www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 décembre 2016

CR Audience mairie de Limoges du 15/12

Le jeudi 15 décembre, nous avons été reçus par la mairie de Limoges. Etaient présents Mr Jalby, adjoint chargé des affaires scolaires, Mr Fontaresky et Mme Dalloux, des représentants du SE-UNSA du SGEN-CFDT et de FO, Laurianne Léon et Liliane Raynaud pour le SNUipp-FSU 87.

Pour Mr Jalby, la rentrée s’est plutôt bien passée avec une ouverture très attendue à Joliot Curie.L’UPe2A transférée de Joliot à Herriot ne fait pas le plein ; les familles étant installées au Val de l’Aurence, elles ne veulent pas que leur enfant prenne le bus.De plus à Herriot, les effectifs de classe sont élevés et ne permettent pas une bonne intégration. Si l’intention était louable (ne pas cumuler les difficultés dans une école de REP), elle se heurte à la réalité du terrain ; la mairie souhaiterait redéplacer l’UPE2A sur le Val de l’Aurence ... à suivre donc.

Mr Jalby s’est montré rassurant sur les fermetures d’écoles : "si fermeture d’écoles il y a, elles seront annoncées en conseil d’école en 1er lieu ; mais il n’y aura pas de fermeture d’écoles cette année. Quand la mairie procède à une fermeture d’école c’est que celle-ci est incontournable. L’objectif est d’offrir les meilleurs conditions aux élèves pour apprendre. Certaines écoles sont dans un état déplorable (des fenêtres qui ne ferment pas, des fuites d’eau ...) ; elles doivent être rénovées et rendues accessibles pour les handicapés pour 2025, l’objectif de la mairie est d’agir en cohérence , ce n’est pas "fermer pour fermer". Un audit est en cours pour évaluer tout le patrimoine et ainsi pouvoir fixer les priorités, une fois le coût des travaux chiffré."

Mr Jalby se dit très attaché à aller dans les écoles mais il n’est pas toujours facile de pouvoir assister aux conseils d’école pour l’équipe municipale : les invitations arrivent parfois tard ( parfois 2 ou 3 jours en amont seulement) et les conseils d’école sont ramassés dans le temps ; la mairie a fait le choix de ne pas envoyer des représentants qui ne connaissent pas le dossier et cela repose donc sur peu de personnes.

Concernant les alarmes : la mairie étudie la possibilité de déclencher manuellement l’alarme intrusion dont toutes les écoles sont équipées ; ce serait plus rapide à installer et beaucoup moins coûteux que de nouvelles alarmes.

Quant aux visiophones, l’installation est envisagée pour quelques écoles ciblées (selon la configuration des lieux) plus dans un souci de confort des personnels que pour améliorer la sécurité.

Nous abordons ensuite les points suivants (nos questions en gras) :

Au niveau du budget et des commandes :

- Pourquoi la classe ULIS crée à Léon Berland n’a pas bénéficié du budget de 500 euros alloué aux ouvertures ?

Mr Fontarensky :" la mairie donne 300 euros/an pour les écoles ayant des classes ULIS, il n’y a pas d’effet cumulatif. Pour les ouvertures de classe, c’est 500 euros mais seulement l’année d’ouverture. Si on donne 500 euros, il faudra le prendre ailleurs. Les règles ont été présentées , expliquées en réunion de directeurs et n’ont pas été contestées. Les dépenses supplémentaires doivent être prises dans le budget global des écoles. L’installation de la clis à Léon Berland nécessite de plus de gros travaux dans l’école, le coût est très important."

Nous déplorons fortement cette décision, pour nous la règle est contournée, cette classe aurait dû bénéficier des 500 euros d’ouverture de classe et des 300 euros de spécialisation ULIS. Sur le budget global des écoles de la ville, 500 euros ne nous paraît pas être une somme insurmontable à fournir !

- Quand les classes ouvertes à la carte scolaire de 2016 auront-elles un TNI ?

Les demandes sont faites mais d’autres demandes plus anciennes sont encore en attente donc c’est prévu, ça se fera , il l’espère sur 2017.

- En novembre, DECAPRO n’était plus le fournisseur mairie pour le matériel d’EPS, apparemment il n’y a pas d’autre fournisseur, comment font les écoles pour passer commande ?

Effectivement,le nouveau fournisseur n’est pas encore désigné ; s’il y a des urgences, il faut passer "hors marché" ...

Nous déplorons aussi l’abandon de Nathan comme fournisseur, le matériel spécifique de cette marque est très utilisé en maternelle. Selon le code des marchés publics, il reste possible de commander du réassort mais pas du nouveau matériel.

- Les commandes de papier doivent passer par Mme Coujour, pourquoi avoir changé le fonctionnement ? Il paraissait aussi facile de faire les commandes de papier en même temps que les commandes de rentrée.. Les délais sont longs et certaines écoles se retrouvent en rupture de papier !

2 fournisseurs se partagent désormais le marché ce qui explique qu’on soit obligé de passer par la mairie ; les commandes sont relayées au magasin général. En fonction du volume, la livraison est effectuée soit par le magasin scolaire soit par le fournisseur pour les grosses commandes. La mairie reconnaît que cette nouvelle organisation n’est pas très pratique mais elle permet de faire des économies.

- En maternelle, les essuie-mains papiers ont été remplacés par des serviettes en tissus. Ce n’est pas envisageable au niveau hygiène (en période de gastro et grippe) et dénoncé lors des visites ISST. Quand les essuie-mains papiers seront-ils remis en service dans les écoles ?

Ils ne le seront pas ! Les serviettes papier étaient utilisées en trop grand nombre ; dans un souci de développement durable, on revient donc au traditionnel essuie-mains en tissu... La mairie en a commandé et la consigne est de les renouveler aussi souvent que de besoin...

Ca reste insatisfaisant au niveau de l’hygiène !

Par rapport aux visites de l’Inspecteur Hygiène et Sécurité où il demandait d’enlever les essuie-mains tissus, Mme Dalloux souligne qu’il ne fait que des "préconisations" et que la mairie n’au aucune obligation de les suivre !

- Les écoles demandent des tables individuelles pour les élèves ( cela correspond à des choix pédagogiques ) ; pourquoi ces demandes sont-elles systématiquement refusées ?

Les tables individuelles st renouvelées et remplacées par des tables doubles car c’est ce que les collègues demandent en grosse majorité (pour éviter le bruit ???) et que la mairie souhaite uniformiser (afin que les tables puissent être utilisées indifféremment dans toutes les classes) Nous soulignons que ces tables ne sont pas réglables, que cela rend difficile voire empêche certaines organisations de classe,que ce n’est pas ergonomique et qu’au moins les collègues qui le souhaitent devraient pouvoir avoir des tables individuelles.

Mr Jalby dit qu’il doit y avoir des tables individuelles disponibles, qu’il faut recenser les besoins et les disponibilités pour pouvoir proposer des tables individuelles à ceux qui le souhaitent (n’hésitez donc pas à vous manifester auprès de la mairie).

- Quand seront réalisés les travaux préconisés par les visites ISST ?

Pour l’amiante, la réglementation a changé ; pour tous travaux (même un trou dans la mur), un entreprise agréée doit passer pour faire une évaluation avant travaux, si repérage d’amiante , l’entreprise qui intervient doit être agréée donc difficulté supplémentaire.

Nous soulignons que là où il y a des fissures , le colmatage qui avait eu lieu n’a pas tenu dans le temps. Les directrices doivent prévenir la mairie.Prévenir Lucienne Labidoire en plus du canal habituel pour les travaux. Pour certaines écoles, nous insistons sur la dangerosité de cet amiante volatile pour les enfants et les personnels. Il faut engager des travaux au plus vite ! Là encore, le budget coince..

Le diagnostic complet engagé pour toutes les écoles va apporter une évaluation complète.

Radon sous contrôle : 10 écoles concernées , les travaux ont été fait Ces 10 écoles seront soumises à des contrôles réguliers.

- Quand arriveront les commandes passées sur le budget investissement ?

Elles sont en cours de livraison , toutes les demandes passées dans les délais sont acceptées.

Au niveau de l’informatique :

Nous avions de nombreuses questions sur ce sujet.

- Il a des problèmes de débit en ce moment, les collègues ne peuvent plus lire de vidéos en direct, pourquoi ? Les accès à certains sites sont compliqués (Youtube, dailymotion, dropbox..), la mairie filtre-t-elle ces accès ?

- Les enseignants ne peuvent pas faire les mises à jour ou installer des logiciels simples sans passer par l’administrateur, il faut donc systématiquement téléphoner aux services et cela diffère la solution du problème, il faudrait envisager que certaines manipulations puissent être faites par les enseignants eux-mêmes ?

- Les nouveaux ordinateurs ont été livrés (c’est bien !) mais sans prévenir les collègues, quid des sauvegardes ? Les collègues aimeraient être associés (par enquête) au choix des nouveaux ordinateurs pour qu’ils répondent plus à leurs besoins.

- Serait-il possible de livrer un lecteur CD / DVD pour chaque nouvel ordi ? Beaucoup de collègues utilisent des supports CD dans leurs classes.

- Que deviennent les anciens ordinateurs ? Les classes mobiles de certaines écoles sont vieillissantes et les collègues aimeraient récupérer les anciens ordinateurs classes pour compléter les classes mobiles. Est-ce possible ?

Mr Jalby déplore que l’absence d’IA est retardé le comité de pilotage chargé du dossier informatique ; la mairie a organisé une réunion d’utilisateurs la semaine dernière mairie et souhaite une réunion trimestrielle . A l’issue de cette réunion , voici les demandes des utilisateurs : service dédié pour les écoles le matin + tournée des écoles par un technicien ;cela a été acté par le directeur des services informatiques.

Les services informatiques ont été regroupés car la polyvalence est bien utile en cas d’absence d’un personnel. Flottement du début est normal.

Mr Jalby dit qu’ils essaient de faire le lien avec la DSI mais le comité de pilotage doit évaluer ce qui est possible et ce qui est souhaitable pour les écoles.

Si les ordis sont verrouillés c’est qu’un mauvaise utilisation peut conduire à des bugs importants ; ils ont envisagé de désigner un correspondant par école qui puisse gérer les petites opérations de maintenance mais c’est ccompliqué selon les écoles.

Les ordinateurs direction qui ne sont pas adaptés devraient être changés.

Classes mobiles : les ordis des TNI sont bien récupérés pour les classes mobiles. Toutes les machines qui le peuvent sont remises à niveau sur Windows 10.

Les lecteurs CD et pavés numériques sont en cours de livraison pour ceux qui en ont fait la demande ; d’autres demandes peuvent être faites.

Les écoles pourront être équipées de disques durs externes pour faire des sauvegardes.

Au niveau des classes de découverte :

- Pourquoi les budgets alloués ne prennent pas en compte les caractères sociaux des élèves ? 18 euros par jour par école quelle que soit l’école c’est inéquitable

- La gestion financière des classes de découverte est lourde de responsabilité pour les collègues. Cette nouvelle formule risque de démotiver les collègues. Combien avez-vous validé de projets pour cette année ?

Mr Jalby : il n’y a que quelques écoles qui ne mériteraient pas d’être aidées ! La plupart des écoles de Limoges ont un public défavorisé. La mairie subventionne déjà ces projets et ce n’est pas le cas de toutes les municipalités.

Nous précisons que d’autres communes financent bien plus.. Pour Limoges, le budget pour 5 jours pour un enfant est de 90 euros. C’est bien insuffisant pour un séjour avec hébergement, transport...

Le nouveau mode de financement permet des voyages plus courts et donc d’adapter les projets en fonction des familles.

Plus d’enfants vont partir cette année : 20 projets ont été acceptés , 1330 départs prévus cette année ; 1000 il y a 2 ans et 665 l’année dernière (à cause de la mise en place de la nouvelle formule) , les projets sont plus variés.

Nous insistons sur le problème financier, la mairie nous répond que certains arrivent bien à financer leur projet ... certes ,c’est vrai, en sollicitant des financements privés, en organisant des ventes de chocolats et autres calendriers ... !

Enseignant ? : un métier à multiples facettes , on pouvait déjà cocher les cases psychologue, assistante sociale, éducateur, on peut rajouter VRP !

La mairie reconnaît aussi que la gestion des dossiers est plus lourde ;pour aider les collègues sur la préparation du projet,elle envisage d’établir un dossier type.

Au niveau des photocopieurs :

- A quoi servent les codes d’impression ?

Il sert à différencier l’utilisation du photocopieur entre enseignants et périscolaire. Et en cas de problème, cela permet d’identifier la source !!!!

USEP et transports :

La ville a décidé de reprendre le transport à sa charge (organisation avec les bus de la ville et paiement) à partir du 3 janvier vers les piscines et les gymnases,ainsi que pour les rencontres sportives sur le temps scolaires. Pour les autres sorties (BFM, musées...), les écoles pourront utiliser les bus de la ville si disponibles (actuellement sous exploités, 60 % d’utilisation mais vont être utilisés à plus de 80% avec le nouveau système) sinon il sera fait recours à des services privés (transfert budget USEP) ; à priori, le budget des écoles va être augmenté en conséquence (les écoles auront donc le choix d’utilisation). Une plus grande liberté certes mais qui risque être limitée par le coût des transports ce que nous soulignons...

Programmation pour période 3,4 et 5 piscine et gymnase vont être assurés ainsi qu’un certain nombre de sorties qui sont déjà programmées ; signaler les changements et les annulations.

Au niveau des services civiques :

- Pourquoi les formations ont-elles lieu sur le temps scolaire ? (temps où ces personnes sont censées accompagner les classes). L’absence des services civiques contraint les collègues à annuler la séance de piscine.

Les formations qui sont organisées par la mairie sont hors créneaux ; il s’agit de formations organisées par d’autres organismes. Peut-être serait-il judicieux de leur signaler ce problème ?!

L’entretien se termine après 2 heures d’échange et rendez-vous est pris pour une nouvelle rencontre en période 4.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.