www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 mai 2008

Pour les retraites solidaires

JOURNEE D’ACTION DU 22 MAI 2008

Manif à 15H place de la République à Limoges

Précisions pour la journée d’actions du jeudi 22 …Grève ou pas grève ?

De nombreux collègues nous appellent à ce sujet ... éclaircissements :

Les Fédérations de Fonctionnaires ont appelé à la grève le 15 mai contre la RGPP et ses 160 000 suppressions d’emplois prévues dans les 4 ans à venir (- 85 000 pour l’Education) et contre la loi dite de mobilité qui permettra à terme le licenciement des Fonctionnaires.

Parallèlement, les Confédérations dites « représentatives » (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC) - la FSU et l’UNSA n’étant pas invitées - ont lancé un appel pour une journée nationale de mobilisation le 22 mai sur la question des retraites, appel qui n’est pas un appel à la grève nationale. En effet, le communiqué national stipule que les départements doivent décider des modalités d’action. Ainsi, dans certains départements, il y a appel à la grève, dans d’autres, les manifs ont lieu en fin d’après-midi ( par exemple en Creuse) ou en soirée (Corrèze).

En Haute-Vienne, une première réunion a eu lieu mardi 6 mai, qui n’a pu aboutir (la CGT voulait un rassemblement à 10h30, tous les autres préféraient en fin d’après-midi (FSU, UNSA, FO, CFDT). Une nouvelle réunion a donc eu lieu vendredi 16 mai. Après débat, la CGT, FO et la CFDT sont tombés d’accord pour une manif à 15h. L’UNSA et la FSU ont rappelé leurs interrogations (dans la Fonction Publique d’Etat on ne peut faire grève que la journée entière ... contrairement au privé, mais aussi aux Fonctions Publiques Territoriale et Hospitalière où l’on peut "débrayer" 2 heures seulement...)

Toujours en Haute-Vienne , les orgas CGT, FO, UNSA, FSU ont "enrichi" le communiqué national des Confédérations (qui, c’est un faible mot, n’est pas très clair au niveau des revendications). La CFDT 87 refusait alors de le signer à cause de la phrase précisant que le financement des retraites devait être assuré "notamment par la taxation des stocks-options et des revenus financiers des entreprises" . Comment peut-on demander le maintien de notre système de retraite par répartition tout en refusant le nécessaire financement par les nouvelles ressources que seraient les contributions des milieux financiers ?

Alors, grève ou pas ? Un préavis de grève a été déposé par la FSU nationale et par toutes les Fédérations de Fonctionnaires pour couvrir les grévistes. Le SNUipp-FSU 87 appelle donc les collègues à se réunir en urgence dans les écoles pour débattre de l’attitude à adopter pour la journée du 22 mai, et à nous faire remonter les décisions prises. Le SNUipp-FSU 87, en fonction des remontées, ajustera son mot d’ordre pour cette journée.

Autres informations :

- 45 000 manifestants pour l’Education hier (dimanche 18) à Paris à l’appel de la FSU (20 000 selon la police)

- manif pour l’Education Samedi 24 mai 14h30 place de la République Limoges (FCPE, FSU, UNSA, Sgen-CFDT, CEMEA, Ligue de l’Enseignement ...)

- Des réunions des Fédérations de l’Education et des Fédérations de Fonctionnaires vont avoir lieu (cet après-midi lundi 19 mai au niveau de l’Educ) pour envisager les suites du 15 mai.

Pour le SNUipp et la FSU, il est urgent d’amplifier la mobilisation face au mépris et aux provocations du Gouvernement. Cela ne passe pas par la division mais par la convergence des luttes.

Le bureau du SNUipp-FSU 87

Appel des Confédérations CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et CGT-FO

Pour les confédérations syndicales, le « rendez-vous de 2008 » sur les retraites, doit être l’occasion de consolider le systême par répartition, seul à même d’assurer la solidarité indispensable entre générations et de répondre aux exigences de justice sociale.

Fondamentalement, l’avenir des retraites est lié à la situation de l’emploi et des politiques économiques. Les confédérations syndicales n’entendent cependant pas nier les différences d’approche entre organisations sur les réponses à apporter. Mais face au blocage gouvernemental sur les principales propositions des organisations syndicales (garantie et niveau des retraites, droit à la retraite à 60 ans, durée de cotisation, reconnaissance de la pénibilité, ressources financières assurant l’avenir à long terme du systême de retraite, réduction des inégalités entreles femmes et les hommes …), les confédérations décident d’appeler à une journée nationale interprofessionnelle d’actions et de manifestations le 22 mai 2008.

Elles appellent les salariés, les jeunes et les retraités, a être nombreux le 22 mai dans l’action et les manifestations pour la défense de la retraite solidaire.

Pour les confédérations syndicales, le « rendez-vous de 2008 sur les retraites », doit être l’occasion de consolider le système par répartition, seul à même d’assurer la solidarité indispensable entre générations et de répondre aux exigences de justice sociale.

Fondamentalement, l’avenir des retraites est lié à la situation de l’emploi et des politiques économiques. Les Confédérations syndicales n’entendent cependant pas nier les différences d’approche existantes entre organisations sur les réponses à apporter.

Mais face au blocage gouvernemental sur les principales propositions syndicales, les organisations CGT, FO, FSU, UNSA, AGEL-FSE décident d’appeler à une journée nationale interprofessionnelle d’action et de manifestations le 22 mai 2008.

Les organisations syndicales CGT-FO-FSU-UNSA-AGEL-FSE de la Haute-Vienne appellent les salariés, les jeunes et les retraités à être nombreux dans l’action et dans la manifestation pour la défense de la retraite solidaire :

A LIMOGES

A 15 HEURES

PLACE DE LA REPUBLIQUE.

Ensemble dans l’action le 22 mai 2008 exigeons :

la garantie d’un bon niveau de retraite ;

le refus de tout allongement de la durée de cotisations ;

le droit à la retraite à 60 ans ;

la reconnaissance de la pénibilité du travail par un départ en retraite anticipé ;

le financement des retraites par des recettes complémentaires notamment par la taxation des stock-options et des revenus financiers des entreprises ;

le développement de l’emploi ;

l’augmentation des salaires et des pensions ;

l’égalité entre les femmes et les hommes ;

l’arrêt de la destruction du Service Public.

Limoges le 16 mai 2008.



 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.