunion sera proposée aux brigades et à la suite de cette rencontre, des ajustements pourront être possibles.

– Secrétaire : pour constituer les blocs, on fera les blocs et on vous les transmettra pour obtenir vos observations. Il y aura des échanges mais à priori pas de groupe de travail. La liste des blocs sera arrêtée le 3 juin.

– Représentants : nous déplorons la non tenue d’un groupe de travail sur cette question des blocs. Nous prenons acte de votre position et nous pensons qu’il aurait été plus efficace de travailler en collaboration en amont de la constitution des blocs au sein d’un groupe de travail. Nous ne comprenons pas cette décision de principe.

– Snuipp : Pour la constitution des blocs contacterez vous au moins les écoles en amont pour prendre les renseignements nécessaires ?

– IA : Oui , de plus nous ne partons tout de même pas de zéro. Cependant nous devons prendre ne compte toutes les nouveautés par rapport aux décharges de direction notamment.

– Snuipp : pouvez vous au moins nous assurer que vous rechercherez le plus de stabilité possible dans la constitution des blocs.

– IA : oui mais encore une fois il faudra tenir compte des nouvelles contraintes qui vont se rajouter.

2) Les affectations

a) le classement des candidats

– Nous réinterrogeons l’administration sur la pertinence de maintenir la note pédagogique comme composante du barème. Pour nous ce critère de la note pédagogique introduit de l’iniquité entre les collègues car nous n’avons pas tous les mêmes délais entre nos inspections, certains collègues viennent d’autres départements et ont une note en décalage, nous n’avons pas tous les mêmes conditions d’inspection etc … Il est également à noter que notre département est un des derniers en France à maintenir la note dans le barème du mouvement.

– IA : Nous prenons en compte votre demande et vos arguments sur la suppression de la note mais cette décision ne sera pas prise lors de ce groupe de travail. La question doit être soumise au DASEN et nous réaliserons de toute façon une simulation sur le mouvement de l’an dernier pour voir les conséquences du retrait de ce critère dans les résultats du mouvement.

– Snuipp : Nous ne voyons pas trop ce que une telle simulation peut emmener comme indication si ce n’est que quelques collègues n’obtiendraient effectivement pas les mêmes postes …

Nous notons tout de même que l’avis sur cette question n’est plus aussi tranché et catégorique qu’à une certaine période. Et que nous parlons désormais d’une seule voix SE & SNUipp… A suivre.

– Représentants : demande d’augmenter la bonification de points en cas de poste supprimé.

- SNUipp : nous ne souhaitons pas une hausse trop importante de la bonification.

– IA : pourquoi pas …. la bonification passe alors de 8 à 10 points.

- SNUipp : Il serait bon de mettre en place un système de priorité de réaffectation pour un collègue de RPI victime d’une fermeture.

– IA : Petit rajout également au niveau des priorités données aux collègues victimes de suppression de poste : l’enseignant est prioritaire pour rester dans le RPI si un poste se libère et s’il le demande.

b) Les affectations après entretien

– IA : nous ajoutons les postes chargés de missions aux postes soumis à commission d’entretien. En effet il devrait être créé un poste chargé de mission sur la formation continue.

– Représentants : les collègues pourront ils disposer des fiches de poste correspondantes ?

– IA : bien entendu les différentes fiches de poste seront placées en annexe de la circulaire.

– Snuipp : Nous sommes encore une fois très déçus car il avait été question de ne pas augmenter le nombre de postes à profil et on constate que malheureusement ce n’est pas le cas. Nous réitérons également notre incompréhension de voir dans la liste des postes soumis à entretien les postes de PDMQDC. Pour nous ces postes n’ont pas à figurer dans cette liste puisque c’est à l’échelle de l’équipe enseignante que doit se décider les modalités d’utilisation de ce poste.

– IA : nous conservons le profilage mais nous ferons part de vos remarques au DASEN.

– Snuipp : serait il possible pour certains collègues de renoncer au caractère définitif de leur poste afin de leur permettre une certaine mobilité ?

Un long échange s’en suit durant lequel nous sommes arrivés à convaincre de l’intérêt d’une telle mesure.

La circulaire est donc modifiée en ajoutant cette possibilité à la suite de la seconde phase du mouvement.

- SNUipp : nous sommes très satisfaits et peut-on l’écrire, fiers, de cette évolution et pensons à tous les collègues qui après la phase du 1er mouvement et encore sans poste ne pourront plus se voir attribuer, s’ils le souhaitent bien sûr, un poste à titre définitif qui jusque là était obtenu de manière le plus souvent contrainte. Tant mieux, après plusieurs années de demandes, nous avons enfin été entendus. Nous espérons dans l’avenir aller plus loin en permettant à des collègues "coincés" sur leur poste de pouvoir à leur tour le quitter même s’il n’obtiennent rien à l’issue du premier mouvement.

Cas des collègues de Limoges victimes des fermetures d’école

Ils seront reçus par Ms. Gainand, Rouy et Vaubourdolle afin d’étudier avec eux leur réaffectation.

SE-UNSA : ils doivent s’ils le souhaitent être réaffectés dans l’école d’accueil. Et bénéficier des 10 points s’ils souhaitent participer au mouvement. Les directeurs peuvent-ils garder leur indemnité de direction ?

SNUipp : une attention particulière doit être apportée à chacun. Comme tous les collègues victimes de fermeture, ils doivent bien sûr pouvoir bénéficier des 10 points dans le cadre du mouvement. Restent des problèmes à régler : qui va où dans le cas d’écoles d’accueils différentes (Montmailler ou les Feuillants) ? Que se passera-t-il au cas où le transfert des élèves ne donnerait pas les résultats attendus ? Les collègues risquent-ils une seconde fermeture en décalé ? Leur ancienneté dans l’école d’origine sera-t-elle gardée ?

- M. Rouy : Même si moins d’élèves que prévus arrivent, le poste sera maintenu.

Remarque SNUipp : dans tous les cas de fermetures, il faut veiller à ce que l’équité soit respectée.

- administration : l’ancienneté dans le poste devrait être gardée. Pour les directeurs, il n’est pas possible de leur maintenir une indemnité de direction s’ils n’ont plus de direction à charge. Et, par exemple, des maîtres E victimes de mesures de cartes dans des cartes scolaires précédentes, ont aussi perdu de l’argent...

- SNUipp : une attention toute particulière devra être apportée si d’aventure, lors de la carte scolaire 2017 des suppressions de classes dans ces écoles d’accueil devaient être prononcées. D’autre part, si d’autres écoles venaient encore à être supprimées, notamment à Limoges, comment l’administration se positionnera-t-elle ? Nous avons de fortes craintes... (hors compte rendu : de fortes mobilisations seront nécessaires pour empêcher ces fermetures d’écoles, inacceptables et injustifiables au regard de l’intérêt de l’élève (mais aussi des enseignants et des parents d’élèves).

Nous parlons également de la collègue victime de la fermeture de son école à Sussac. Comment sera-t-elle accompagnée ?

- administration : la fermeture des écoles sur Limoges n’est pas de notre responsabilité comme c’est le cas partout ailleurs, d’où un traitement particulier. Nous recevrons les personnels concernés. Pour les autres fermetures, nous assumons, d’où un traitement classique.

- SNUipp : qu’en est-il de la modification concernant les circonscriptions de Limoges 2 et Limoges 4 ?

- M. Rouy & M. Gainand : le projet a été remonté en temps voulu au ministère mais nous n’avons pas encore de réponse définitive. Notre proposition est d’échanger entre les deux circonscriptions les écoles rattachées aux secteurs de Donzelot et Blum (actuellement Limoges 4) avec celles rattachées à Maurois et Calmette (actuellement Limoges 2). La réponse du ministère sera connue sus peu.

Renaud Roux et Fabrice Prémaud, vos élus du SNUipp-FSU 87 à la CAPD

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.