www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 novembre 2016

LSUN : prudence...

La mise en œuvre des nouveaux programmes s’accompagne donc d’un « Livret Scolaire Unique Numérique du CP à la 3ème ».

Les formations commencent. Nous sommes preneurs de tous renseignements issus des formations. Nous avons besoin de vos remontées, questions et autres inquiétudes sur le sujet. Mailez-nous tout cela à snu87@snuipp.fr, vos retours nous seront précieux et utiles.

Chacun-e aura noté la disparition du « N » dans les communications récentes de l’administration. Un peu comme si l’adjectif « numérique » était … un gros mot ? Ou pour le moins un mot qui fait peur ?

Par ailleurs, le volontarisme de nos supérieurs pour la mise en place de ce LSUN semble à géométrie variable selon les départements : dans certains, aucune communication n’a été faite aux collègues, ce qui pose la question de l’égalité républicaine sur le territoire mais aussi celle de l’interprétation du qualificatif « incontournable » utilisée ici ou là.

S’agit-il d’un nouveau synonyme de « obligatoire » ? …

Si les qualités techniques de cet « outil » sont plutôt bonnes pour une application made in Éducation Nationale, il n’en demeure pas moins que le point d’achoppement premier qu’y trouveront les collègues est la non possibilité d’évaluer les « éléments de programme » puisque seuls les « domaines d’enseignement » sont cochables…

C’est une simplification extrême, voulue et assumée par le ministère au nom d’une facilité de lecture pour les familles.

Quand une recherche de facilité en arrive à un tel point, cela laisse penser que le LSUN relèvera en fait d’une caricature de livret d’évaluation… et cela ne semble déranger personne … à part les collègues qui ne pourront se satisfaire de cette seule « communication » aux familles et devront la compléter avec leurs outils habituels.

Ce LSUN sera donc vécu comme une tâche supplémentaire, chronophage et peu efficace en termes de liaison avec les familles.

Par ailleurs, tout comme pour BE1D (base élèves) il y a quelques années, la question est déjà posée quant aux risques liés à la gestion d’un nouveau fichier numérique comportant des données personnelles : droits d’accès ? Conservation des données ?

Moratoire pour le LSUN

Dès le CSE du 15 octobre 2015, le SNUipp-FSU avait émis de nombreuses réserves sur ce livret numérique concernant la confidentialité des données, l’intérêt pédagogique et la charge de travail accrue pour les enseignants. Par ailleurs, alors qu’une phase test a eu lieu au printemps dernier, les remarques des collègues concernés n’ont fait l’objet d’aucun retour et aucun bilan ne nous a été transmis.

Enfin, la circulaire ministérielle précisant l’ensemble des principes et des modalités de sécurisation de ce dispositif n’est toujours pas parue. Ce sont les raisons pour lesquelles le SNUipp-FSU a refusé de voter l’arrêté réglementant le LSUN lors du CSE jeudi dernier.

Nous avons rappelé nos plus vives réserves sur le LSUN concernant :

• son intérêt pédagogique et son efficacité dans la communication auprès des familles notamment celles les plus éloignées de l’école.

• la confidentialité des données et leur conservation à long terme : Quelles sont les modalités de transmission et d’accès des représentants légaux et l’expression de leur consentement ? Quelle est la durée de conservation et le devenir du LSUN à l’issue de la classe de troisième ? Quelles sont les mesures prises pour sécuriser le dispositif ? Quelle articulation du LSUN avec le LSL du lycée et notamment quels documents et sous quelle forme seront mis à disposition des enseignants de lycée des données qui en sont issues ? Est-il envisagé une utilisation statistique de ces données ? Quelles sont les personnes qui seront habilités à renseigner, modifier, consulter le LSUN et les modalités de cet accès ?

• les avancées en termes d’évaluation plus « positive ». l’appropriation par les élèves eux-mêmes de l’avancée de leurs apprentissages.

• la vision dynamique des apprentissages : évaluation sommative ou mesure de progrès ?

• l’impact de cet outil sur les pratiques pédagogiques : permet-il de les faire évoluer, les fige-t-il ou les fait-il régresser ?

• le principe de liberté pédagogique : comment s’inscrivent des pédagogies plus alternatives (ICEM, GFEN, pédagogie institutionnelle…) dans ce nouveau dispositif ?

• la régularité des transmissions aux parents est-elle compatible avec la liberté réaffirmée des enseignants ?

En conséquence, nous avons demandé un moratoire et la publication du bilan de la phase test opérée par le ministère au printemps dernier. Il soutiendra les collègues qui ne renseigneront pas LSUN, préférant les outils qui leur semblent les plus appropriés et portera en janvier auprès du ministère toutes les remontées de terrain.

Questions non résolues (à la date de rédaction).

Élèves d’Ulis ?

Les classes de l’école ainsi que leurs élèves étant intégrés directement depuis BE1D (base élèves), aucun élève d’Ulis n’apparaît dans le LSUN. En effet, pour BE1D, ces élèves sont identifiés par leur « cycle » et non par leur niveau de classe.

De fait :

• La classe d’Ulis n’apparaît pas du tout dans le LSUN.

• Les élèves d’Ulis inclus dans une classe ordinaire n’y sont pas non plus.

C’est curieux, en ces temps « d’école inclusive » qu’une application informatique comme le LSUN s’autorise à exclure les élèves d’Ulis…

Périodicité et changement d’école ?

Imaginons un-e élève qui commence son année scolaire dans une classe qui a réglé la périodicité du livret sur les « périodes » de vacances. Mi-octobre, le livret de « sa » première période lui est remis.Suite à un déménagement, la nouvelle classe où il se trouve avait réglé la périodicité des livrets sur le trimestre…

Comment va se comporter LSUN : écrasement du livret précédent ? Plusieurs collègues sur la même classe ?

LSUN affiche bien les deux enseignant-es affecté-es sur la même classe. Mais, au moment d’éditer un livret, seul le nom de l’enseignant-e connecté-e est affiché. Et un seul nom d’enseignant s’affiche sur le livret imprimé …

Absence du titulaire de la classe ?

Rien n’est prévu pour qu’un-e remplaçant-e puisse remplir le LSUN…

Attention : Aujourd’hui n’importe quel-le enseignant-e d’une école peut éditer le livret de n’importe quelle classe de son école…

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.