www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 novembre 2017

Compte rendu du CDEN du 10 -11-17

présents : M. Decours (SG préfecture de la Haute-Vienne) , Mme Orlay (IA-Dasen), Mme Grizon (secrétaire générale de la DSDEN), M. Bustreau (IEN Limoges 3) M. Pailler FOL, M. Bourdeau Claude personnel qualifié, 6 FCPE, Mme Morizio, Mme Tuyeras & M. Escure (Conseil Départemental), Mme Magne DDEN, M. Sautour Jean-Claude, maire de Linard, Mme Berger Odile, maire de Saint-Hilaire la Treille, Mme Aubisse Yvette, maire de Solignac, M. Reymbaut, IEN Limoges 7 et chargé de mission rythmes scolaires, 3 représentants du SE-UNSA, et vos 5 représentants de la FSU (Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Julie Reversat, Franck Lenoir du SNUipp-FSU, Marie-Pierre Doumeix pour le SNES-FSU)

Remarque : nos collègues du SGEN-CFDT (1 siège) et du SNUDI-FO (1 siège) ne se sont pas déplacés...

Le quorum étant toutefois atteint, ce CDEN a pu se tenir.

Ordre du jour :

- approbation du compte-rendu du CDEN du 23 juin 2017
- Organisation du temps scolaire : modifications d’horaires
- point sur la rentrée 2017
- DDEN (Délégués Départementaux de l’Education Nationale) : modifications
- questions diverses

Nous avons tout d’abord lu cette déclaration liminaire.

Déroulement du CDEN

Réponse de l’IA DASEN aux déclarations liminaires :
-  les inquiétudes sont partagées et entendues
-  il y a un besoin urgent d’apaisement de sérénité et de dialogue
-  "on fait de notre mieux pour les documents de travail"
-  Tout le monde fait preuve de bonne volonté (PE et administration) pour faire fonctionner l’Education Nationale
-  « nous sommes en train de gérer des contradictions majeures »

1- approbation du PV du CDEN du 23 juin

Pour rappel, lire notre Compte rendu du CDEN du 23 juin.

Nous avons demandé à ce que 2 passages soient modifiés, pour que soit notée notre ferme opposition aux fermetures de classes confirmées en juin, rajoutant aux demandes du SE d’ouvrir sur les écoles de Vayres, Saint-Cyr et RPI Champsac/Champagnac (demandes que nous avions complétées par celles affectant les 4 maternelles lors de la carte scolaire de février dernier) de ne pas fermer à Landouge maternelle et à Saint-Bonnet-de-Bellac.

D’autre part, nous avons demandé que soit écrit : "les résultats au baccalauréat ne sont pas différents des autres." Il faut comprendre les résultats des élèves dans les petites écoles (moins de 3 classes)

2- Organisation du temps scolaire : modifications d’horaires

2.1. Passage à 4 jours

24 demandes dont 4 refus Une trentaine de demandes informelles

Ecoles refusées :

-  Saint Léger Magnazeix et Fromental -> motif : pas d’harmonisation au sein du RPI
-  Saint Cyr -> incompatibilité des transports
-  Saint Victurnien -> pas de proposition émise par le Conseil d’Ecole

20 avis favorables soit : 8,3% de élèves du département et 9,5% des écoles du département

SNUipp-FSU : nous avons demandé, comme mentionné dans notre déclaration liminaire, que les communes et les enseignants soient informés du protocole à suivre et des dates butoirs pour demander un changement d’organisation pour 2018, notamment dans le cas de demandes de retour à 4 jours.

Nous sommes intervenus dans les échanges à plusieurs reprises sur ce sujet, pour faire état des remontées nombreuses que les collègues nous ont fait parvenir suite à notre mail envoyé lundi dernier (pour rappel, le texte du mail :

Un CDEN (Conseil Départemental de l’Éducation Nationale) est convoqué ce vendredi 10 novembre à 14h00 à la Préfecture.

Nous n’avons à ce jour reçu aucun document de travail... aussi...

NOUS AVONS BESOIN DE VOS REMONTÉES !

A propos des modifications d’horaires, nous souhaitons savoir si votre école est concernée :
- une demande a-t-elle été faite ?
- si oui, a-t-elle été acceptée ou refusée ?
- quelle demande éventuelle se prépare pour la rentrée 2018 ?

A propos du point sur la rentrée scolaire :
- quelles remarques souhaiteriez-vous que nous fassions remonter ?
- cas des écoles REP et REP+ avec mise en place des CP 100% réussite : mise en place, premier bilan à l’issue de la 1ère période...
- absences non remplacées : combien ?
)

L’IA-DASEN a dit que ce serait fait. Elle a rappelé son principe d’action : au-delà des différents contraintes, paradoxes, intérêts, je cherche l’intérêt de l’élève.

SNUipp-FSU : attention de ne pas opposer les uns et les autres, à savoir ceux qui veulent rester à 4 jours et demi et ceux voulant revenir à 4 jours. Nous avons tenu à dire que dans ce dernier cas, les collègues ne cherchaient pas à moins en faire mais à mieux faire. Et de rappeler les constats faits par ces enseignants : plus de fatigue des enfants, trop de temps informels, de repères différents, des règles changeant en fonction des différents intervenants, de la confusion des temps... autant d’arguments que nous avions longuement développés dès 2013.

L’IA-DASEN a bien assuré qu’elle savait que les enseignants travaillaient beaucoup et qu’elle ne pensait pas que les enseignants qui demandaient le retour à 4 jours le faisaient pour moins en faire.

Pour la ville de Limoges,selon l’administration, si changement il y a à la rentrée 2018 ; on peut s’attendre à une harmonisation des horaires pour toutes les écoles. Ce que le SNUipp-FSU dénonce étant donné les différentes réalités des écoles de la ville (maternelle, élémentaire, restaurant scolaire sur place ou pas...) En ce qui concerne les transports , la DASEN a « botté en touche » en disant que c’était une interaction difficile à gérer (compétence de la région dans un mois).

Sylvie TUYERAS a demandé si le fond d’amorçage sera maintenu.

DASEN :

Oui pour 9 demi-journées ou 8 demi journées dont 5 mâtinées

Non pour 4 jours

2.2. Ecoles à 4 jours et demi

Ce sont des ajustements d’horaires qui concernent 8 écoles.

3 - point sur la rentrée 2017

Démographie :

29 703 élèves à la rentrée 2017 : département en déprise démographique

Il y a 241 élèves en moins (de constat à constat par rapport à 2016) et même - 327 (de constat au prévisionnel)

Eléments d’analyse :

-  + 40 élèves dans le privé dans le 1er degré
-  + 80 sorties du département
-  Instruction En Famille : en légère hausse (80 élèves)
-  TPS : effectifs moins nombreux que prévu mais en hausse

Le bilan naturel (connaissance chiffrée des naissances) est pondéré par le bilan migratoire qui lui, est imprévisible

SNUipp-FSU : nous avons rappelé le contenu de notre déclaration liminaire à ce sujet. Nous avons, comme nos collègues du SE, demandé à nouveau qu’un plan de rattrapage soit mis en place pour la Haute-Vienne. Nous avons rappelé encore les problèmes de remplacement, les écoles très chargées, notamment certaines ayant subi une fermeture lors de la dernière carte scolaire, les RASED exsangues... Mais aussi la reconnaissance des classes "CP à 12" comme étant des classes à part ENTIERE et devant donc avoir les mêmes moyens que les autres. Elles doivent donc aussi être comptabilisées comme les autres, notamment pour permettre aux collègues en charge de la direction d’école de bénéficier d’une juste décharge, en rapport avec le nombre réel de classe de l’école. Nous étions déjà intervenus à ce sujet auprès de Mme Grizon lors de la problématique posée par la mise en place des CP 100% réussite sur la gestion des votes lors des conseils d’école. Comme dit dans notre déclaration liminaire, ce dispositif s’est fait dans l’urgence et sans que des mesures de carte scolaire n’ait été prise. D’où une mise en place que l’on peut qualifier de "bricolée" sur le plan administratif.

Par la voie de Mme Morizio, le Conseil Général s’associe à la demande syndicale d’un plan de rattrapage de 60 postes pour la Haute-Vienne.

Mais les craintes d’une prochaine carte scolaire difficile, sans moyens supplémentaires et peut-être même en moins si la mise en place des CE1 100% de réussite se fait à moyen constant n’augure rien de bon surtout lorsque l’on voit le budget décidé par le gouvernement pour 2018, il ne faut rien attendre...

Quant à être entendu à propos d’un hypothétique plan de rattrapage... !

4- DDEN (Délégués Départementaux de l’Education Nationale) : modifications

Mme Magne a présenté les modifications et a précisé que nombre de DDEN sont d’anciens enseignants désormais retraités.

Fabrice Prémaud, Marie-Mélanie Dumas, Julie Reversat, Franck Lenoir, vos collègues représentants du SNUipp-FSU 87 et Marie-Pierre Doumeix du SNES-FSU 87

PNG - 378.4 ko
band_synd2-net

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.