www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 février 2017

Compte-rendu CTSD du 13/02

Présents : Mme Orlay (IA-Dasen), Mme Iahiaoui (secrétaire généralede la DSDEN), Mr Rouy (IEN Limoges 4), Mr Rousseau (IEN Limoges 6), Mr Biret (IEN Limoges 5), Mr Bustreau (IEN Limoges 3),Mme Deburghgraeve (IEN Limoges 7), Mr Lévêque (IEN Limoges ASH), Mme Meuleman (chef de service), Mme Pérez (IEN Limoges 2 ), 3 représentants du se, 1 représentant du sgen, 1 représentant de fo, 5 représentants SNUipp-FSU (Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Guillaume Baudry, Julie Reversat) Le PV du dernier CTSD a été approuvé. Le SNUipp-FSU a lu une déclaration liminaire à l’entrée du CTSD. DECLARATION LIMINAIRE AU CTSD du 13 février 2017

Rappel de la dotation pour la Haute-Vienne : 15 postes : 10 au titre de la dotation + 5 au titre de la ruralité Un nouveau document avec des modifications par rapport au groupe de travail a été donné.

On est passé de 34 situations de potentielles fermetures à 12. Une école a été rajoutée dans les ouvertures (maternelle Henri Wallon à Panazol) Dans un premier temps, parmi les mesures de fermetures présentes sur le document de travail, nous avons fait état des chiffres et des remarques que chaque école nous a fait remonter. Forts d’éléments, nous avons pu défendre avec force chaque situation problématique. Après toutes les remontées faites école par école, l’IA-Dasen dit être d’accord avec les syndicats sur plusieurs situations mais .... qu’elle doit faire avec les moyens qu’elle a ; elle demandera plusieurs fois « où met-on le curseur ? quelles sont les priorités ? » On peut noter des prises en compte partielles mais réelles de nos remontées à l’administration.

Suite aux arguments, l’IA-DASEN propose de sortir la maternelle Landouge et l’école de Cussac de la liste des fermetures. Nous vous transmettons donc la liste officielle des fermetures et ouvertures.

PROPOSITIONS DE MESURES

A ) Fermetures.

Circonscription Haute-Vienne 1
- E.P.PU Saint-Cyr
- E.P.PU Vayres

Circonscription Haute-Vienne 2
- E.E.PU Les Bénédictins Limoges, transfert du poste vers la maternelle Les Bénédictins

Circonscription Haute-Vienne 3
- E.M.A Condorcet Limoges, transfert du poste vers l’élémentaire
- E.E PU Puy Mery Le Vigen, fermeture de l’école, fusion avec l’école primaire (sous réserve de délibération du Conseil Municipal)

Circonscription Haute-Vienne 4
- E.M.PU Saint-Gence
- E.M.PU Carnot Limoges, transfert du poste vers la maternelle Montmailler

Circonscription Haute-Vienne 5
- E.M.PU Jolibois Bellac
- E.M.PU Ambazac

Circonscription Haute-Vienne 6
- E.P.PU Linards

Circonscription Haute-Vienne 7
- R.P.I St-Pardoux/St-Symphorien sur Couze (un poste en moins à St Symphorien)

B ) Ouvertures

Circonscription Haute-Vienne 1
- R.P.I Beynac/Burgnac/Meilhac

Circonscription Haute-Vienne 2
- E.M.PU Les Bénédictins Limoges, transfert de l’élémentaire
- E.M.PU Henri Wallon Panazol
- E.E.PU Le Vigenal Limoges

Circonscription Haute-Vienne 3
- E.E.A. Condorcet Limoges, transfert de la maternelle
- E.E PU Le Vigen, fusion avec l’école élémentaire (sous réserve de délibération du Conseil Municipal)

Circonscription Haute-Vienne 4
- E.E.PU Marcel Madoumier Limoges
- E.M.PU Montmailler Limoges, transfert de la maternelle Carnot

Circonscription Haute-Vienne 5
- E.M.PU Couzeix 2 Françoise Dolto
- E.E.PU Couzeix

Postes Spécifiques
- Un poste d’enseignant référent
- Un poste d’ULIS aux Rochettes à Bellac
- Un transfert de poste UPE2A de l’élémentaire Edouard Herriot Limoges à l’élémentaire Joliot Curie Limoges
- Un poste de Conseiller Pédagogique EPS pour les circonscriptions de Haute-Vienne 3 et Haute-Vienne 7
- Un demi-poste animateur TICE
- Un demi-poste PDMQDC en complément du demi-poste de l’élémentaire Eymoutiers
- Un poste PDMQDC à l’élémentaire Jacques Prévert Bessines sur Gartempe
- Un poste PDMQDC à l’élémentaire Léon Blum Limoges

- Remplacement Création de huit postes de brigades départementales

Le SNUipp redemande que la carte scolaire s’arrête en juin pour éviter toute fermeture à la rentrée.

L’IA-DASEN comprend notre demande et devrait accéder à notre demande.

Il reste 2 postes de réserve pour Juin.

Aussi, malgré un contexte qui peut sembler favorable (15 créations de postes), malgré des décisions que nous approuvons (création de 8 brigades, d’une ULIS et les différentes ouvertures de classes et de postes, ...), nous nous voyons dans l’obligation de nous abstenir car nous dénonçons des fermetures maintenues qui auraient pu/du être évitées au regard des conditions d’exercice après ces mesures. D’autre part, le manque de moyens général due à la dotation académique ne permet pas en Haute-Vienne :
-  de réduire les effectifs dans les classes.
-  d’améliorer les conditions d’apprentissages des élèves
-  d’améliorer les conditions de travail des personnels

Remarques diverses :

-  Plusieurs écoles sont évoquées en vigilance pour Juin : St Gence maternelle pourrait ne pas voir sa fermeture confirmée si les effectifs remontent. Condat élémentaire pourrait avoir une ouverture si les effectifs augmentent encore.

-  Au bout du bout et après que l’administration soit revenue sur 2 fermetures et du fait que l’élémentaire ait de gros effectifs et demande chaque année une ouverture, le SNUipp propose le transfert de poste de la maternelle d’Ambazac à l’élémentaire d’Ambazac qui a fait une demande d’ouverture argumentée. La réponse sera faite au CDEN.

-  A été dit que sur la carte scolaire, les TPS ne compteraient que pour les REP et les ZRR (zone de revitalisation rurale)

-  Nous avons dénoncé le recours aux contractuels pour pallier les manques de personnels remplaçants, soulignant les besoins criants. Nous préférons des enseignants remplaçants formés. A ce titre, la création de 8 postes de brigades est une vraie bonne nouvelle.

-  Nous avons regretté le retour de l’UPE2A à l’école élémentaire Joliot Curie qui accueille déjà une ULIS et a des effectifs chargés compliquant l’inclusion des élèves. L’administration a répondu que les élèves allophones étaient de toute manière dans cette école. Nous déplorons que la politique de la ville ne permette pas plus de mixité sociale grâce à un ramassage des élèves concernés ou à la proposition de logements sociaux en centre-ville par exemple.

-  Quant au redéploiement des RASED, l’administration a répondu que ce n’était pas une priorité dans le département pour cette carte scolaire, la situation du remplacement étant le premier souci de l’IA DASEN.

-  PDMQC : nous avons demandé comment ont été choisies les écoles en bénéficiant nouvellement. Les critères retenus sont à la demande des équipes dans les écoles de la politique de la ville, et les écoles repérées comme fragiles dans le milieu rural. Seule la demande de Joliot Curie élémentaire Limoges n’a pas été retenue, malgré des effectifs hauts et le classement REP. Pour Eymoutiers : le poste devient entier ; la collègue qui a déjà 0,5 sera prioritaire (suite à la CAPD).

-  Poste chargé de communication : le support utilisé est formé à partir de reliquat de TRS. L’appel à candidature a révélé une personne intéressée ; l’IADASEN va la rencontrer, le poste n’est donc pas pourvu à ce jour mais pas supprimé pour autant.

-  CAPPEI : il y aura une réunion d’information pour expliquer la nouvelle formation en lien avec l’ESPE.

-  2d degré : nous avons renouvelé notre souhait d’obtenir le bilan précis par collège des demandes de dérogations à l’entrée en 6ème et l’administration nous a répondu oui.

PROPOSITIONS D’HORAIRES

Les modifications concernant les rythmes scolaires ont été présentées pour les écoles de Gorre, La Meyze, Laurière, Linards, Moissannes, Peyrihlac, St-Bonnet-de Briance, Saint Laurent sur Gorre.

De notre côté, nous avons fait remarquer que certaines modifications horaires ne posent pas de souci quand les équipes enseignantes sont d’accord. A l’inverse, plusieurs sont liées aux transports ou à d’autres problématiques logistiques (et non pas pour le bien-être du rythme de l’enfant !) ; plusieurs écoles réfléchissent déjà une autre organisation. Pour toutes ces raisons nous dénonçons la réforme des rythmes telle qu’elle a été mise en place ; une réforme est nécessaire tenant réellement compte de l’enfant et non contrainte par des aspects de financement : il faut des moyens à la hauteur des enjeux.

Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Guillaume Baudry, Julie Reversat pour le SNUipp-FSU

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.