www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 mai 2016

Soutien aux nuits debouts LIMOGES

PNG - 583.4 ko

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de Nuit debout Limoges suite à l’agression policière de mardi soir. Le SNUipp-FSU 87 témoigne sa solidarité aux citoyen-nes qui s’engagent avec détermination pour le retrait de la loi travail et la démocratie.

Le 10 mai, Nuit debout à Limoges

Non à la Loi Travail

Non à la démocratie du 49.3

Non au couvre-feu à Limoges

Hier, après l’annonce du 49.3 pour le passage en force d’une loi contestée par la grande majorité de la population, la colère et l’indignation se sont propagées à Limoges comme dans toute la France.

Pendant l’AG Nuit debout du 10 mai, il a été décidé, en phase avec les rassemblements spontanés qui ont émergé un peu partout, d’un rassemblement devant la Préfecture.

Il était 20h30, nous étions une quarantaine, rassemblé-es, assis-es, échangeant sur les derniers événements et les suites que nous voulions donner aux mobilisations, car ni 49.3 ni tout autre tour de passe passe ne nous fera renoncer et plier face à cette loi et son monde. Nous sommes déterminé-es, nous sommes debout, la nuit et le jour.

Une heure plus tard, la police est arrivée en nombre, pour nous signifier que nous avions un quart d’heure pour quitter les lieux. Sinon ? « Nous userons de la force » ! a répondu la police décomplexée…

Et c’est ce qu’elle a fait, bloquant toutes les rues adjacentes pour pouvoir tranquillement être à son ouvrage, bousculades, violences gratuites et disproportionnées, probablement encouragées par les propos infâmants et mensongers que le maire de Limoges s’autorise sur ses concitoyen-nes.

Nous avons dû partir, secoué-es physiquement et moralement, mais debout…

De retour place de la République, pour conclure l’AG et organiser la suite des événements, la police revient, avec les mêmes menaces. Nous n’étions plus qu’une vingtaine alors, moins que le nombre de personnes qui se promènent sur la place, ou qui viennent prendre un verre. La police avait visiblement reçu l’ordre de nous évacuer aussi de République. Motif ? Aucun !

Cette fois nous sommes resté-es, nous avons terminé notre AG, puis nous sommes parti-es quand nous l’avons décidé.

Dès ce soir, nous nous retrouvons à nouveau en AG nuit debout, 18h30, Place de la République.

Nous vous invitons à venir nous rencontrer pour un échange sur la situation.

 

30 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.