www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 mars 2018

22 Mars : et après ?

Jeudi 22 Mars, les enseignants ont été nombreux à se mettre en grève pour défendre les services publics et .... les fonctionnaires !

Car sans fonctionnaire, pas de service public de qualité !

Amélioration du pouvoir d’achat, reconnaissance du travail et des missions, préservation du statut, développement de services de qualité aux usagers... autant de revendications portées qui deviennent incontournables et auxquelles le gouvernement doit maintenant répondre.

Malgré des réunions de travail préalables avec le gouvernement, aucune avancée n’est à noter.

L’intersyndicale fonction publique ,FSU, CGT,,CFTC,CFE-CGC,FA, FO, Solidaire a été reçue par le ministre Gérald Darmanin ce jeudi 30 Mars : les évolutions apportées au document d’orientation présenté par le gouvernement sont à la marge et il s’agit essentiellement de modifications de forme ; la philosophie de la réforme proposée reste la même. Voir à ce sujet la vidéo de Bernadette Groison : http://fsu.fr/Nouvel-article-No-4649.html

Déclaration intersyndicale ICI

Déclaration FSU ICI

Le ministère ne peut continuer à ignorer ainsi les citoyens qui s’opposent à son projet régressif tant au niveau des droits des fonctionnaires qu’au niveau de l’avenir du service public ; l’intersyndicale se réunira dés le 3 Avril pour convenir des suites qu’elle apportera à la journée du 22 Mars.

Les mobilisations se font nombreuses dans les Ephad, chez les retraité-es, les fonctionnaires,les cheminots, les jeunes... Ces dernières semaines les services publics sont au cœur des préoccupations. C’est qu’ils sont au centre des attaques du gouvernement alors même que les besoins de la société sont importants et la lutte pour davantage d’égalité essentielle !

L’ancrage dans le XXIème siècle passera par la capacité de la Fonction publique à assurer la destinée commune de notre société. Emmanuel Macron doit abandonner les vieilles recettes du passé pour gouverner.

"plans de départ volontaires", "externalisations", "120 000 suppressions d’emplois en 5 ans", abandon de "missions de services publics" figurent toujours dans le document , on peut y ajouter "recrutements de contractuels" et donc précarisation des personnels, "rémunération au mérite" ... la liste est longue de ce qu’on nous présente comme une modernisation ds services publics mais ce n’est qu’un leurre !

Ne nous laissons pas tromper ! Restons mobilisés !

C’est une vision d’avenir que nous défendons pour plus d’égalité ! Et pas une vision passéiste comme voudraient le faire croire certains.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.