www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 septembre 2017

Compte-rendu audience DASEN du 21 septembre 2017

Mme Orlay, directrice académique, a reçu jeudi 21 Septembre l’ensemble des organisations syndicales, audience qui a duré de 17h à 19h.

Elle est revenue sur les conditions de la rentrée ; sur le département, une des principales problématiques reste le remplacement ; même si la dernière carte scolaire a recréé des postes de brigades cela reste insuffisant.

Par ailleurs, nous sommes passés d’une situation de surnombre (plus de 20 personnels en plus que le nombre de postes ) à une situation de sous nombre (moins de personnels que de postes)

Tous les départements étant dans cette situation , cela les conduit à refuser les EXEAT, laissant de nombreux collègues dans des situations personnelles très difficiles.

La solution adoptée est désormais de recruter des vacataires ; on n’arrête pas le progrès ! Les plus anciens se souviennent sans doute des suppléants éventuels qu’on appelait (et ne payait !) que s’il y avait des remplacements à assurer ...

Actuellement, les vacataires sont des CDD dont les contrats vont s’arrêter fin Juin ; la plupart ont passé le concours en juin. S’ils veulent être enseignants à terme, ils devront (re)passer le concours ; ah bon, mais là ils enseignent pas ? Ben si en fait, ils font des remplacements, mais à l’inverse de ce qui se passait avant, ils ne seront pas "rattrapés" pour faire leur formation l’année prochaine. En juin, leur contrat s’arrête et comme la situation de sous nombre risque perdurer un peu on pourra peut-être les rappeler en septembre ...

9 ont déjà été recrutés et 7 ou 8 supplémentaires devraient l’être.

Nous aurions de loin préféré que des stagiaires soient recrutés sur la liste complémentaire ; ils auraient ainsi pu être intégrés et suivre leur formation dés cette année. Mais la DASEN évoque les problèmes liés au grand nombre de stagiaires de cette année (61) et notamment les problèmes de remplacement quand ceux-ci partent en immersion.

Les directeurs des écoles qui sont déchargés par des PESA n’ont effectivement pas eu leur décharge cette semaine ce qui en cette période de rentrée pose évidemment problème ! Ce jour sera remplacé mais quand ? Nous avions déjà demandé que ce soit le plus rapidement possible ... Tenez-nous au courant pour que nous puissions savoir si cet engagement sera respecté. La DASEN souhaite qu’à l’avenir , les périodes d’immersion soient assurées sans mettre le remplacement en danger , elle va étudier cette question.

Des erreurs et des dysfonctionnements au niveau du remplacement sont à déplorer mais c’est aussi parce que la cellule de remplacement doit elle-même faire face à des soucis de ... remplacement !

La DASEN évoque à ce sujet "la problématique de la polyvalence des équipes" ; les personnels étant spécialisés dans certaines missions, personne ne peut assurer celles-ci quand ils sont absents ... Pour nous, le problème provient surtout du manque de personnels et de la non formation de ceux-ci...

Elle a ensuite évoqué le problème de la "déprise démographique" , effectivement la baisse des effectifs devraient se poursuivre dans les années à venir." Comment dans ces conditions garder un réseau scolaire présent sur tout le territoire et de bonne qualité ? "

Nous rappelons que les dernières mesures du gouvernement ont été faites à moyen constant et le P/E (nombre de postes par rapport au nombre d’élèves) est toujours insuffisant. De nombreuses classes ont vu leurs effectifs s’alourdir ...

La mise en place des CP 100% de réussite s’est faite à la va vite et sans tenir compte des situations particulières des écoles ni de leur projet ...

Pour ce qui est de leur formation du jeudi , le temps sera identique au temps de classe habituel. De même, pour les conférences de M. Fayol qui ne devaient être comptabilisées que 2 heures au lieu de 3 heures chacune , le "bon compte" sera rétabli (donc comptez chacune de ces 3 conférences pour 3 heures même si ce n’est pas indiqué ainsi dans GAÏA.)

Pour les PDMQC, nous demandons à ce qu’une réflexion soit menée en amont de la CAPD afin que la situation de ces personnels qui ont vu leur mission totalement dévoyées soient examinées.

A propos de la CAPD, nous demandons qu’une réflexion soit menée notamment sur les règles du mouvement ; les postes à profil ainsi que la constitution des blocs sont à interroger.

Par rapport aux suppressions des aides administratives, Mme Orlay dit ne pas être opposée au principe de remettre de l’aide administrative dans les écoles qui en ont été privées à cette rentrée mais le nombre de nouvelles notifications est très important (une centaine à cette rentrée !) et la priorité est donnée à l’accueil des enfants en situation de handicap (accueil qui se fait dans beaucoup d’écoles sans personnel d’accompagnement pour l’instant en attendant les recrutements ...) .

Le SNUipp-FSU qui a toujours été aux côtés de ces personnels précaires s’est déjà lancé dans l’action pour les défendre. Retrouvez tous les détails ICI

La situation des psychologues scolaires est elle aussi très difficile à cette rentrée : sur 14 postes, seulement 11 sont pourvus ce qui alourdit d’autant les secteurs de ceux qui restent. Nous soulignons que même les tâches essentielles (orientation SEGPA par exemple) ne pourront pas se faire dans ces conditions ....Mme Orlay nous avait dit essayer de recruter des psychologues mais il n’y a eu aucun candidat. Les postes seront cependant maintenus en espérant que des collègues souhaitent se former ...

Pour ce qui est du PPCR , rien de nouveau par rapport à la CAPD de rentrée (promotions, visites de carrière ...) ; l’administration est en train de fiabiliser les listes ... mais les annonces du gouvernement sont inquiétantes , les nouvelles mesures ne prendront pas effet dans les temps prévus ... Et avec le gel du point d’indice, la hausse de la CSG... les raisons de rejoindre l’action du 10 Octobre sont nombreuses.

Pour ce qui est des RIS syndicales, le principe de 2 animations à faire valoir sur le temps des animations pédagogiques est maintenu. Une RIS de 3 heures à valoir sur le temps de présence devant élèves est également possible puisque prévue par la loi. Le SNUipp-FSU organise une RIS mercredi prochain (matin et après midi) ; la DASEN nous a dit être en train d’établir la liste des collègues concernés afin de remplacer les collègues qui souhaitent y participer, dans la mesure du possible. Les secrétariats de circonscriptions peuvent demander une autorisation d’absence réglementaire . Indiquez RIS dans autre motif et renvoyez le document ; tenez nous au courant des éventuelles difficultés que vous rencontrez.

La DASEN a également dit qu’elle trouvait les propositions d’animations pédagogiques compliquées dans la forme, cela sera revu l’année prochaine.

Elle souhaite également un nouveau découpage des circonscriptions afin de mieux travailler avec les équipes .. Il faut redonner du sens à la formation initiale et continue, pour redonner de la force aux enseignants ... parce qu’on doit organiser l’école avec les moyens que l’on a ! Il faut penser l’école autrement et optimiser les différents temps institutionnels (réunions, équipe de suivi, conseil des maîtres ... )

Nous sommes d’accord sur la réelle réflexion que nous devons engager à long terme pour "refonder" l’école. Permettre à chacun des enfants qui nous sont confiés d’apprendre et de s’épanouir est bien l’objectif que nous poursuivons ... Encore faudrait-il que chaque changement politique ne vienne pas à toute force et grande vitesse modifier les expérimentations en cours et en imposer d’autres sans concertation. Encore faudrait-il que des moyens soient débloqués car certains changements ne peuvent se faire à moyen constant ...

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.