www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 octobre 2016

Compte rendu CAPD du 14 octobre

Etaient présents : M Le Mercier (IA-DASEN), M Bustreau (IEN Haute-Vienne 3, IA adjoint), M Yahiaoui (Secrétaire générale), M Rouy (IEN Haute-Vienne 4), M Biret (IEN Haute-Vienne 5), M Rousseau (IEN Haute-Vienne 6), Mme Deburghgraeve (IEN Haute-Vienne 7), M Vaubourdolle, M Scherpereel (administratifs) Fabrice Premaud ,Liliane Raynaud et Renaud Roux pour le SNUipp-FSU 87et des représentants du SE-UNSA.

Chaque organisation a lu une déclaration liminaire.

Voici celle du SNUipp-FSU 87 où nous abordons (entre autres !) la question du boycott des APC.

Voici également les questions diverses que nous avions envoyées au préalable à l’administration.

L’IA DASEN a tout d’abord présenté Mme Yahiaoui nouvelle secrétaire générale de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale.

Départ impromptu de deux IEN (M. Rousseau et M. Biret) avant le début de la CAPD, ils sont invités par Mr L’IA à assister à une autre réunion se tenant en même temps que la CAPD. M. Rouy ayant lui aussi une autre réunion ne restera que trois quart d’heure. La question du quorum est posée. 11 sur 14 à l’ouverture de la séance… M. Le Mercier, attendu lui aussi pour une autre réunion, quittera la CAPD avant 11h...

Mr Lemercier a répondu aux déclarations et aux questions diverses avant d’aborder le reste de l’ordre du jour puisqu’il devait s’absenter en fin de CAPD...

– APC : le mot d’ordre du Snuipp est connu il s’agit d’une question nationale, la position de l’administration est simple : si le constat est fait au travers d’un rapport d’IEN qu’un enseignant ne fait pas les APC alors un trentième du salaire sera retiré, si à nouveau le constat est fait, une sanction disciplinaire pourra être prise.

Il s’agit bien d’une question nationale et nous attendons la position nationale de la Ministre à cet égard.

– PPCR : les avancées sont importantes pour tous, au niveau des modalités de mise en place l’administration dispose depuis peu des documents de travail sur la classe exceptionnelle notamment, l’administration n’a pas plus d’informations officielles pour le reste et en particulier l’évaluation par les IEN.

Remarques du SNUipp : acceptations des progrès (vote POUR de la FSU sur le PPCR mais avec de nombreuses critiques (non déconnexion de la carrière d’avec l’inspection/évaluation, la classe exceptionnelle, les RV de carrière notamment) et avancées (accès à la hors classe garanti pour tous notamment). Le SNUipp-FSU continue à œuvrer lors des groupes de travail à faire évoluer les choses et ne se résigne pas à accepter l’existant tel quel.

IA : une réunion de travail sera organisée concernant toutes ces questions liées aux nouveautés du PPCR.

- RIS : concernant les RIS, l’IA souhaite être en adéquation là encore avec les textes : les 6h de RIS peuvent être prises sur l’ensemble des heures d’animations pédagogiques, il faudra cependant que les PE préviennent bien en amont les IEN de leur participation à une RIS afin de ne pas désorganiser les animations pédagogiques. Il n’y a pas d’obligation il y a des recommandations notamment concernant les nouveaux programmes.

– IA : concernant la deuxième journée de pré rentrée, l’IA reste là aussi très attaché aux textes. Les enseignants devront donc effectuer les deux demi-journées demandées.

– IA : l’IA réaffirme les efforts faits sur les remplacements depuis son arrivée, mais le projet de formation a été élaboré par rapport aux surnombres escomptés, or actuellement force est de constater que la situation n’est pas la situation optimiste initiale du calibrage. L’IA va donc évaluer les besoins en terme de postes et les faire remonter à la centrale.

– SNUipp : on nous annonçait un surnombre à +20 et nous sommes en définitive à -2, nous trouvons cela assez choquant. Sur le terrain la question de ce surnombre est très éloignée des préoccupations des collègues mais ce sont eux qui à la fin de la chaîne en assument les conséquences.

– IA : A la question concernant les RASED et le climat scolaire, il n’y aura pas de reconstruction des RASED à l’ancienne il y aura la constitution des pôles ressources de circonscriptions, et également peut être la création de directeurs de circonscription de vie scolaire.

– IA : Climat scolaire : les IEN sont bien entendu là pour appuyer les directeurs d’école et les PE face à des difficultés de relation qui pourraient survenir entre enseignants et parents d’élèves par exemple.

– IA : le point sur le nombre de jours non remplacés : déjà 41 jours en septembre. L’augmentation des jours non remplacés est due entre autre au surnombre réel plus faible (de +20 à -2 !) que celui estimé lors de la constitution du projet de formation.

– IA : Question de l’ISAE, les négociations sont en cours concernant son versement à l’ensemble des collègues, les exceptions observées pour les enseignants référents notamment sont remontées au recteur et à la ministre.

– IA : Concernant les indemnités REP, il est incompatible avec la réglementation que les enseignants référents la touchent . Mr Vaubourdolle explique qu’une note technique précise bien que seuls peuvent la percevoir les brigades, TRS et membres du RASED (en plus des PE cela va sans dire ...)

– IA : Pour le moment les besoins définis dans les notifications de la MDPH sont couverts.

– IA : Question concernant des rumeurs de fermetures et anxiété se répandant au sein des enseignants des petites écoles : l’IA affirme que ces rumeurs de fermetures sont infondées, ces questions doivent se travailler avec les élus pour penser à des RPI plus concentrés, des regroupements, l’IA prendra le temps d’y réfléchir. L’IA ne se place pas dans la rationalisation, il faut rassurer les petites écoles cependant l’expertise des IEN est entendue pour assurer un maillage plus efficace des écoles. De toute façon les équipes enseignantes seront associées.

– SNUipp : Nous espérons que lors de ces discussions et réflexions, les questions liées au transport dans les zones rurales ne soient pas minimisées. Nous déplorons également que les équipes de terrain ne soient traditionnellement pas associées. Enfin, en référence à d’éminents chercheurs en pédagogie (Meyrieu en autres), les petites structures et le multi niveau ne sont pas un handicap pour la réussite de tous les élèves. Plutôt que de grosses voire méga structures, nous préférons des écoles à taille humaine, à la taille des élèves. La suppression de petites écoles, la concentration ne sont pas de nature à améliorer la réussite de tous les élèves. Nous ne pouvons faire l’impasse de dire que ce serait un moyen de récupérer des postes, surtout au regard de l’annonce de la perte des 20 surnombres !

– IA : Concernant les futurs besoins en AVSi le point sera fait et communiqué.

– IA : La 3ème journée de décharge des directeurs petites écoles sera donnée en début période 2, régularisation prévue.

– IA : Concernant les PPMS l’IA rappelle qu’il existe une équipe de d’assistants de prévention, et un IEN est en charge de cette mission, un travail sera fait avec les collectivités après les retours des équipes et des exercices. Le sujet est en tous cas pris en charge.

– IA : La formation des directeurs (demi-journée) sur la santé et la sécurité sera faite le 1er et le 8 février en deux groupe.

– IA : Pas d’informations reçues concernant le thème de l’uniforme à l’école pour les élèves ou les enseignants, l’IA rappelle que l’habillement des enseignants doit simplement être correct et respectueux.

– IA : Concernant les indemnités REP pour les collègues partant en formation, de façon dérogatoire il sera établi une liste de formation qui permettront aux enseignants de toucher quand même ces indemnités

Les promotions :

Pour chaque échelon, est indiqué le nombre de promus au grand choix (GC), au choix (CH) avec le barème du dernier promu entre parenthèses, le nombre de promus à l’ancienneté (AN) (pas de barème pour l’ancienneté puisque l’avancement est automatique quand on n’a pas obtenu l’avancement au GC ou au CH )

Rappel : le barème c’est la note plus l’ancienneté

Légende : Echelon x, GC (Grand Choix) y promus (Barème du dernier promu)

Echelon 4. Une seule promotion à l’ancienneté (reclassement)

Echelon 5. GC : 6 promus (16,5) ; AN : 15 promus

Echelon 6. GC : 11 (20) ; CH : 31 promus (19) ; AN : 10 promus

Echelon 7. GC : 17 promus (23.683) ; CH : 26 promus (23) ; AN : 12 promus

Echelon 8. . GC : 22 promus (27,50) ; CH : 38 promus (27,142) ; AN : 17 promus

Echelon 9. GC : 20 promus (31,978) ; CH : 41 promus (32,750) ; AN : 17 promus

Echelon 10. . GC : 22 promus (42,892) ; CH : 45 promus ( 38,333) ; AN : 19 promus

Echelon 11. . GC : 21 promus (49,931) ; CH : 26 promus (46,769) ; AN : 10 promus

Chaque collègue syndiqué ainsi que chaque collègue ayant fait sa fiche de suivi a d’ores et déjà été informé individuellement par nos soins.

Si vous avez un doute, une question, un besoin d’explication, n’hésitez pas à nous contacter.(Tél : 05 55 43 27 30 ou 06 79 00 81 72 ou 06 71 64 13 33 par E-mail : snu87@snuipp.fr)

Au niveau de la formation continue, attribution des stages :

Mr Reymbaut , chargé de mission sur la formation continue nous rejoint pour ce point de l’ordre du jour.

Avant de passer à l’examen des candidatures, nous faisons part de nos remarques et questions sur la formation continue.

Comme dit dans notre déclaration liminaire, l’offre de formation n’est pas suffisante. Mr Bustreau explique que le volume de formation est calculé par rapport au nombre de remplaçants qui sont possiblement dédiés à cette tâche pour chaque période : 36 en période 1, 25 en période 2, 14 en période 3 et 4, 25 en période 5 (nombre variant en fonction des prévisions du nombre de congés maladie)

Pour le barème, il est calculé comme suit : nombre de jours d’AGS divisé par 144 (nombre de jours de formation sur une carrière) moins le nombre de jours de formation (ceux-ci n’incluant que les stages effectués dans la cadre du PDF). L’application classe les collègues en tenant d’abord compte de ce barème puis du rang de leur voeu.

Nombre de candidats : Il n’y a que 156 collègues qui ont candidaté cette année ! C’est peu et nous le soulignons. Nous avançons plusieurs pistes pour expliquer ce faible chiffre alors même que les collègues sont en forte demande de formation :
- d’abord la consultation et l’inscription sur Gaïa sont difficiles ,certains collègues renoncent avant d’avoir commencé ! Mr Reymbaut dit qu’il y travaille et espère avancer sur ce point pour l’année prochaine.

- les stages sont courts et souvent "émiettés" et ne sont donc pas attrayants ; nous insistons une nouvelle fois sur la nécessité à proposer des stages plus longs qui permettent aux collègues de prendre de la distance par rapport à l’exercice quotidien de la classe et sont une respiration nécessaire dans une carrière. C’est ce que permettait l’ancienne forme de la formation initiale ( outre qu’elle était aussi moins pesante pour les stagiaires !) mais ça coûte en postes ! (pas tant que ça d’ailleurs ... mais la priorité à la formation affichée ne semble pas méritée ce "sacrifice" !)

- les thèmes proposés ne sont pas forcément ceux attendus par la profession. Certains stages ont 2,5 candidatures pour une place quand d’autres n’en ont qu’une pour dix places ; Mr Bustreau nous répond qu’une enquête approfondie se fera cette année en direction des collègues (la forme sera précisée plus tard par Mr Reymbaut) , le prochain PDF s’appuiera pour partie sur les remontées des collègues, mais aussi d’une part sur les remontées par les IEN des besoins constatés après inspections et d’autre part sur les besoins institutionnels.

Pour conclure sur ce point, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 304 places en tout sur les stages sont non pourvues et 81 personnes sont sur liste supplémentaire.

Nous demandons que dans la mesure du possible, 2 sessions soient proposées pour les stages très demandés afin de permettre aux collègues sur liste d’attente de bénéficier du stage . Les responsables des formations et l’administration doivent voir les possibilités de "dupliquer certains stages" (en fonction des intervenants et du calendrier) puis en fonction de cela, de nouvelles propositions pourraient être faites. Mr Reymbaut marque la volonté que des jours de stage possibles ne soient pas "perdus", la suite nous le dira ...

La durée maximale de stage pour une année est de 96 heures ; quand ce quota de stage est atteint , les stages suivants ne sont pas accordés d’où l’intérêt de bien numéroter ses demandes dans l’ordre de préférence. Jusqu’à atteindre ce quota, les stages sont accordés ce qui explique pourquoi certains collègues obtiennent plusieurs stages la même année , les stages étant courts, on peut faire 4, 5 stages pour atteindre le seuil maximal ( 96 heures : 16 jours de stages).

Les documents concernant les candidatures nous ont été fournis dés lundi et complétés mardi : c’est mieux que l’année dernière ( !) mais cela reste un peu juste pour que nous puissions effectuer toutes les vérifications. Là encore ça devrait être mieux l’année prochaine car le calendrier va être revu ; le PDF pourrait être ouvert dés le mois de Juin et prolongé au tout début de Septembre, les collègues auraient plus de temps pour candidater et la CAPD pourrait ainsi siéger dans de meilleurs conditions.

Préparer à la certification FLS : (4 places restantes) Ce stage étant un stage académique, il pourra être complété par les autres départements.

BORDESSOUL SANDRA, EL KARATI CECILE

Inclusion des allophones : (3 personnes sur la liste supplémentaire) Là encore il s’agit d’un stage académique, si les autres départements ne "consomment" pas leur places, ces 3 personnes pourraient être intégrés.

DUCHAMBON EVE, COLOMBIER SYLVIE, ALLAIN ANNIE, GRIMAL VERONIQUE, MULLER-REBEYROL MURIEL, EL KARATI CECILE

Inclusion des enfants du voyage : CANOU JULIE, MARIAUD KARINE, TRECH CHRISTELLE, FORGEOIS ALEXIA, PUYBAREAU MYLENE, MAS PAULINE

Débuter en sciences et en DD : (23 places restantes) PUYBAREAU MYLENE, CONTRE AURELIE, BENGUIGUI NADEGE, LEGER ANNE-CELINE, BROS SEVERINE, ROLAND HELENE, BEYSSAC LAURENCE, EUSTACHE CECILE, CARBONNEL VALERIE, LAGARDE MARIE CHRISTINE, CHAPELLE CHRISTELLE, PICAUD CARINE, GAY CORINNE, heures)ROL SANDRINE, GOBEAUX MURIEL, GERBAUD CORINNE, LEBOCEY FRANCOISE, PICAUD CHRISTINE, LESTIEUX-ROBISSON CLARISSE, GRANET SYLVIE, DUTAILLY JULIETTE, DUMONTIER AURELIE, HOUDU JUDICAELLE, BACHELARD EMELINE, TRENTALAUD MARTINE, GRANGER MARIE AGNES, LUQUET ANTHONY, COULEAUD CORINNE, PEYRAZET ANGELIQUE, FRUGIER NATHALIE, FRAISSE MARIANNE, FORESTIER FABIENNE, SERPAUD ISABELLE, WOLF ALICE, CLEMOT NATHALIE, NICOLAS CAROLE, SILOU ODILE

Formation au jeu des 3 figures : (33 places restantes) GRIMAL VERONIQUE, DELOMENIE ELODIE, GAYOU NATHALIE, GUYBERT CLAIRE, BERNARD CELINE, BORDESSOUL SANDRA, CHAMPIGNY CARINE

TICE, Formation technique : (37 places restantes) Stage sera-t-il maintenu ? ESCALETTES ANNE LISE, PRIOT ISABELLE, BEZELGA CAROLE, CASAGRANDE STEPHANE, WOLF ALICE

Numérique au quotidien EMF : (29 places restantes) une seule demande ; Mr bustreau dit que cette formation se fera pendant le temps de décharge des maîtres formateurs.

Ballado-Diffusion : (6 places restantes) RAYNAUD CATHERINE, THOMANN SYLVIE, GOURINCHAS FRANCE, WOLF ALICE, GABORIAU MARIE CHRISTINE, GOBEAUX MURIEL

Montage vidéo : (23 places restantes) CHAMPIGNY CARINE, MICHEL SOPHIE, FOURCHE MARIE PIERRE, MAREC DIDIER, GABORIAU MARIE CHRISTINE, GOURINCHAS FRANCE, FRAISSE MARIANNE

Ces 2 stages sont regroupés ; le dernier n’apparaissait pas dans GAÏA, mais était dans le document du PDF et des collègues ont donc pu candidater. Il sera sûrement re-proposé l’an prochain afin de permettre à tous les collègues de candidater.

Tablettes en classe : (18 personnes sur la liste supplémentaire) Vu le succès de ce stage, il pourrait y avoir une session supplémentaire mais les formateurs ne disposent que de 12 tablettes à prêter ...

BARATAUD VERONIQUE, VALERY SANDRINE, PREVOST CATHERINE, BOUGOUIN MARIE, ASTIER KARINE, BACH SYLVIE, RUSSEIL NATHALIE, GABORIAU MARIE CHRISTINE, MAREC DIDIER, CLEMOT NATHALIE, SILOU ODILE, ALLAIN ANNIE

Etude de la langue cycle 2 et 3 : (4 personnes sur la liste supplémentaire) NICOLAS CAROLE, BOUTY NADEGE, SAVY-CAMARET NELLY, CHABROUX ANNE, TOINET EMMANUELLE, HERAULT MARIE-LAURE, LECAT ANGELIQUE, LAGARDE MARIE CHRISTINE, TRECH CHRISTELLE, RUSSEIL NATHALIE, GERBAUD CORINNE, DUTAILLY JULIETTE, DUMONTIER AURELIE, ROLAND HELENE

Enseigner l’anglais au CP : (15 places restantes) ANGLERAUD SANDRINE, MAURIN VIRGINIE, COUTURIER SANDRA, LEVET CATHERINE, LUQUET ANTHONY, PUYBAREAU MYLENE, MASSAUX AUDREY, MARIAUD KARINE, BATTAGLIA VIRGINIE, FORESTIER FABIENNE, DELOMENIE ELODIE, RUSSEIL NATHALIE, LESTIEUX-ROBISSON CLARISSE

Bâtir un projet en classe d’anglais : (14 places restantes) Vu le nombre de candidatures, le stage risque de ne pas être maintenu.

Attestation scolaire du savoir nager : (87 places restantes !! Seulement 3 candidatures) Là encore le stage ne sera probablement pas maintenu.

Geographie cycle 3 : BERNARD ANNE-SOPHIE, BERNARD CELINE, CANET LORIANE, DUTAILLY JULIETTE, HERAULT MARIE-LAURE, TREBUCHAIRE CHRISTELLE, EL KARATI CECILE, DELANNE NATHALIE, DAGAUD CAROLE, PEYRAZET ANGELIQUE, CHAPELLE CHRISTELLE, PICAUD CARINE, PICAUD CHRISTINE, SAVY-CAMARET NELLY

Débuter au CP : (18 places restantes, 2 candidatures) là encore le stage serait annulé.

Albums pour apprendre à compter : (28 personnes sur la liste supplémentaire) A l’inverse, ce stage si c’est possible, bénéficiera d’une 2ème session vu le nombre de candidatures très important.

JAMILLOUX CELINE, HENRY CECILE, BATTAGLIA VIRGINIE, DESERBAIS SANDRINE, FORESTIER FABIENNE, THOMAS MAGALI, GRANGER MARIE AGNES, GIRAUD PINEL BRIGITTE, BORDAS BEATRICE, CUIZINAUD CATHERINE, GRIFFON NADINE, SERPAUD ISABELLE, ABBA CHRYSTELE, RAYNAUD CATHERINE, SILOU ODILE, GOBEAUX MURIEL, THOMANN SYLVIE, BACH SYLVIE, GAY CORINNE, ROL SANDRINE

EBP Pratique artistique : (4 places restantes) COSTA CARVALHO FERNANDE, ABBA CHRYSTELE, DELOMENIE ELODIE, PRODAULT ANNE, BACH SYLVIE, BARTHE AURELIE

Autour de la scénographie : (11 places restantes, seulement 4 candidatures) Compte-tenu du peu de candidatures .... (vous connaissez le refrain)

Le chant choral : (14 personnes sur la liste supplémentaire) Cette fois, c’est l’autre version , compte-tenu du nombre de candidatures , ce stage pourrait être dupliqué !

VANTAUX HUGUETTE, CASSAT CECILE, SERPAUD ISABELLE, BIGNAUD GILLES, SAGE DOMINIQUE, WOLF ALICE, L ARDILLER FABIENNE, ROUMILHAC ANNIE, ALLAIN ANNIE, GRIFFON NADINE, TRENTALAUD MARTINE, BARBARIN TESSIER CECILE, CLEMOT NATHALIE, REBELLAC BERTRAND

PEAC et notion de mouvement : (14 personnes sur la liste supplémentaire) Bon à vous de deviner ... sauf que vu les intervenants dans ce stage, il sera sûrement très difficile de proposer une 2ème session !

LAVIEILLE LAURINE, BOULESTEIX SABINE, TRENTALAUD MARTINE, SILOU ODILE, CLEMOT NATHALIE, COULEAUD CORINNE, COULAUDOU CLAUDINE, CARBONNEL VALERIE, SAVY-CAMARET NELLY, CHABROUX ANNE, GAY CORINNE, ROL SANDRINE, GIRAUD PINEL BRIGITTE, BORDAS BEATRICE, LEBOCEY FRANCOISE, ABBA CHRYSTELE, RUSSEIL NATHALIE, GERBAUD CORINNE, GRIFFON NADINE, WOLF ALICE

La CAPD est clôturée à 12h20.

Liliane Raynaud, Renaud Roux & Fabrice Prémaud, vos élus du SNUipp-FSU 87 à la CAPD

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.