www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / compte-rendu de groupes de travail à l’inspection  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 juin 2016

Compte rendu du gpe de travail sur les blocs et 2ème mvt

Présents : M. Bustreau, IEN adjoint à l’IA DASEN, Mme Deburghgraeve, IEN Limoges 7, M. Lévêque, IEN ASH, M. Gainand, secrétaire général de la DSDEN, M. Vaubourdolle et M. Scherpereel de la DIPER, 3 collègues du SE-UNSA & Fabrice Prémaud et Marie-Mélanie Dumas vos délégués du SNUipp-FSU 87.

Le groupe de travail s’est tenu de 14H à 16h40 salle Lormier à l’Inspection Académique.

En préambule, le SNUipp-FSU tient à faire remarquer que les derniers documents, dont la liste réactualisée des blocs, n’ont été transmis qu’à 11h17 ce matin même. Les ultimes vérifications n’ont pu être faites qu’au moment de la pause déjeuner.

M. Bustreau a d’abord expliqué quelle avait été sa méthodologie pour la constitution des blocs :

- 1 - groupements des petites écoles (GPE + CHSCT)

- 2 - liste des gens à temps partiel

- 3 - recensement sur les communes de tous les collègues nécessitant un complément de temps

Outils : Carte GPE + Carte des jours + Carte des gens à temps partiel

- 4 – les 45 PESA (Professeurs des Ecoles Stagiaires) et élaboration d’une liste des écoles susceptibles de les accueillir.

Rappel SNUipp : nous avions tout essayé pour que la formation initiale des PESA évolue et que ceux-ci n’aient qu’un stage filé et des stages massés. Nous n’avons pas été écoutés. Nous avons rappelé que les PESA devaient être en formation et qu’ils n’avaient pas vocation à être des moyens d’enseignements au service de la DSDEN. Les PESA actuels savent l’extrême difficulté de leur long chemin semé d’embûches vers la titularisation. Il ne s’agit pas d’affirmer que la formation initiale a été remise en place pour que ce soit la réalité. Beaucoup (trop) reste à faire. La formation initiale reste donc en l’état, avec des PESA en charge de 2 jours de stages filés dans 2 classes différentes + leur travail théorique à l’ESPE + master + certifications diverses...

Remarque SNUipp : les collègues dans les écoles concernées ont-ils été contactés afin de s’assurer de la faisabilité dans de bonnes conditions de leurs stages filés ?

M. Bustreau a dit que leur nombre et le temps rendaient cette étape impossible.

Nous regrettons que ce travail n’ait pas été fait. Préparer les choses nous semble pourtant indispensables, pour les stagiaires mais aussi pour les collègues dans les écoles et les classes concernées

SNUipp-FSU : nous posons le problème de plusieurs collègues qui sont à temps partiel mais pas jusqu’au bout de l’année scolaire et qui sont dans des blocs PESA. Nous proposons que ces collègues soient contactés.

L’administration s’engage à le faire. Concernant une hypothétique poursuite de leur temps partiel jusqu’à la fin de l’année scolaire, nous faisons remarquer que, s’il n’y a pas de pertes financières pour les collègues, cela pourrait ne pas poser de problèmes.

SNUipp-FSU : Les PESA auront-ils le bon nombre d’heures en classe au regard de la réforme des rythmes ?

En fonction des cas, il est prévu une régulation grâce aux mercredis. Cependant, tous ne pourront avoir rigoureusement pas les mêmes volumes horaires.

M. Bustreau nous assure qu’il n’y a aucun PESA dans les écoles sous le décret Hamon, pas plus qu’en REP.

La réunion des PESA pour la répartition sur les berceaux aura lieu le mercredi 29 juin. En cas d’indisponibilité ce jour, il suffira de faire remonter ses vœux par voie de mail à Christophe.Vaubourdolle@ac-limoges.fr et à nous le faire suivre à snu87@snuipp.fr

Sur les blocs, nous faisons remonter quelques problèmes particuliers qui sont traités et réglés.

SNUipp-FSU : nous tenons à dire qu’avec toute la complexité inhérente aux multiples paramètres pour la constitution des blocs, il est impossible de satisfaire tous les objectifs. En effet, on ne peut à la fois assurer la continuité, la stabilité, mettre en place les nouvelles quotités de décharges de directions (1/2, 1/3…), trouver les berceaux pour les PESA, constituer des blocs pour les temps partiels...

Nous saluons la constitution des GPE qui permettent d’assurer pour un même collègue ayant 10 jours de décharge de direction par an l’assurance d’avoir sa décharge et la même personne pour assurer celle-ci. Avec la réforme des rythmes et les multiples horaires, l’exercice est tellement périlleux qu’il ne peut y avoir d’organisation parfaite.

- SNUipp-FSU : Un poste d’adjoint à Montalat élémentaire va apparaitre à titre provisoire car la collègue part en formation, ne pourra-t-il pas être attribué à titre provisoire lors la 2ème phase du mouvement ?

L’administration est d’accord
- Un conseiller Pédagogique EPS Départemental apparaitra officiellement au second mouvement suite à la mutation d’Isabelle Cibert. Un appel à candidature va être fait dans le premier et second degré pour ce poste.
- BILAN : il reste 40 postes vacants et 68 blocs à temps plein et 30 blocs incomplets. Il restera donc entre 18 et 19 collègues en surnombres qui seront abonderont donc la brigade (à titre provisoire.)

- Il y aura bien une commission le mercredi 22 juin pour les postes à profil restants. Dans le cas où il y aura appel à candidature ouvert à tous, le poste sera attribué à titre définitif même s’il apparait à titre provisoire sur le document second mouvement.

Le SNUipp-FSU fait remarquer que s’il n’y avait pas de postes à profil, bien des problèmes ne se poseraient pas … Refuser un poste profilé à un collègue le demandant et le laisser non attribué est pour nous une aberration. Nous réitérons notre argumentaire sur le sujet et n’aurons de cesse de le faire jusqu’à être enfin entendus !

SNUipp-FSU : Les personnels ayant déjà eu un avis favorable auront-ils besoin de repasser devant la commission ?

L’administration assure que non. Ils seront contactés individuellement afin de savoir s’ils sont intéressés avant de publier un appel à candidature.

- Coordonnateur ASH : quelqu’un s’est investi, faut-il refaire appel à candidature ?

La personne ayant occupée le poste à titre provisoire cette année sera contactée et si elle le souhaite sera prioritaire. Pour rappel, il s’agit d’un poste à profil, donc faire un appel à candidature dans ces conditions là…

- Il y aura appel à candidature pour 3 PDMQDC, 1 CPC EPS départemental (1er et 2nd degrés), 1 CPC EPS Limoges 5.

Les Blocs ainsi que la liste définitive des postes vacants pour la 2ème phase du mouvement devraient paraître mercredi 15 ou jeudi 16 juin.

- Les brigades

En toute fin de réunion a été évoqué la possibilité de réunir TOUS les brigades (quand ? le mercredi 29 ? Sur quel temps ? Pourquoi ?) sans forcément remettre en cause les rattachements déjà existants. A suivre...

Vous trouverez ICI les différentes listes après croisement avec celles de l’administration.

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter à snu87@snuipp.fr ou au 06 71 64 13 33

Pour votre mouvement, sur les blocs si vous êtes TRS ou pour tous les postes et blocs si vous êtes au 2ème mouvement, nous vous conseillons de nous transmettre vos vœux, nous pourrons mieux vérifier et plus en amont votre dossier.

Fabrice Prémaud & Marie-Mélanie Dumas du SNUipp-FSU 87

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.