www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mars 2016

Revalorisation, loi travail : RASSEMBLEMENT le 24 mars, GREVE le 31 mars.

Nous vous proposons d’envoyer cette lettre pour demander un plan de rattrapage concernant nos salaires à Monsieur Manuel VALLS Premier ministre Hôtel de Matignon 57 rue de Varenne 75007 Paris

Six ans de gel des salaires, l’équivalent de deux mois de salaire perdus depuis 2 000, une baisse du salaire net à échelon équivalent… la FSU n’a eu de cesse ces dernières années, avec d’autres organisations syndicales, d’informer, de mobiliser pour essayer d’être entendue sur la question salariale dans la Fonction publique.

Le rendez-vous salarial du 17 mars a rendu son verdict : le salaire des fonctionnaires va finalement être dégelé et bénéficier d’une petite revalorisation … en 2 fois (0,6 % en juillet 2016, puis 0,6 % en février 2017). Les deux milliards mis en avant par le Gouvernement pour ce coup de pouce aux 5 millions de Fonctionnaires sont à mettre en regard des 43 milliards du pacte de responsabilité, offerts au patronat et aux actionnaires, sans contrepartie exigée en terme de créations d’emplois.

Nous constatons que notre pression constante et nos mobilisations, notamment la grève du 26 janvier dernier à l’appel de la FSU, de la CGT, de FO et de Solidaires, ont obligé le gouvernement à réévaluer son hypothèse de départ d’un maintien du gel ou d’une augmentation symbolique de 0,3 %. Pour autant, il s’agit plutôt d’un " micro dégel " dont les effets ne seront pas visibles immédiatement sur notre fiche de paye. Il faudra attendre juillet pour bénéficier d’un petit coup de pouce de 10 euros en moyenne, puis février 2017 pour le second, également de 10 euros. Tout cela reste largement insuffisant. Le contentieux salarial est loin d’être réglé, concernant notamment la situation des enseignants du primaire. Tous ensemble, nous devons poursuivre notre campagne pour obtenir un vrai plan de rattrapage de notre pouvoir d’achat et une mesure spécifique pour les enseignants du primaire avec une ISAE à 1 200 euros ( à parité avec l’ISOE du second degré) d’ici la fin du quinquennat.

Grève du 22 mars reportée.

Alors qu’une grève unitaire Fonction publique était dans le paysage le 22 mars, pour exiger des mesures fortes pour nos salaires, la plupart des organisations syndicales de la Fonction publique ont décidé de ne plus y appeler, notamment pour la CGT, FO et Solidaires, du fait de la concomitance avec la mobilisation du 31 mars contre le projet de loi " travail ". Dans ce contexte, une grève nationale unitaire forte dans la Fonction publique et les écoles n’est plus possible et nous le regrettons. Pour autant, nous devons continuer à organiser les mobilisations pour faire entendre nos revendications sur nos salaires.

C’est pour exiger maintenant l’élaboration d’un plan de rattrapage que la FSU et le SNUipp appellent les agents à exprimer cette revendication

RASSEMBLEMENT le MARDI 22 MARS à 17h30 devant la Préfecture

.

Nous vous proposons également de vous adresser au Premier ministre pour que la revalorisation des salaires des enseignants du primaire soit une priorité. Le 22 mars, nous irons porter publiquement une lettre à Matignon avec l’ensemble de vos signatures.

Sans attendre, signez la lettre au Premier ministre en

cliquant ici.

Le 24 mars à l’occasion de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres et le 31 mars pour la grande journée de grève et de manifestations

Lire le TRACT intersyndical (SGL (Syndicat Général Lycéen), UNEF (Union Nationale des Etudiants de France) CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, )

RASSEMBLEMENT A LIMOGES

LE JEUDI 24 MARS

12H30 CARREFOUR TOURNY

Tous en grève le JEUDI 31 MARS

Concernant les manifs du 17 mars : elles ont rassemblé moins de monde au total que celles du 9 mars, et cela s’explique par la non-présence des salariés cette fois. Mais le nombre de jeunes mobilisés a lui été en hausse, ce qui était l’essentiel pour cette journée ; le 31 mars, avec les salariés , s’annonce massif Le SNUipp-FSU vous appelle avec la FSU, la CGT, FO et Solidaires, l’UNEF, le SGL à être massivement en grève le 31 mars dans l’unité avec les jeunes et les salariés du privé pour obtenir le retrait du projet de loi de réforme du code du travail , parce que les régressions qu’il contient sont considérables : augmentation du temps de travail, baisse des salaires, licenciements facilités. Qui peut croire une seconde qu’il n’en entraînera pas dans la Fonction Publique ?

Il est au contraire nécessaire d’obtenir de nouveaux droits, synonymes de progrès social et de gagner aussi une autre répartition des richesses dans une société solidaire …permettant une juste revalorisation de nos salaires.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.