www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 janvier 2017

Compte rendu du CTA du 24 janvier

Conséquence du vote unanime en CONTRE les moyens en nombre de postes accordés à l’académie, le CTA (Comité Technique Académique) a été à nouveau réuni ce mardi 24 janvier.

Aucune modification par rapport au CTA du 16 janvier : ni du volume d’emplois, ni de sa répartition donc vote unanime contre (le SGEN était absent).

Nous n’avons pas changé nos positions depuis la semaine dernière (cf compte rendu de la semaine dernière).

Juste 2 points "nouveaux " avec les documents fournis par le rectorat :

1 - la montée de la scolarisation primaire dans le privé

- nous avons perdu 1 600 élèves sur le quinquennat mais ... dans le public ! 1/3 de ces élèves perdus sont aujourd’hui dans le privé. Il acte également ce transfert dans les prévisions d’effectifs (1/3 de la baisse démographique vers le privé). Cela fait une hausse de 17% sur 5 ans en Corrèze (+239 élèves), 12% en Haute Vienne (+201 élèves), +9% en Creuse (18 élèves). Cette hausse est suffisamment significative pour nous nous en inquiétions. (les élèves du privé représentent 6% des effectifs de l’académie).

2 - Recrutement de contractuels

- les problèmes de remplacement et le recours aux contractuels dans les 3 départements (3 en Corrèze, 5 en Haute Vienne et 5 en Creuse) : ils sont recrutés par les IA avec une commission locale. Le public ciblé serait les admissibles des concours précédents, niveau licence minimum... Ils sont recrutés en 1 seul contrat de maintenant à juillet. Ils seraient affectés prioritairement sur des écoles importantes (5 classes et +...).

- Le Service Public d’Education Nationale a besoin de fonctionnaires formés, garant d’une égalité de l’offre éducative sur l’ensemble du territoire, pour rester un service de qualité !

- Le recours a des personnels contractuels est une offense aux professionnels qui ont été recrutés sur concours et qui ont été formés.

- Le recours a des personnels contractuels est une offense à l’engagement des professeurs d’ESPE et des maîtres formateurs, à qui le message est envoyé que leur travail est inutile !

- Le recours a des personnels contractuels risque de mettre en difficulté les collègues dans les écoles qui seront amenés, de fait, et quoi de plus naturel, à aider les personnels envoyés en classe sans formation

- Rappel : 12 PES licenciés (+2 démissions) l’année passée, 13 contractuels en cours de recrutement...

- Rappel 2 : chaque année, des collègues sont contraints à rester dans un département loin de leur famille ou pire à être mis en disponibilité (plus de travail, plus de salaire). Pourtant, les besoins sont bien là... Des collègues formés sont donc empêchés de travailler et des recrutements de contractuels sont en cours. Les uns ne pourraient-ils pas être les autres ?!

Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que le rectorat a bien l’intention de constituer un "vivier" de contractuels car les éléments connus pour la rentrée laissent penser que la situation sera très compliquée l’année prochaine. Le ministère a donné 90 stagiaires sur l’académie. 100 départs en retraite sont prévus. 15 postes créés. En l’état, il faut miser sur les entrées dans l’académie aux permutations pour équilibrer l’équation. Or, le mouvement risque d’être plutôt restreint compte tenu de la situation de toutes les académies. La variable d’ajustement sera sans doute les temps partiels sur autorisation. Nous serons sur ce point d’une grande vigilance et invitons tous les collègues qui seront concernés à nous solliciter. Nous avons toujours défendu le droit à partager le travail. Travailler moins a aussi bien des désavantages (salaire, retraite) et peut être un moyen, le seul à disposition souvent, pour "tenir le coup".

- Rentrée 2015 : la Haute Vienne représentait 42% des absences de l’Académie, la Corrèze 34% et la Creuse 22%
- Rentrée 2016 : la Haute Vienne représentait 42% des absences, la Corrèze 36% et la Creuse 20%

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.