www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mai 2017

Compte-rendu CAPD mouvement du 15/05

Compte-rendu complet de la CAPD :

Etaient présents : Mme Orlay (IA-DASEN), M Bustreau (IEN Haute-Vienne 3, IA adjoint), M Yahiaoui (Secrétaire générale),Mr Giraud (Haute-Vienne 1) Mme Pérez (Haute-Vienne 2)M Rouy (IEN Haute-Vienne 4), M Biret (IEN Haute-Vienne 5), M Rousseau (IEN Haute-Vienne 6), Mme Deburghgraeve (IEN Haute-Vienne 7), M Lévêque (IEN ASH), M Vaubourdolle, M Scherpereel (administratifs), Laurianne Léon ,Liliane Raynaud, Fabrice Prémaud et Renaud Roux pour le SNUipp-FSU 87et des représentants du SE-UNSA.

Nous avons lu une déclaration liminaire à retrouver ICI (situation politique, postes à profil, directions, temps partiels, hors classe …)

Ordre du jour :

1 - Affectations du 1er mouvement :

488 participants, taux de satisfaction de 51%, 83 participants sans poste, 63 postes vacants, 10 postes vacants à profil, 6 166 voeux exprimés, 154 collègues restent sur leur poste.

10 postes à profil restent vacants à l’issue de cette 1ère phase, un second appel à candidature sera lancé et ouvert à tous (y compris ceux qui ont déjà candidaté mais ont été « retoqués » par la commission .)

Nous soulignons que des collègues ont candidaté sur certains de ces postes en 1ère phase de mouvement et que les commissions les en ont écartés (ce problème sera évoqué plusieurs fois au cours de la CAPD : poste moins de 3 ans, PDMQC, postes de CPC …) ; c’est donc au 2nd mouvement que ces postes seront pourvus par des collègues souvent débutants …

Sur ce sujet, Mme Orlay dit que les postes à profil sont des postes particuliers dans un contexte particulier ; sur ces postes particuliers, il ne faut pas créer de la difficulté d’emblée mais on atteint une limite visible quand arrivent en fin de course des personnels à titre pro. Il faut donc s’interroger … L’objectif des postes à profil c’est de trouver des personnes qui sont motivées.

Un bilan sera fait des commissions et une information sera diffusée afin que les personnels soient renseignés sur les démarches à effectuer pour connaître les appréciations des commissions à leur égard ; cela peut leur permettre d’entendre et de prendre en compte les avis des IEN ; ils pourront donc candidater à nouveau en ayant progressé...

Se pose la question des entretiens des postes de directeur à décharge totale : il y a eu 2 commissions pour les 2 écoles (Feytiat, Landouge), certaines personnes ont dû se déplacer 2 fois. Mr Rouy répond qu’il y a une spécificité de terrain dont il faut tenir compte. Nous posons la question du retour à une phase de déclaration de participation au mouvement qui nous paraît souhaitable. Cette phase permettait que des postes, dont on était sûr qu’ils ne seraient pas libérés, n’apparaissent pas comme susceptibles d’être vacants avec pour résultats une meilleure lisibilité et une « optimisation » des vœux.

Mme Orlay répond que l’objectif du mouvement est la fluidité , on doit aller vers la simplification donc si cette phase doit compliquer le travail elle ne sera pas reconduite.

Elle rappelle à cette occasion que « la plate-forme 1er degré » rejoint le rectorat et qu’elle devra fonctionner avec 4 personnels de moins…

Quelques points « techniques » sont ensuite évoqués :

- Nous demandons qu’un poste existant fractionné de TRS soit « commuer » en poste TRS à temps plein.

Mme Orlay énumère 3 possibilités par rapport à ce poste :
- le réserver au terrain, 1 poste TRS classique
- le réserver pour un poste de communication au niveau de l’IA
- peut arriver un besoin pour un nouveau dispositif le dispo ARAMIS qui est une expérimentation concernant la prise en charge des enfants autistes. Expérimentation en collaboration avec l’ARS. Mme Orlay dit que c’est un poste terrain qui sera priorisé (ARAMIS ou TRS) mais refuse de l’attribuer à cette CAPD.

-La question de l’école de rattachement des collègues UPE2A (ancienne brigade CLIN, non francophone) est posée. L’UPE2A n’est pas un poste associé à une école de rattachement particulière. La règle d’affectation n’était pas définie ; après discussion, l’ancienneté dans la brigade UPE2A pour choisir une école de rattachement (si ce poste est libre) fait accord.

- Les collègues qui passent le CAPASH verront leur affectation passée à titre def au moment du jury CAPASH (ils obtiennent pour l’instant les postes demandés à titre provisoire)

-POSTES VACANTS à l’issue du 1er mouvement

*CPC  : 1 poste vacant plus 2 postes CPC EPS. Mme Orlay dit que la désaffectation de certains postes montre qu’on a besoin d’une réorganisation profonde ; elle veut revoir les missions (notamment en ce qui concerne les CPC)

*Postes d’EMF  : nous soulignons que plusieurs postes de maîtres formateurs sont aussi pourvus par des collègues qui n’ont pas le CAFIPEMF, peut-être convient-il pour l’année prochaine d’interroger l’implantation de ces postes. Si des postes étaient ouverts dans des écoles ordinaires, cela inciterait sans doute des collègues formés à postuler sur ce type de poste et d’autres collègues pourraient être davantage motivés pour le passer. Et cela permettrait également d’avoir une formation plus proche de la réalité du terrain…

*Dispo PDMQDC et - de 3 ans  : un retour devant la commission sera proposé notamment à une collègue qui a été refusée et qui en ce moment occupe le poste de - de 3 ans en tant que remplaçant. Deux dispositifs sont vacants.

*Postes de psychologues scolaires  : 2 vacants plus un collègue qui demande une autre affectation. La gestion du nouveau concours est académique et les 2 départs en retraite auront du mal à être compensés par ce nouveau concours. Mr Lévêque réunira les psychologues afin de discuter du fonctionnement …

Pour conclure cette phase de mouvement, il est dit que les situations des personnels en situation très exceptionnelles seront suivies par la RH.

2- Temps partiels.

Cette année, 167 demandes dont 53 sur autorisation (année dernière 187 demandes dont 51 sur autorisation) Tous les temps partiels sont accordés .

Nous approuvons bien sûr cette décision (point que nous avions évoqué dans notre déclaration liminaire.)

3.Candidatures CAPPEI

- 3 départs en formation « RASED -aide à dominante relationnelle »
- « Coordonner une ULIS », Une candidature est retenue ; une autre est en suspens (problème lié au support de formation).
- 3 départs en formation « Enseigner en UE » (IME)
- « déficient auditif », 1 départ est envisagé ; la DSDEN 87 est en attente de la réponse du ministère pour le départ en formation.

4. Passage à la hors classe

Le ratio de promus est pour l’instant de 5 % ce qui représente 66 collègues (5% du nombre de collègues entre le 7ème et le 11ème échelon). Barème du dernier promu : 40 (barème = 2 fois l’échelon plus la note) A ce propos, 22 collègues ont ce barème de 40 points. Le discriminent pour classer en cas d’égalité est l’AGS (Ancienneté Générale des Services).

Ce ratio passerait à 5,5 % (décision du ministère) donc une liste complémentaire de 7 collègues est rajoutée, cela concernera 5 à 7 collègues.

5. Questions diverses

Nos questions diverses ICI.

- Redéploiement des PDMQC sur classes cycle 2 (annoncé par le gouvernement) : l’inspection ne dispose pas de plus d’informations que nous. Une évolution des missions peut-être envisagée mais il est, par contre, difficilement envisageable de modifier des affectations à cette époque de l’année !

- Question rythmes scolaires : pas plus d’informations non plus …

- Question des enseignants référents : au niveau indemnitaire Mme Orlay dit qu’elle restera dans un cadre légal ; pour qu’ils puissent percevoir l’indemnité REP, il faudrait tous les nommer sur un établissement de l’éducation prioritaire ce qui paraît impossible pour les 11 enseignants référents.

- Question du LSU : pour l’instant il faut différer (ce que nous vous avions conseillé de faire par mail envoyé il y a déjà 10 jours !) Les documents reçus dans les écoles ont été envoyés sans que l’inspection soit informée … Les questions de fond (utilité, confidentialité …) restent à débattre …

- INEAT/EXEAT : pas de volume connu pour le moment, on ne peut pas dire encore si les entrants dans le département pourront participer au second mouvement.

- Evaluation des AVS : avis est donné par le directeur et enseignant est consulté.

Remarque des syndicats : difficile pour les collègues de terrain d’évaluer des personnels avec qui ils travaillent quotidiennement (le facteur humain peut tout aussi bien défavoriser que favoriser les personnels). C’est également une charge de travail qui ne devrait pas incomber aux directeurs et enseignants.

L’administration souligne qu’il serait difficile pour quelqu’un d’extérieur à l’école d’évaluer le travail des AVS. Certes … peut-être résoudra-t-on ces problèmes quand les postes d’accompagnants seront des postes de collègues titulaires , formés … comme nous ne cessons de le réclamer.

- Stagiaires à la prochaine rentrée : ils seront 49 sur le département

- Enseignants contractuels : en ce moment toujours 4, pour leur poursuite l’an prochain pas de décision.

- La décharge des EMF a été augmentée à la rentrée 2016, pour favoriser le travail en équipe des EMF , il est envisagé de faire des décharges par cycle. On passerait de 1 modulateur pour 3 EMF dans une même école à 1 modulateur sur 3 cycles différents. Le choix se ferait à l’ancienneté dans le poste pour les supports (comme pour les TRS « ordinaires »).

- Point sur le remplacement : au mois de mai : 27 jours de classe non remplacés. 1226 jours non remplacés depuis le début d’année.C’est moins que l’année dernière (et plus que l’année prochaine … ? !)

- Demande d’autorisation : réglementairement on ne peut pas faire moins que d’enlever 1/30 ème (même pour une heure d’absence) ! Dans le 87, on pratique autrement puisqu’on attend de cumuler 2 absences d’une demie-journée pour pouvoir retirer ce 30 ème.

- Calendrier pour la suite du mouvement devrait nous être donné prochainement !!!

Pour les résultats postes / barèmes c’est par ici :

PNG - 41 ko
logo-mouvement-87

Pour savoir Kivaoù :

PDF - 200.7 ko
KIVAOU CAPD 15 05 2017

Pour savoir Oùvaki :

PDF - 169.7 ko
ouvaki 2017
JPG - 18.4 ko

Le SNUipp-FSU ne bénéficie d’aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqués pour informer et défendre tous les personnels.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.