www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 juin 2017

Conseil de Formation (stages et animations pédagogiques pour l’année 2017-2018)

Le CDF (Conseil de Formation) s’est tenu ce mardi 26 juin 2017 de 9h à 12h.

Présent-e-s : Mme Yahiaoui (Secrétaire générale), M. Vaubourdolle , M. Biret IEN HV 5, M. Reymbaut, chargé de mission Formation Continue et politique éducative des territoires, M. Migozzy directeur de l’ESPE, M. Guillon (ESPE), Laure Coindeau (directrice de Jean Zay),M. Blancher (CPC), Mme Rivoal du SE-UNSA et M. Baudry Guillaume du SNUipp-FSU Mme Orlay, IA-DASEN, est excusée.

Le SNUipp-FSU regrette l’envoi du document (projet de plan de formation continue et projet des animations pédagogiques pour l’année prochaine) la veille qui ne facilite pas le travail des représentants syndicaux. Par ailleurs, notre rôle en tant que syndicat est ici très limité : écouter, recueillir des informations (bilan de l’année, perspectives et prévisions sur les choix des stages et animations pédagogiques pour 2017-2018 ...), faire quelques commentaires positifs ou négatifs, mais en aucun cas nous ne participons au choix des stages ou des animations pédagogiques.

Mr Reymbaut nous fait un bilan détaillé de la formation (animations pédagogiques et stages) pour cette année et nous présente les perspectives pour l’année 2017-2018. Seuls quelques éléments du bilan et des perspectives sont repris ci-dessous et tout n’étant pas définitivement calé, des modifications sur les documents présentés en conseil de formation concernant les offres de stages et d’animations pédagogiques auront lieu.

Bilan sur les stages 2016-2017 :

*Sont comptabilisés stages à la fois les candidatures individuelles, les candidatures désigné-e-s/négocié-e-s, les stages statutaires (école/collège, REP, formations, directeurs, ...), les groupes de travail/de recherche.

*848 enseignant-e-s concerné-e-s sur 1 700

*Peu de candidatures individuelles l’année dernière (156) ; ce qui a conduit que 80 % d’entre elles aient été retenues

*Sur 21 stages : 7 très demandés, 2 annulés faute de combattants, 2 à effectifs très réduits

*Pour un stage, choix de ne pas remplacer les enseignant-e-s de petite section car pas assez de remplaçant-e-s

*Pas de stages annulés, plusieurs reportés, un seul sérieusement réduit (nouveaux directeurs/trices pour l’année prochaine)

Perspectives sur les stages pour 2017-2018 :

*Pour l’année prochaine, 2 remplaçant-e-s de plus seront affecté-e-s sur les stages pour tenter d’éviter les 2 derniers points cités

*Maximum de remplaçants disponibles sur P1 et P5 donc ils vont essayer d’y mettre plus de stages.

*Recherche d’équilibre sur les thématiques

*Pour 2017-2018, 17 parcours magistère sur 21 renouvelés

*Offre de stages augmenterait (4 000 jours contre 3 700 l’année dernière) ; mais baisse des candidatures individuelles (négatif) car augmentation des stages à candidature négociée/désignée et des stages de proximité (pouvant répondre à des demandes d’écoles ce qui est positif) .

*Travail autour de la formation des formateurs (en lien avec des chercheurs de Toulouse) sur l’identité professionnelle : créer une culture commune, des exigences communes pour avoir des attentes communes entre les uns et les autres, ...

*Stages pour T1 (8 jours), T2 (4 jours), T3 (2 jours)

*Il resterait un petit volant non fléché pour des situations « compliquées » ou « nécessaires ». Il est donc utile que les collègues le sachent et en fassent si besoin en cours d’année la demande auprès de leur IEN.

Remarques du SNUipp-FSU :

*Le manque de remplaçant nuit à la formation (cf stage des nouveaux directeur/trices en juin) et a entraîné pour cette année peu de demandes de stages (au vu de tous les stages annulés les années précédentes),

*L’ensemble semble globalement cohérent et réfléchi (avec les moyens mis à disposition bien sûr) mais beaucoup de stages à public désigné/négocié ce qui laisse malheureusement beaucoup moins de places aux candidatures individuelles choisies.

*Beaucoup de stages sur santé/sécurité/bien être/le climat scolaire : c’est bien mais cela est révélateur de la difficulté croissante du métier. Les stages sont nécessaires mais ne résoudront pas tout. Baisser les effectifs/classe dans TOUTES les classes permettrait d’enseigner dans un climat plus serein, moins violent, plus propice aux apprentissages. Réduire au niveau national les inégalités économiques et sociales également.

Bilan (succinct) sur les animations pédagogiques (AP) 2016-2017 :

*Certaines thématiques dans l’offre des AP sont surinvestis = ils vont essayer de mieux équilibrer l’année prochaine.

*1 300 PE sur 1 700 se sont inscrit-e-s via GAIA

*Il y a eu des concurrences entre des AP le même jour = vont essayer d’éviter cela.

*Idée de faire des questionnaires/évaluations de la formation tout de suite après celle-ci et 2-3 mois après pour voir effet ou non de la formation dans la pratique de classe par exemple.

*94 AP ; 25 pleines dès le début ; 20 ne trouvent pas leur public ou le public était envisagé beaucoup plus nombreux que prévu.

Perspectives sur les animations pédagogiques (AP) 2016-2017 :

*Pour 2017-2018, près de la moitié des AP seront nouvelles.

*Ils vont envoyer les convocations aux AP par courriel sur les boîtes d’école. Bilan concluant selon eux après un test en P5 pour certaines écoles. Aux directeurs/trices de faire suivre aux collègues et/ou de tirer les documents avec le papier et l’encre de l’école = ou comment la technologie (en soi c’est vrai que c’est surement plus pratique et rapide que l’envoi papier) rajoute une tâche aux directeurs/trices et permet un transfert des coûts, certes modeste dans cet exemple mais additionner à tous les autres ......

*Le serveur pour s’inscrire (stages et AP) devrait être ouvert dès la pré-rentrée ; s’il y a une forte affluence sur une AP, ils essaieront de la dupliquer. Mais pour être sûr d’avoir une AP que l’on souhaite vivement, il est conseillé de s’inscrire très rapidement et de ne pas attendre l’avant dernier jour. Cela leur permettra éventuellement de la dupliquer plus facilement. L’année dernière, plusieurs collègues n’ont ainsi pas pu s’inscrire à certaines AP qu’ils souhaitaient.

*9h obligatoire de mathématiques pour cycle 3 en hybride (magistère et présentiel = ne savent pas encore dans quelle proportion).

Remarques du SNUipp-FSU :

Cette notion d’obligatoire pour certaines AP revient chaque année ; or seul les 18h sont obligatoires. Ces 9h obligatoires en mathématiques pour le cycle 3 ne peuvent donc pas nous convenir car cela réduit fortement le réel choix des collègues sur toutes les autres AP. Faisons confiance aux enseignants capables de choisir ce qu’ils estiment le plus important/nécessaire pour eux et leur pratique de classe . Il nous a été répondu que c’était une obligation ministérielle (cf circulaire de rentrée).

Il sera toujours possible de prendre 2 RIS à déduire des 18h d’animations pédagogiques. Sur GAIA, il ne sera pas possible en revanche de les mentionner. Donc si vous savez à l’avance que vous en prenez une, il vaut mieux tout de suite s’inscrire pour 15h, si vous en prenez 2, il faut vous inscrire pour 12h. Et comme elles seront vraiment bien, on vous encourage à le faire dès la rentrée !!!

Guillaume Baudry pour le SNUipp-FSU 87

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.