www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 novembre 2016

CR audience Ministère de l’EN

Le SNUipp a rencontré le directeur de cabinet, jeudi 10 novembre.

Il s’agissait d’une première prise de contact du SNUipp-FSU avec le nouveau directeur de cabinet. Nous avons abordé les points suivants :

1. APC

Le Ministère reconnait qu’il y a un sujet de fond même s’il est en désaccord avec notre consigne d’arrêt des APC. Pour autant il n’entend pas rouvrir le débat sur les ORS en cette fin de mandat.

Il est favorable par contre à un groupe de travail sur les APC à partir d’échanges d’analyses (un rapport de l’IGEN est en cours de finalisation) pour "objectiver les APC" et pour discuter des "marges de mise en œuvre". Pour le SNUipp, c’est une évolution au regard de la fin de non-recevoir qui nous avait été adressée en octobre et un premier résultat à mettre à l’actif de notre action. Une date nous sera donnée sous 15 jours pour une bilatérale dans un premier temps.

2. LSUN

Le SNUipp a fait état d’un certain nombre de dysfonctionnements (absence de circulaires avec modalités, absence de formation, IEN pas toujours compétents pour former les enseignants, outils défaillants etc.…) A cela s’ajoute le fait que nous n’avons pas eu de retour de l’expérimentation, ni sur nos questions sur la confidentialité et la sécurisation des données.

Au moratoire réclamé par le SNUipp, le ministère répond par : "pas d’obligation d’utilisation jusqu’à fin décembre". Toutefois il met en avant l’intérêt de mettre en œuvre les programmes et les évaluations dans un même temps, ainsi que l’aspect simplifié de celles-ci. Un bilan doit être fait en janvier.

Il répondra à nos questions sur la confidentialité et nous invite à l’informer des nouvelles difficultés du terrain. Cette réponse n’est pas satisfaisante, le SNUipp continuera à interpeller le ministère sur ce sujet.

3. DEPS

Le SNUipp a interpellé le ministère sur la situation du centre de formation DEPS à Paris (Diplôme D’État de Psychologue Scolaire) en difficulté à cause des départs non anticipés de la responsable pédagogique de la formation et d’une secrétaire.

Le directeur de Cabinet nous a assuré qu’il souhaitait trouver rapidement une solution car il était hors de question d’arrêter la formation. Le SNU a insisté sur une réponse rapide pour des personnels particulièrement inquiets du devenir de leur formation.

4. PEMF

Le SNUipp est intervenu sur la nouvelle circulaire PEMF (voir circulaire du 10 novembre), qui stipule notamment qu’à la rentrée 2016, les PEMF bénéficient d’un allègement d’un tiers de leur service hebdomadaire. Or, dans les faits rien ne se fera cette année.

Le ministère reconnait que c’est pour une mise en œuvre l’année prochaine, rien n’ayant été budgété.

5. Les exclus de la revalorisation : ceux qui n’ont pas l’ISAE ou ceux qui ne la perçoivent pas à hauteur de 1200 €

Il nous recevra en audience le 30 novembre lors de notre journée d’action. Le ministère réfléchirait à équilibrer des situations selon des modalités de règlement différentes. Nous avons rappelé notre exigence de traiter l’ensemble des situations.

Nous en avons profité pour demander un groupe de travail spécifique sur les enseignants référents, qui, au-delà de l’absence de revalorisation et au fait qu’ils seraient ainsi les plus mal lotis de l’ASH, cumulent des conditions de travail difficile : surcharge dans le nombre de dossiers, frais de déplacement, matériels obsolètes...Le SNUipp a dénoncé leurs conditions de travail. Le directeur de cabinet entend nous revoir sur ce dossier.

6. Autres points :

- Nous avons dénoncé la méthode concernant le travail sur le dossier remplaçants : Nous avons été reçus une fois à la fin du mois d’août avec l’assurance que les discussions se poursuivraient. Il n’y a pas eu de suites et nous avons pris connaissance par la presse des mesures concernant le remplacement. Nous avons redit notre désaccord avec les mesures et notre attachement au maintien d’une gestion de proximité du remplacement.

- Nous avons demandé que des directives soient données aux Recteurs et aux IA-DASEN pour que la mise en œuvre de la nouvelle évaluation soit effective à cette rentrée pour les Titulaires 2eme année qui doivent bénéficier d’un accompagnement et non plus être inspectés comme antérieurement. Cela sera fait.

Le directeur de cabinet nous propose des réunions régulières (tous les mois) pour des points de régulation.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.