www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 mars 2016

Point d’indice : Enfin le dégel !

Enfin le dégel !

Un travail mal reconnu, de nombreux agents en difficulté pour en vivre correctement, une situation néfaste à la Fonction publique en termes de reconnaissance sociale, d’image et d’attractivité... ce sont des conséquences de la politique de gel de la valeur du point d’indice depuis 2010.

Pourtant, l’engagement des agents publics est sans faille et permet aux services publics de jouer leur rôle dans notre pays.

La FSU n’a eu de cesse ces dernières années, avec d’autres organisations syndicales, d’informer, de mobiliser pour essayer d’être entendue sur la question salariale dans la Fonction publique.

La décision du gouvernement de dégeler la valeur du point d’indice et de le revaloriser est un premier résultat de ces multiples mobilisations.

Après bientôt six années de gel de la valeur du point d’indice, ce rendez-vous salarial d’aujourd’hui était donc capital.

La FSU qui a défendu dans les négociations « PPCR » une approche combinant la revalorisation de la grille et celle de la valeur du point d’indice, a obtenu que ce rendez-vous ait bien lieu au début de l’année de 2016 pour traiter de la « revalorisation du point ».

La réponse du gouvernement est tardive pour bien des agents qui ont vu les difficultés s’accumuler.

Les agents de la Fonction publique ont perdu de 7 à 8 % de leur pouvoir d’achat depuis 2010. Ce qui conduit à une baisse du salaire net moyen en euros constants dans la Fonction publique de près de 1,5 % depuis 2011 (source INSEE).

Pour la FSU, la décision d’en finir avec le gel de la valeur du point d’indice est un signal positif pour les plus de 5 millions d’agents.

L’annonce gouvernementale de 1,2% en deux fois (0,6 % au 1er juillet 2016 et 0,6 % au 1er février 2017) marque une volonté de sortir de cette situation injuste de régression salariale. Mais elle ne peut être qu’un premier pas. En effet, cette revalorisation n’est pas suffisante pour répondre aux attentes des agents.

Nous vous proposons d’envoyer cette lettre à Monsieur Manuel VALLS Premier ministre Hôtel de Matignon 57 rue de Varenne 75007 Paris

C’est pour exiger maintenant l’élaboration d’un plan de rattrapage que la FSU appelle les agents à exprimer cette revendication le 22 mars.

A LIMOGES,

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE

MARDI 22 MARS 17h30

JPG - 22.8 ko

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.