www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juin 2018

compte rendu conseil de formation 4 juin 2018

présents : Mme Orlay IADASEN, M Bustreau IA adjoint, Mme Grizon SG, Mme Boussely ESPE, Mme Chabrely CPC, M Blancher CPC Mme Coindeau DEA, M Biret IEN, M Reymbaut chargé de la formation continue et faisant fonction d’IEN, un représentant de la formation académique, 1 représentant SE-UNSA et Marie-Mélanie Dumas pour le SNUipp-FSU87

I bilan des actions de formation continue 2016/2017

II bilan intermédiaire 2017/2018

III préparation plan de formation 2018/2019

I bilan des actions de formation continue 2016/2017

M. Reymbaut, chargé entre autre de la formation continue, a présenté une série de statistiques dont il faut souligner :
- 73 % des stagiaires convoqués (stages et animations pédagogiques) ont participé et que ceux qui ne sont pas venus c’est en raison du manque de remplacement, ou d’un retour incomplet d’une feuille d’émargement ou d’une participation à une RIS…donc pas d’absentéisme..
- 56 % des stages se sont fait sur candidatures individuelles et 44 % à public désigné
- au niveau des contenus : 2/3 sur les priorités nationales, 1/4 sur les savoirs fondamentaux et 12 % sur le parcours artistique

II bilan intermédiaire 2017/2018

La distinction entre inscription aux stages dans un premier temps et plus tard aux animations pédagogiques sera reconduite en 2018/2019. L’administration a essayé de redimensionner les stages très demandés en les répliquant mais cela se faisant à moyen constant cela a fait disparaître d’autres stages…

Sur les 250 actions organisées :

- 11 ont été annulées pour cause de non remplacement
- 11 pour des difficultés d’organisation
- 2 pour d’autres motifs

Le SNUipp-FSU a demandé où en était l’idée d’une enquête pour établir les besoins en formation des collègues. L’administration a répondu qu’il n’y aurait pas d’enquête et que les besoins seraient identifiés à partir des projets d’écoles et des équipes de circonscription…

C’est en partie pour cela que le projet d’école est simplifié dans sa forme :

- axe effets sur les acquis des élèves de « ce que je fais dans mon école »
- axe effets et besoins sur la professionnalité des personnels de « ce que je fais dans mon école »

L’IA-DASEN a fait le constat que le remplacement dans les petites écoles pour les stages était très coûteux en moyens et que l’académie menait donc une réflexion sur le maillage du territoire (on peut se donner rendez-vous en CTSD pour la carte scolaire…) qu’une autre piste de travail était sur la mutualisation des moyens de formation à l’échelle académique ( ex limousin en attendant l’échelle de Bordeaux ?) mais aussi dans le cadre de l’inter-degré et qu’il fallait de toute manière OPTIMISER.

III préparation plan de formation 2018/2019

1) Les formateurs seront formés : les enseignants ont besoin de bons formateurs

2) 18h d’animations pédagogiques

- Cycle 1 : épanouissement + langage
- Cycle 2 : 9 h de français + 9 h de mathématiques
- Cycle 3 : 9 h de français + 9 h de mathématiques

ou plus exactement 6h +3h avec comme ligne directrice maths ou français et tous les autres domaines de manière transversale… école et cinéma ? Plutôt français, ERR maîtrise de la langue ? Plutôt français aussi… pique-nique TICE ? Plutôt maths mais plus sous la forme habituelle…élèves à besoins particuliers ? On verra...etc

En tout cas l’administration nous a certifié que dans chaque formation il y aurait du transversal, de l’innovation et à l’initiative des écoles …

On pourrait ajouter dans les compétences professionnelles : équilibriste ou jongleur des mots…

3) stage formation continue

Le Snuipp-FSU s’est inquiété de la possible disparitions de formations appréciées des collègues…L’administration n’a pas pu nous rassuré sur toutes… quid de Théâ, de Créacity, de la formation Chorale, des albums pour appendre à compter ? (ouf si celle là ça devrait aller c’est des maths...elle deviendra sans doute une anim péda), de la formation en allemand (à non ! pas de chance c’est 4 jours pour l’anglais cette année...)… M. Blancher a pu nous rassurer sur l’ASTEP et le stage sur l’utilisation des tablettes (l’avantage c’est qu’on peut s’en servir pour les maths et le français ! Banco ! Inconvénient il n’y a que 8 tablettes...). Le SE-UNSA s’est inquiété pour le projet Vendée Globe, la profession peut se rassurer, un projet autour de Léonard de Vinci devrait y ressembler…

quelques chiffres supplémentaires :

58 % du temps de formation proposé dans le cadre statutaire (directeurs, néo titulaires, REP+…)

5 % pour la formation des formateurs (IEN, CPC, CPC dép, CPC EPS, DEA, Maitres formateurs…)

5 % pour les ERR (pour les collègues qui participent à des groupes de recherche)

14 % pour des stages de proximité (stages école, stages quartiers, stages secteur collège, potentiellement de moins en moins de proximité..)

18 % stages (inscription individuelle = peau de chagrin), réduction de 10 % du volume total...par rapport à l’année en cours.

Le SNUipp-FSU a rappelé que les besoins en remplacement étaient étroitement liés aux conditions de travail des collègues et que la formation permet d’exercer dans de meilleures conditions.

Il est donc indispensable de créer un cercle vertueux : + de formation + bien être au travail = moins besoin de remplaçant = moins d’annulation de stages et donc + de formation…

Le SNUipp-FSU dénonce et déplore l’uniformisation de la formation, elle entraîne un appauvrissement de l’exercice du métier !

Que peut attendre une société qui forme tous ses enseignants sur un socle commun, nivelé par le bas et qui ne leur donne plus accès à la culture, à la recherche de pointe ?

Il faut se battre pour une formation de qualité prenant en compte les atouts de chacun !

Il faut se battre pour des salaires qui permettent à chaque enseignant un accès à la culture !

JPG - 9.7 ko

Marie-Mélanie Dumas pour le SNUipp-FSU87

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.