www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 juin 2017

Compte rendu du CDEN du 23 juin 2017

présents : M. Le Méhauté préfet, Mme Orlay (IA-Dasen), Mme Yahiaoui (secrétaire généralede la DSDEN), M. Bustreau (IEN Limoges 3) M. Anaclet FOL, 4 FCPE, Mme Morizio, CD M. Auzemery, CD, Mme Tuyeras, M. Escure, Mme Tlemsani, Mme Magne DDEN, Mme Gauthier Professeur retraitée, M. Lardiller, maire de St Pardoux, M. Reymbault, PE chargé de mission entre autre des rythmes scolaires, 3 représentants du SE-UNSA, 1 représentant du SGEN-CFDT, 1 représentant du SNUDI-FO et vos représentants de la FSU (Fabrice Prémaud, Franck Lenoir du SNUipp-FSU, Nicolas Vanderlick pour le SNES-FSU et Sonia Lajaumont pour le SNEP-FSU)

Nous avons fait part de notre étonnement de voir le CDEN convoqué à une heure inhabituelle, 16H, ne nous permettant pas de faire siéger notre 5ème représentant, Marie-Mélanie Dumas, pris par des obligations professionnelles dans son école.

Nous avons lu une déclaration liminaire

extrait :

Mais cette carte scolaire qui s’achève a déjà un goût amer pour certains collègues et écoles. Des fermetures en février dernier aboutissent à des effectifs désormais très chargés qui les placent de fait dans une situation de demande d’ouverture. Le projet présenté lors du CTSD de ce matin et dont nous avons reçu une copie mercredi après midi ne nous a pas permis de faire notre travail de représentant des personnels correctement. A propos des ajustements de rentrée, nous demandons à ce que les 3 propositions de fermeture soient abandonnées, et tout particulièrement celle de René Blanchot Limoges. Derrière ces possibles fermetures se trouvent des collègues qui se sont déjà projetés dans leurs nouveaux postes et qui pourraient ne jamais les connaître. Au regard de la situation du département en termes de postes, il n’est pas possible de nous positionner afin de prendre aux uns pour donner aux autres.

Le SE-UNSA, le SGEN-CFDT puis la FCPE ont également lu une déclaration liminaire.

Mme Morizio a fait part de son total désaccord avec les premières annonces du nouveau ministre, notamment à propos du décret permettant le retour à le semaine d’école de 4 jours. "Partir vent debout pour opérer des changements n’est pas une bonne chose". Précisant aussi que la réforme des rythmes de M. Peillon a permis plus de justice entre les élèves des différentes écoles...

Ajustements carte scolaire

Les prévisions de juin sont de 30 071 élèves attendus dans les écoles du département au lieu des 30 030 initialement annoncés en juin, soit 41 de plus.

L’IA DASEN a fait une présentation des propositions faites en CTSD. Elle a précisé qu’il devait y avoir équilibre sur Limoges en nombres de postes, suite aux discussions avec la mairie.

Parlant des petites écoles, elle rappelle qu’il y a 17 écoles à 1 classe, 36 à 2 classes et 46 à 3 classes et un p/e à 5,14.

Nous avons fait remarquer qu’un petite école permettait plus souvent d’avoir des effectifs par classe plus faibles et que les études sur la réussite scolaire attestaient qu’être élève dans ces structures étaient plus une chance qu’un handicap. Mais la tendance se confirme bien de vouloir regrouper les écoles, y compris en ville, comme cela est le cas à l’école Edouard Herriot de Limoges.

Nous nous félicitons d’avoir été entendu concernant l’école René Blanchot qui ne connaîtra finalement pas de fermeture.

Nous avons demandé dans notre déclaration que les 2 autres fermetures programmées (Landouge maternelle et Saint Bonnet de Bellac) ne se fassent pas, argumentant sur le fond. Malheureusement, ces 2 fermetures ont été maintenues.

Concernant les propositions faites par nos collègues de prendre sur la brigade des moyens pour ouvrir des classes, nous ne sommes pas d’accord. La situation est déjà très difficile, nous avons tous connu dans nos écoles des situations de collègues non remplacés, cela ne peut encore être dégradé. Au contraire, il faut poursuivre l’effort de créations de postes de remplaçants.

Le problème vient du manque de postes dans notre département. Un plan de rattrapage de créations de postes reste la demande de tous les syndicats.

L’IA DASEN a dit vouloir regarder à la rentrée les flux d’élèves pour ouvrir ou ajuster sur les moyens de la brigade. Elle a ajouté qu’il y aurait toujours du redéploiement, en fonction des réalités de terrain.

Nous sommes revenus sur la primarisation de l’école Edouard Herriot, comme lors du CTSD.

Décisions prises : fermetures :

- 1 classe à la maternelle de Landouge - 1 classe à l’école primaire de Saint-Bonnet de Bellac

Ouvertures :

- 1 classe à l’école élémentaire Joliot Curie de Limoges
- 1 classe à l’école maternelle Corgnac de Limoges
- 1 classe à l’école maternelle du Dorat
- 1 classe à l’école primaire de Boisseuil
- 1 poste dispositif Aramis à Boisseuil

Primarisation de l’école Edouard Herriot de Limoges

Votes des syndicats : 8 abstentions : 4 FSU, 2 UNSA, 1 CFDT, 1 FO et 1 UNSA en contre.

Le fait d’avoir été entendu sur Blanchot nous conduit à nous abstenir, un vote en pour ne pouvant être possible en raison des moyens trop insuffisants ne permettant pas de boucler cette carte scolaire de manière satisfaisante. Des efforts ont été faits mais restent trop contraints par un budget insuffisant. Doit mieux faire !

Modification d’horaires.

M. Reymbault a présenté une synthèse du document de 95 pages que nous avons reçu mercredi après midi :

45 communes à échéance, 4 communes n’ont toujours pas répondu, 13 demandes de modification. ces changements sont des ajustement, rien structurellement. 18 propositions de renouvellement à l’identique.

2 modifications dans le cadre de PEDT.

21 communes sans demande formelle, manifestement en attente du fameux décret.

Des demandes de retour à 4 jours ont été remontées mais M. Reymbault a dit qu’actuellement, on ne savait pas comment traiter ces questions en l’absence de la publication du décret.

L’IA DASEN a indiqué qu’un courrier en date du 22 juin a été transmis aux maires : si consensus : CE + mairie et si les conditions sont réunies pour le bénéfice des élèves, alors le retour à la semaine de 4 jours pourra se faire. 4 communes se sont prononcées déjà pour un retour à 4 jours

Un débat sur la réforme des rythmes s’en est suivi, moment pour nous de rappeler nos positions et revenir sur notre vote en POUR ce décret de dérogation à la semaine de 4 jours et demie en précisant que la réforme des rythmes n’était pas une franche réussite partout l

Changement quadriennal DDEN

267 candidatures pour être affiliés et quelques indépendants

Sensibiliser les enseignants pour que toute école ait des DDEN

Fabrice Prémaud, Franck Lenoir, vos représentants de la FSU et du SNUipp et Sonia Lajaumont du SNEP et Nicolas Vanderlick du SNES

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.