www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 septembre 2017

Compte rendu CAPD du 7/09/17

Etaient présents : Mme Orlay (IA-DASEN), M Bustreau (IEN Haute-Vienne 3, IA adjoint), M Rouy (IEN Haute-Vienne 4), M Biret (IEN Haute-Vienne 5), M Rousseau (IEN Haute-Vienne 6), M Lévêque (IEN ASH), M Vaubourdolle ( DIPER), Laurianne Léon ,Liliane Raynaud et Cédric Dexidour vos élus du SNUipp-FSU 87 et des représentants du SE-UNSA.

Nous avons lu une déclaration liminaire à retrouver ICI

Mme L’Inspectrice d’Académie a répondu aux déclarations liminaires :

"L’école est au coeur de mes préoccupations, il faut présenter l’école publique positivement, ne pas toujours critiquer mais aussi valoriser les belles choses et il y en a sur le terrain. Au niveau de la transparence, une lettre hebdo est envoyée dans les écoles pour que les enseignants aient accès à un maximum d’informations. Les déclarations sont riches et il y a beaucoup de choses pointées mais il faut réussir à sérier les sujets, aller au fond des choses pour les traiter. Les relations aux parents prennent de plus en plus de place, il faut soutenir les collègues, les former et les outiller pour mieux communiquer avec ces partenaires. Il ne faut pas répondre au "buzz médiatique", mais s’informer et prendre du recul. Concernant les APC, c’est un motif qui montre que le métier a besoin d’évoluer, il faudra discuter sur le fond et la forme en groupe de travail. Résister n’est pas construire"

Mr Rouy ajoute sur la question des APC que dans les textes, il y a 36 heures réglementaires à effectuer qui peuvent répondre à 3 volets (soutien, activités pédagogiques complémentaires et projet d’école."

Nous avons répondu qu’il était important que les enseignants se réapproprient leur temps, qu’on pouvait travailler POUR les élèves sans être DEVANT les élèves, que les APC ne règleraient pas le problème de la grande difficulté scolaire et que nous réaffirmons notre consigne de voir les APC supprimées. Vous trouverez l’argumentaire "STOP aux APC" ICI.

Puis nous avons suivi l’ordre du jour :

Installation de la nouvelle CAPD :

Mr Hugon ( IEN Haute-Vienne 1) remplace Mr Giraud en membre titulaire.

Affectations des personnes sans poste à l’issue de la 2ème phase ( 3ème phase)

- DUFAURE Sophie : Direction EE St Bonnet de Bellac
- BELAIR Sarah : Direction EM Aristide Beslais Limoges
- PRADAUD Céline : EE Jean Rostand Condat/Vienne
- DUCROS Sylvain : EP Ladignac Le Long
- TALAVERA Lucie : EE Jules Ferry Limoges
- MANAUD Solène : EE joliot Curie Limoges
- LABARDE Emilie : EP St Brice sur Vienne
- TERRAZ Gaël : EM Le Dorat
- CHATOUX Catherine : EM Marcel Madoumier Limoges

toutes ces affectations sont à titre provisoire.

INEAT acceptés dans l’été

- CARMIGNANI Elise : EE Condat sur Vienne
- ADAM Margaux : EM Bosmie l’Aiguille

Mme LUCOT voit son INEAT accepté au 7 septembre. (affectation à venir)

EXEAT acceptés dans l’été

- MUSSON François : EM Condorcet Limoges
- ARTAUD Marie Agnès : Brigade

Au total, ce sont 14 personnes qui sont entrées dans le département via les INEATs et 8 personnes qui en sont sorties via les EXEATs. Il y a eu seulement 66 demandes d’INEAT cette année contre plus de 90 l’an dernier. Il y a très peu de flux, la mobilité est difficile dans notre métier, la question doit être remontée plus globalement au niveau national, il faut trouver des réponses !

Critères pris en compte pour les INEATs :
- rapprochement de conjoints
- parents malades
- raisons personnelles (problèmes de santé..)

Les personnes qui entrent dans le département doivent pouvoir être en activité.

BRIGADES nommés à l’année sur des blocs de TRS et des postes vacants :

Les collègues brigades nommés à l’année sur des remplacements perçoivent l’ISSR.

- LEROY Bénédicte : PESA 611 (EE Jules Ferry St Yrieix la Perche/EE maurice ravel St Yrieix la Perche)
- GUILLAUMEAU Anaïs : Bloc 501 (EM Le Dorat/EP Lussac les Eglises/EM + EM Dir Magnac Laval)
- CHABOCHE Olivier : Bloc 502 (EP St Bonnet de Bellac/EE Magnac Laval/EP St Sornin Leulac/EP St sulpice les Feuilles)
- MORA Mélanie : Bloc 602 (EP Glanges/EP St Hilaire Bonneval/EP Janailhac/EP St Jean Ligoure/EM St Priest Ligoure)
- PEUCH Ophélie : REP+ 7 (EE Joliot Curie/EE Le Vigenal)
- HAN Rukiye : EE St Priest Taurion/EE Chamboret
- BRUNET Charline : G5 (EM Condorcet Limoges/EE Bellevue Naugeat Limoges/EE Roussillon limoges)
- LATOUR Elodie : CLIS EE Les Rochettes Bellac
- DEGABRIEL Fanny : ENS.CL.SPE ITEP Suzanne Leger Oradour St Genest
- BORDE Florian : ULIS collège Louis Jouvet Bellac
- VAUTE Sarah : Bussière Poitevine

Nous avions posé la question du choix des brigades sur les remplacements en mettant en avant que des collègues T1 ou T2 se retrouvaient sur des postes de spécialisé sans en avoir fait la demande. Mme Orlay nous répond qu’il faut trouver un équilibre entre tous les membres de la brigade qui ont des profils différents ( néotitulaires, enseignants expérimentés, enseignants déplacés.. ) et en fonction des secteurs. Il faut aussi assurer une qualité dans le remplacement et ne pas "bloquer" les brigades expérimentés sur des postes à l’année. Les jeunes collègues qui remplacent sur les postes de spécialisé auront un suivi particulier par l’équipe de circonscription, les IEN seront également vigilants, les directeurs d’établissements (pour le 2ndaire ) sont également prévenus.

Comme listé précédemment, beaucoup de collègues remplaçants ( 7 !) sont déjà bloqués sur des affectations annuelles. La situation des remplacements (et notamment) au moment du "pic de grippes" risque d’être particulièrement tendue cette année. N’hésitez pas à nous faire part de la situation du remplacement dans vos écoles.

Contractuels

9 personnes ont été embauchées dont 2 personnes qui étaient déjà en contrat cette année. Ils seront sur des missions de remplacement, si possible "faciles" (pas en Education prioritaire, sur des multi-niveaux..)

Malgré ces embauches, le département est encore déficitaire. Mme Orlay souhaite embaucher entre 12 et 15 contractuels en tout pour avoir une légère marge.

Concernant le manque de psychologue scolaire ( 3 vacants sur le département mais 4 postes à occuper dans la réalité). Mme Orlay souhaite faire appel à des contractuels psy mais s’il n’est pas possible d’en embaucher sur cette mission, des PE seront embauchés pour ne pas perdre les moyens.

Questions diverses

PDF - 38.7 ko
Questions diverses à la CAPD du jeudi 7 septembre 2017

Réponses apportées par la DASEN et les IEN présents

-  Point carte scolaire : 5 situations sont suivies de près mais pas d’ouverture à cette rentrée.

Ambazac : victime d’une suppression (pour la deuxième année consécutive) et qui se retrouve avec des effectifs très hauts. La DASEN reconnait que la situation est difficile mais dit qu’il faut faire attention aux élèves qui viennent d’autres communes …

St Bonnet de Bellac : se retrouve avec 2 classes à multi niveaux avec des enfants du voyage, des inclusions … qui rendent l’exercice difficile. Mr Biret dit que des solutions sont mises en place ou recherchées pour aider les collègues (soutien de l’équipe de circonscription, présence régulière d’un brigade)

Vayres, Saint Cyr et Condat sur Vienne sont aussi des écoles où un suivi est mis en place …

Remarque hors séance : A noter que le maire de Saint-Gence a fait la demande de réouverture en maternelle, l’école étant à 29 élèves de moyenne

-  CP 100% réussite : le recteur doit réunir le comité de pilotage ce vendredi pour la mise en place de cette formation.

Concrètement, autant de cas de figures que d’écoles concernées pour le remplacement de ceux qui partent en formation (formation obligatoire de 14 jeudis répartis dans l’année) ; en règle générale, là où il y a 2 CP, les collègues récupèrent l’ensemble de l’effectif quand l’un d’eux part en formation ; quand il y a 3 CP, un brigade vient remplacer.

Un jour par semaine, les conditions d’exercice changent, nous demandons à ce que ce soit pris en compte dans le contenu de la formation, Mr Rouy fera remonter cette demande.

Les collègues PDMQC affectés sur ces postes sont des collègues « à part entière », ils peuvent donc réglementairement sortir avec leur classe par exemple.

Nous demandons qu’une réflexion soit menée en amont du prochain mouvement quant au traitement qui sera fait aux personnels concernés. Pour nous leurs missions ayant été totalement changées, ils doivent pouvoir bénéficier des points de fermeture s’ils le souhaitent.

-  PPCR : la DASEN dit avoir reçu hier un courrier qu’elle n’a pas pu encore consulter… « il faut fiabiliser les bases et ensuite informer les collègues ».

C’est une question qui va être pilotée académiquement donc toutes ces questions seront abordées lors du prochain CTA fin Septembre.

Mr Vaubourdolle précise que les collègues qui devaient bénéficier d’une promotion au 1er Septembre verront leur situation régularisée sur la paye d’Octobre.

Les personnels ne doivent pas hésiter à faire remonter leurs questions à l’administration !

Donc pour l’instant beaucoup de questions … mais peu de réponses.

-  Animations pédagogiques : la DASEN et les IEN réaffirment que 3 heures institutionnelles restent obligatoires mais elles ne sont pas encore fléchées et le contenu est donc à venir …

Mr Rousseau dit que les textes officiels précisent bien que les collègues doivent effectuer au moins un parcours hybride mais que cette année plusieurs parcours de 6 heures (au lieu de 9) seront proposés pour que les collègues aient plus de liberté de choix.

Nous évoquons également le problème rencontré l’année dernière du « 1er servi, dernier (mal ou pas) servi ! La DASEN dit ne pas voir rencontré ce problème précédemment et que sur certaines animations, une candidature par équipe peut s’envisager. D’autres éléments de réponses sont apportés par Mr Bustreau : le fait qu’ils ont tenu compte dans leur propositions de cette année des demandes de l’an dernier, l’éventualité de pouvoir dupliquer certaines animations très demandées … mais le logiciel pour candidater ayant changé, on ne sait pas si par exemple , on pourra être mis en attente … à suivre là encore.

Rappelons que nous avons tous droit à deux réunions d’information syndicale qui sont déductibles des 18 heures. Prochaine RIS exceptionnelle du SNUIPP , voir ICI, le programme des prochaines RIS de secteur est en cours de finalisation et paraitra prochainement.

-  Contrats aidés : 8 écoles du département ne retrouvent pas à ce jour leur aide administrative … Dans le département, le nombre de contrats aidés est en augmentation mais la DASEN reprend le discours officiel pour dire qu’ils seront prioritairement affectés à la prise en charge des élèves en situation de handicap, « prioritairement » mais pas que ?

En tout cas, cela pose de vrais et importants problèmes dans les écoles où ces aides administratives assumaient de nombreuses tâches ; les directeurs et les équipes se retrouvent en difficulté pour faire face. Pour ne citer qu’un exemple, le directeur doit laisser sa classe pour aller ouvrir le portail quand quelqu’un sonne, est-ce acceptable ?

Quant aux personnes qui auraient du voir leur contrat renouvelé et qui se retrouvent du jour au lendemain sans aucune perspective, comment qualifier le traitement qui leur est fait ?

Le SNUipp-FSU continuera de porter sa demande d’emplois pérennes formés et dignement rémunérés.

Faites nous remonter toutes les difficultés que vous rencontrez tant pour l’aide administrative que pour l’accueil des enfants en situation de handicap. Nous ne pouvons défendre que les situations que nous connaissons.

- protocole de suivi des T1 et T2 : une note devrait être produite pour harmoniser l’accompagnement entre les circonscriptions ( attentes, délais de visite..) même si Mr Bustreau rappelle que l’accompagnement des collègues brigades est plus compliqué à assurer.

- Il n’y aura pas d’appel à candidature pour remplacer Mr Raymbaut qui assure l’intérim de Mme Deburghraeve.

- Par rapport au pont de l’ascension (le mardi étant férié également, ce sera une semaine à trous !) : Mme Orlay va discuter au niveau académique pour prendre une décisison.

Vos représentant(e)s à la CAPD : Laurianne Léon, Liliane Raynaud, Cédric Dexidour.

JPG - 120.5 ko
Je clique : Je me syndique !

Le SNUipp-FSU ne bénéficie d’aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqués pour informer et défendre tous les personnels.

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.