www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 février 2018

Compte rendu du CTSD du 5 février

Présents : Mme Orlay (IA-DASEN), Mme Grizon SG, Mme Meuleman et M Czekala (administration), M Bustreau IA adjoint et 6 IEN M Hugon, M Rouy, M Rimbault (faisant fonction d4IEN), M Biret, M Lévêque , M Rousseau.

5 FSU, 3 SE-UNSA et 1 SGEN-CFDT (FO absent)

Nous avons d’abord lu la déclaration liminaire.

Le CTSD a duré 3 heures. Tout ce temps a été occupé à ferrailler et à gérer la carence pour ne pas dire pénurie de postes.

Déclaration SGEN-CFDT

Le SE-UNSA n’a pas fait de déclaration liminaire mais a regretté que la circulaire pour se déclarer en grève ait comporté une erreur et réaffirme que les délais étaient jusqu’à samedi minuit. Il fait remarquer que 40 écoles seront à l’arrêt et de nombreux collègues en grève demain mardi 6 février.

L’ensemble des représentants syndicaux redemande de un plan de rattrapage de 60 postes pour la Haute-Vienne sans prélever les autres départements de l’académie.

L’IA-DASEN parle d’un exercice difficile de répartition des moyens. Il s’agit d’allouer les moyens en fonction des besoins. Elle précise que les créations de postes de Créteil évoquées dans la déclaration liminaire de la FSU ne sont pas exceptionnelles, elles étaient prévues depuis le départ. Il est temps que les moyens soient répartis de façon équilibrée. Mme Orlay est prête à faire remonter une nouvelle fois une note au Ministère via le recteur d’académie pour une demande de dotation supplémentaire.

La FSU demande comment garantir un équilibre quand toute la carte scolaire n’est faite que de déséquilibres.

Le dévoiement des PDMQDC n’est que la énième illustration des déséquilibres imposés par un manque de moyens.

Mme Orlay rappelle qu’il y a des décisions qui sont prises nationalement. Les décisions « infra-territoriales » sont liées aux décisions au niveau ministériel et académique.

La FSU réitère que l’opposition entre rural, périurbain et REP REP+ est nocive.

L’Administration répond qu’il faut une école autrement organisée. Elle présente 3 hypothèses de travail sur la carte scolaire. Aucune n’étant satisfaisante. Elle a présenté plus longuement et en détail la 3ème :

Hypothèse 3

Besoins :

6 CP en REP

4 CE1 REP+

7 CE1 REP (15 ou 16 élèves par classe)

1 autre niveau REP

1 ouverture de classe

3 décharges

2 besoins en réserve

4 brigades + x (autour de 4... mais rien n’est garanti, à commencer par la mise en place de ces conventions et donc leur acceptation par les mairies des écoles concernées) postes si convention rurale signée. En effet l’IA-DASEN fait le choix de diminuer le nombre de postes de brigades proposés à la création car une convention ruralité est en cours de négociation dans le département et pourrait permettre l’attribution de postes d’enseignants à ce titre. Le SNUipp-FSU87 est très prudent quant à cette convention car elle a dans d’autres départements facilité des regroupements d’écoles et favoriser des fermetures au bout de la 2ème année… D’autre part, nous avons salué le projet de création de 8 postes de brigades dans notre déclaration liminaire. La situation du remplacement est telle qu’on ne peut se satisfaire d’encore une fois voir ses moyens diminués faute de... moyens. D’autres solutions sont à rechercher.

Le département dispose de :

+9 postes de la dotation académique

+1 poste de la direction CMPP St Junien

Donc il manque 18 postes, il faut donc fermer 18 classes

Nous avons débattu longuement d’une liste de 29 écoles et 16 restent fortement menacées.

- Oradour sur Glane : 23 après fermeture

- Chaillac : école primaire, 26 élèves par classe pour 4 enseignants si fermeture

Demande de maintien décharge direction pour 1 an acceptée et valable pour tous.

- Cieux Javerdat : Cieux est en ZRR et il faut tenir compte des TPS, 23 après fermeture

- Victor Chabot maternelle Limoges :

Et

J-M Paroutaud maternelle Limoges

La Mairie de Limoges serait tout à fait d’accord avec ces fermetures…

- Madoumiers maternelle

Fermeture en REP alors qu’une classe CE1 à 12 doit être ouverte à l’élémentaire… 25 en moyenne après fermeture

- Rilhac Rancon maternelle

- Couzeix Dolto maternelle : ouverture de cette année et logements en cours d’attribution

- St Laurent les églises primaire avec décharge inchangée pour un an

- St Sulpice les feuilles avec décharge inchangée pour un an

- St Yrieix Ravel élémentaire

- RPI Vicq, Magnac bourg, Château Chervix : la fermeture avait été annoncée à Magnac Bourg. Le SGEN demande à ce que la suppression soit sur Château Chervix. Nous ne pouvons évidemment pas aller dans ce sens. Nous n’avons pas pour vocation à opposer les écoles d’un même RPI entre elles. Une fermeture de classe est rarement vécue positivement. Il n’est donc pas forcément utile de faire de telles propositions.

Sur le RPI, les effectifs sont en hausse avec 259 élèves annoncés par le directeur et 243 annoncés par l‘administration. M. Rousseau précise ne pas prendre en compte les TPS.

- St Paul primaire

- Rochechouart Hubert Reeves élémentaire

- Condorcet Roussillon

On ne sait pas encore si ce sera un poste EMF ou adjoint qui sera supprimé

- Verneuil : dynamique démographiquement et pourtant … Parce qu’i faut bien trouver des moyens.

Soit 16 fermetures

2 écoles restent en suspend :

-  St Léonard de Noblat : sur 2 sites éloignés avec une ULIS

-  Chalus Pageas : RPI avec une ULIS

- cas de Sauviat sur vige : L’administration laisse le 0,5 PDMQDC

Remarques diverses :

L’USEP devrait pouvoir obtenir des moyens supplémentaires comme l’UNSS dans le secondaire qui en bénéficie.

La FSU précise que ces moyens peuvent être organisés via des collègues volontaires dans des groupements de décharges.

Mme Orlay constate que ça aura un impact négatif sur la brigade de remplacement.

Les ouvertures :

- 1 classe à Champagnac la rivière

Suite aux propositions faites par le SNUipp-FSU, cette ouverture est prononcée.

CE1 allégés

Descartes 1 CE1 REP+ et 1 autre niveau

La Bastide 1 CE1 REP+

Montalat : 1 CE1

Les homérides : 1 CP

Blanchot 1 CE1 REP+

Proust 1 CE1

Le vigenal 1 CE1 REP+

G Philippe 1 CE1

Madoumiers : 1 poste CE1 et 1 CP

Joliot Curie : 2 CP

Jean le bail : 1 CP et 1 CE1

Aigueperse : 1 CP et 1 CE1

Soit 16 ouvertures

Les autres propositions d’ouverture que nous avions faites ne sont pas réalisées mais l’IA DASEN place les écoles en vigilance pour juin. Seront également placées sous surveillance les 2 écoles dont le sort n’a pas encore été tranché.

Les ULIS collège : une volonté de favoriser l’inclusion dans les lycées professionnels. La coordination dans les formations pro se ferait désormais par un personnel du secondaire et non du premier degré. Il y a un potentiel d’accueil d’une ULIS au collège Darnet.

Information :

Redécoupage des circonscriptions

Les IA-adjoints ne peuvent plus avoir de circonscriptions donc 6 circonscriptions restent à la rentrée de septembre 2018 : les circonscriptions 3 et 7 sont regroupées ; et sont ajoutées les écoles du secteur Renoir : Jules FERRY mater et élé, BELLEVUE Naugeat mater et élé, Paroutaud mater. Le tout s’appelant HV3

Nous avons voté unanimement en contre et le CTSD est donc re-convoqué vendredi 9 février 2018 à 9h.

Vos représentants au CTSD pour le SNUipp-FSU : Franck Lenoir, Muriel Prue, Marie-Pierre Doumeix, Marie-Mélanie Dumas et Fabrice Prémaud

 

5 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.