www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 mai 2008

Compte-rendu de la RIS (Réunion d’Information Syndicale) du samedi 24 mai

Une réunion d’information syndicale sur l’organisation de la nouvelle semaine scolaire a eu lieu ce samedi 24 mai et a réuni 80 collègues environ. Cette présence en nombre témoigne bien du questionnement et des inquiétudes de la profession vis-à-vis de cette nouvelle organisation. Des représentants des collectivités locales et territoriales, des parents d’élèves et du secrétariat national du SNUipp avaient été conviés. Mr PAULIAT pour le Conseil Général, Mme DESPROGES PEYROUX pour la ville de Limoges et Mr LABAQUERE du SNUipp-FSU national ont tour à tour fait part des informations dont ils disposaient et de leur vision des choses.

JPG - 17.7 ko
Tribune

Daniel LABAQUERE a fait un historique des faits et a rappelé les positions et les actions du SNUipp. Le SNUipp-FSU, fort des résultats de la consultation de la profession (plus de 10 000 collègues ont répondu), n’a signé avec le ministère ni le protocole, ni le relevé de conclusions (signé par le SE-UNSA et le Sgen-CFDT).

Le SNUipp a essayé d’obtenir la reconnaissance du travail d’équipe. Il a insisté sur le fait que l’organisation devait être proposée par les équipes et non pas imposée par l’IA. Un projet de circulaire d’application est paru le 23 mai. Il précise l’organisation du service des enseignants du premier degré : 24 heures hebdomadaires d’enseignement à tous les élèves + 60 heures consacrées à l’aide personnalisée ou à du travail en petits groupes + 24 heures consacrées au travail d’équipe, aux relations avec les parents, à l’élaboration et au suivi des projets personnalisés de scolarisation des élèves handicapés et à l’élaboration et au suivi des projets personnalisés de scolarisation des élèves handicapés + 18 heures consacrées à l’animation pédagogique et à la formation + 6 heures consacrées à la participation aux conseils d’école obligatoires. Ce projet précise également le service des compléments de temps partiels et postes fractionnés, des titulaires remplaçants, des maîtres formateurs et des directeurs d’école.

Mr PAULIAT a expliqué que le Conseil Général avait pour mission d’organiser les transports scolaires. Il a rappelé tant la complexité d’organisation que la très lourde charge financière que cela représente (14500 élèves transportés chaque jour, dont 9000 pour l’école primaire). Il n’est de ce fait pour le Conseil Général pas possible d’augmenter encore le budget dans ce domaine. Il a regretté le fait que l’Etat prenne des décisions sans se soucier des problèmes économiques engendrés. Le Conseil Général est donc prêt à toute adaptation mais, si et seulement si, sa charge financière pour le transport n’est pas augmentée. Concernant la suppression des 72 heures d’enseignement (suppression du samedi matin de classe), il a déploré que les enseignants n’aient pas été consultés avant.

Mme DESPROGES PEYROUX a expliqué que la mairie de Limoges avait la volonté de préserver tout ce qui était du domaine du péri-scolaire (PRE, CEL...). Elle a aussi indiqué que 3 réunions avec l’Inspection Académique avaient eu lieu. Elle a rappelé que des réunions pour réfléchir sur l’organisation du temps scolaire l’année prochaine s’étaient tenues avec les directeurs des écoles de la ville. De nombreux problèmes ont été mis en évidence, notamment concernant la restauration scolaire et l’organisation le soir du temps après la classe (questions de responsabilités, de cumul des missions, des enseignants intervenants aussi dans le péri-scolaire). Il a donc été décidé que sur Limoges et pour toutes les écoles, l’entrée en classe aurait lieu à 8H30 le matin puis à 13H45 l’après-midi. La sortie de classe pour tous les enfants est la même à 16H45. Seule la pause méridienne est de nature à pouvoir voir l’organisation du soutien en direction des enfants en (passagère) difficulté.

Vue rangée1 de la salle

La parole a ensuite été distribuée dans la salle afin que les collègues présents puissent exprimer leur point de vue. Un certain nombre de remarques ont circulé :
- Questionnement sur la baisse d’horaire proposée aux élèves
- Effet d’annonce sans réelle explicitation aux familles
- Décision prise sans mesurer les conséquences sur le terrain
- On ne peut isoler cette décision de la politique de régression du budget (plus particulièrement la suppression des postes)
- Pas de réelle réflexion sur la semaine scolaire
- La journée scolaire de plus de 6 heures : un progrès pour qui ?
- Quelles possibilités de résister à cette mesure ?
- Le mercredi matin est-il possible pour le soutien quand il n’y a pas de ramassage scolaire ?
- Quel seuil pour la difficulté ? D’une école à l’autre, moins d’enfants en difficulté dans certains quartiers. Auront-ils donc plus que les enfants en difficulté dans les quartiers défavorisés ? (inverse des ZEP : donner + à ceux qui ont moins) (Voir compte-rendu du Comité Départemental d’Analyse du Temps Scolaire)

Vue rangée 2 de la salle

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.