www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 juin 2017

Compte Rendu CTSD du 23 / O6

Présents : Mme Orlay (IA-Dasen), Mme Yahiaoui (secrétaire généralede la DSDEN), Mr Rouy (IEN Limoges 4), Mr Rousseau (IEN Limoges 6), Mr Biret (IEN Limoges 5), Mr Bustreau (IEN Limoges 3),Mme Deburghgraeve (IEN Limoges 7), Mr Lévêque (IEN Limoges ASH), Mme Meuleman (chef de service), M. Czerkala de la DSDEN, 3 représentants du SE-UNSA, 1 représentant du SGEN-CFDT, 1 représentant du SNUDI-FO et vos 5 représentants de la FSU (Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Julie Reversat du SNUipp-FSU et Sonia Lajaumont pour le SNEP-FSU)

Le SNUipp-FSU a lu une déclaration liminaire. Les 3 autres syndicats ont eux-aussi lu chacun une déclaration liminaire.

Réaction de l’IA-DASEN : Celle-ci a dit partager avec les délégués du personnel que nous sommes l’objectif de réussite des élèves et de bonnes conditions de travail des personnels au service de la réussite des élèves. La complexité des sujets et leur enchevêtrement permet de préciser qu’un axe de progrès sera de mettre tous les acteurs sur le même plan de connaissances pour travailler ensemble

Ajustements carte scolaire :

FERMETURES proposées apr l’administration

Landouge maternelle, Blanchot élémentaire, Solignac, St Bonnet de Bellac .

Rééquilibrage sur limoges : L’IA affirme qu’il y a un rééquilibrage à faire sur les écoles de Limoges.

Les syndicats donnent leur inquiétude quant à une fermeture en REP+ dans une école où des situations de violences ont été signalées. Cela envoie un signal négatif à l’équipe enseignante. La FSU souligne que le pdmqc ne pourra plus intervenir dans les classes puisqu’il sera employé au CP. Les effectifs bas ne sont pas toujours la seule clé mais dans la situation de cette école c’est primordial.

La ville de Limoges veut rééquilibrer les effectifs sur la ville. Tous les sujets avec la ville de Limoges sont abordés globalement avec la DSDEN. L’IA, n’ayant que 2 postes de réserves utilise l’absence de sectorisation sur Limoges comme moyen de réajustement en laissant la mairie rééquilibrer le territoire de la ville de Limoges. Pourtant, l’actuelle équipe à la tête de la ville s’était prononcée sur cette question...

Les écoles qui nécessitent une ouverture devraient bénéficier de moyens supplémentaires non issus d’une récupération via des fermetures. Cette globalisation poussée à l’extrême ne devrait pas être.

Mazabraud Solignac  : fermeture d’une classe car ouverture au Val de Briance à proximité, c’est un rééquilibrage à a demande de la mairie.

St Bonnet de Bellac  : la FSU fait remarquer que c’est une école qui a des conditions de travail difficile et que la perte d’une classe va renforcer la difficulté. Une aide ponctuelle ne saurait suffire car les difficultés seront quotidiennes. Il y a en outre une famille qui cherche un logement. Si fermeture : tous les niveaux en 2 classes avec des enfants du voyage sédentarisés et des anglophones.

L’IEN précise que cela fait longtemps qu’il y a du turn over des personnels sur cette école. Il envisage avec le maire de traiter la situation plus globalement sur le secteur. La FSU rappelle que ce turn over n’a pas toujours été si on remonte à plus de 3 ans en arrière.

Réponse de l’IA : comment, en prenant les informations, organiser au mieux avec les moyens que le département a…Il ne s’agit pas de ne rien faire. L’institution n’a pas de moyen supplémentaires.

OUVERTURES

Corgnac maternelle  : fait parti du rééquilibrage du territoire de Limoges

Le Dorat  : ouverture maternelle dans les locaux de l’élémentaire en attendant des travaux.

Elémentaire Joliot Curie  : 1 classe

Boisseuil  : 1 ouverture de classe car création dispositif ARAMIS

Val de Briance  : bascule avec Solignac Mazabraud

RPI : Champagnac/Champsac  : 1 classe La FSU fait remarquer que des écoles ayant eu une fermeture en février se retrouvent avec des effectifs qui nécessiteraient une ouverture. L’IA indique que si elle suit les syndicats elle renonce à renforcer autant que prévu (10) la brigade de remplacement pour permettre la non-fermeture à Blanchot et les ouvertures à ST Cyr, St Gence et à Vayres.

Réponse syndicale : il faut un plan de rattrapage pour le département !

Bilan

 : Blanchot : ? à voir au CDEN

Champagnac/Champsac : ? comptage de rentrée

St Gence , Vayres, St Cyr : non pas de réouverture

L’UNSA : souhaite ouverture en prenant sur moyens brigades de remplacement Le SGEN-CFDT s’associe à la demande de l’UNSA

Pour nous, SNUipp-FSU : la demande doit être élargie. Il ne s’agit pas de prendre sur la brigade, dont on sait qu’elle est déjà insuffisamment dotée en nombre de collègues, mais plutôt d’utiliser d’autres postes créés en février à la carte scolaire (qui ne sont pas tous devant élèves !) ou d’exiger d’autres moyens auprès du ministère. Nous avions dénoncé, ces dernières années, la mise en place de postes issus de la Refondation de l’Ecole parce que celle-ci s’opérerait sans moyens dédiés. D’autres leviers peuvent et doivent être actionnés.

Concernant le remplacement, la plupart des écoles ont et/ou ont eu et/ou auront malheureusement encore à souffrir de son trop faible nombre. Les brigades souffrent d’être déplacés d’une école à une autre, juste pour faire les "pompiers de service". Réduire la brigade en nombre n’est donc pour nous pas le bon levier.

FO souligne que dans les écoles dites normales, les effectifs deviennent pléthoriques et qu’il faut veiller à ces situations de tensions.

Autres postes

Celui de chargé de communication (un poste de TRS) bascule sur le dispositif ARAMIS ( L’IA dénonce le changement d’avis de l’école de Boisseuil quant au dispositif ARAMIS)

2 changements d’intitulés : directeur devient coordonateur sur Institut Aimé Labrégère et Institut René Bonnefond à Eyjeaux

Primarisation d’Edouard Herriot : fusion en 1 école. Le SNUipp-FSU rappelle son attachement à des écoles à taille humaine, et cette primarisation crée un gros ensemble scolaire qui va surement augmenter encore puisque l’ancien site d’EDF va servir à la création de logements sociaux.

L’IEN rappelle que cette école était déjà sur 2 sites en élémentaire. Il s’agit de répondre à la difficulté pour la directrice de se partager sur 2 sites, puisque, avec la primarisation, elle aura une décharge à temps plein. Le fait de primariser permettra de renforcer les liens entre les 2 écoles et de répondre aux difficultés de salles. Ainsi que d’avoir un interlocuteur unique. Conseil d’école ce soir pour présentation et explication aux parents d’élèves. Plus value pédagogique : un interlocuteur unique peut renforcer les liens entre élémentaire et maternelle. Mais l’IEN comprend l’inquiétude des enseignantes de la maternelle.

SNUipp-FSU : il y a 2 logements qui peuvent être récupérés pour des classes à moindre frais pour la municipalité donc attention c’est possible d’en faire une école gigantesque. Cette opération de primarisation est tout à fait opportuniste, profitant de la mutation de la directrice de la maternelle pour primariser. La question se pose également du calendrier : les collègues auraient pu, s’ils l’avaient su, demander un changement d’école. Cela pause enfin la question de la déclaration d’intention de participation au mouvement car si la profession avait su que cette direction d’école maternelle allait se découvrir il y a fort à parier qu’elle ne serait pas restée vacante au 2ème mouvement. Nous demandons s’il y aura d’autres primarisations dans des cas similaires

Réponse de M. Rouy : on aurait pu dans d’autres cas mais on ne l’a pas fait donc ce n’est pas un souhait de l’administration de généraliser les primarisations.

Le SNUipp-FSU demande qu’il soit possible de revenir sur cette primarisation si des difficultés trop importantes se font jour.

Organisation du temps scolaire :

Les documents ont été distribués en séance… Uniquement sur des aménagements à la marge.

Questions SNUipp-FSU : Le décret n’est toujours pas sorti donc, quand il le sera, que pourront faire les écoles ? Quelle méthode pour ceux qui souhaitent un retour à 4 jours dès la rentrée 2017, comme cela a été abondamment annoncé par voie de communiqués ou interviews, y compris par le ministre de l’EN ?

IA DASEN : le CTSD de rentrée abordera la question afin de régulariser d’éventuelles situations de changements. Nous conseillons à toutes les écoles qui le souhaitent de faire parvenir leur demande à la DASEN dans les meilleurs délais ... une réponse pourrait être apportée et régularisée par la suite.

Question diverse

 :

Pourquoi étendre le CP à 12 en REP ? Le seul arrêté publié c’est sur la réforme des collèges. 14 jours de formation pour les enseignants CP en REP+ et REP, car selon le recteur il faut « une masse critique » pour expérimenter ce dispositif. Les mêmes dates sur REP ou REP+ soit des jeudis.

Décisions prises : fermetures :

- 1 classe à la maternelle de Landouge - 1 classe à l’école primaire de Saint-Bonnet de Bellac

Ouvertures :

- 1 classe à l’école élémentaire Joliot Curie de Limoges
- 1 classe à l’école maternelle Corgnac de Limoges
- 1 classe à l’école maternelle du Dorat
- 1 classe à l’école primaire de Boisseuil
- 1 poste dispositif Aramis à Boisseuil

Primarisation de l’école Edouard Herriot de Limoges

LIRE AUSSI LE CR DU CDEN ICI !

vos 5 représentants de la FSU (Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Julie Reversat du SNUipp-FSU et Sonia Lajaumont pour le SNEP-FSU)

 

27 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.