www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CAPD (mouvement, formation, permutations informatisées, INEAT EXEAT, temps partiel, promotion,...), CAPN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

28 juin 2018

CR CAPD 2nd mouvement + TRS

Etaient présents : Mme Orlay (IA-DASEN), Mme Grizon (SG de la DSDEN), M Bustreau (IEN Haute-Vienne 3, IA adjoint), Mme Deburghgraeve (IEN HV7), Mr Lévêque (IEN ASH), M Biret ( IEN HV 5), M Rousseau ( IEN HV 6 ), M Hugon ( IEN HV 1 ), M Vaubourdolle (DIPER) , M Rouy (IEN HV4), Fabrice Prémaud, Laurianne Léon, Liliane Raynaud et Virginie Dupuy Renaud , vos élus du SNUipp-FSU 87 et 4 représentants du SE-UNSA.

Début de la CAPD 9h, fin de la CAPD 13h15.

Affectations manuelles pour les 67 TRS et brigades et pour les 105 candidats de la 2nde phase.

Déclaration liminaire du SE-UNSA sur le protocole d’évaluation en REP REP+ élaboré par "Agir pour l’Ecole" et sur l’accès à la hors classe.

Mme Orlay : (à propos de l’avis émis et qui selon les textes actuels en vigueur le sont à titre définitif.) "je ne peux pas adhérer au mot définitif même si symboliquement c’est dépassé." Réflexion en cours pour pouvoir faire évoluer les avis afin que ceux-ci ne soient pas définitifs.

SNUipp-FSU : nous sommes contents d’entendre ces propos et demandons à ce qu’ils soient suivis d’effets.

Précision : créée en 2010, Agir pour l’école est une association loi de 1901 guidée par l’ambition de trouver des solutions contre l’échec et les inégalités scolaires. Elle en appelle à la prise de conscience par le citoyen, le politique, le secteur public et les entreprises d’une responsabilité collective au service de l’avenir.

L’association est aujourd’hui présidée par Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne (think-tank libéral). Le comité directeur est composé de professionnels expérimentés de l’éducation et des politiques sociales et de représentants du monde de l’entreprise. peut-on lire sur leur site...

Nous avions déjà dénoncé cette association et ces évaluations ; penser qu’en cochant des cases et en distribuant des exercices en fonction de "quelles croix où" est une telle aberration ....

Nous avons ensuite lu notre déclaration liminaire.

Extrait : Les postes issus des créations ont été ajoutés à la liste initiale, ce qui a permis de l’enrichir un peu. Nous aurions d’ailleurs apprécié que la liste soit plus allongée encore, ce qui aurait signifié des créations de postes plus nombreuses, bien nécessaires mais cependant non effectuées. Parce que des écoles restent très chargées.

L’IA DASEN a réagi en disant qu’il ne fallait pas faire de généralité sur des cas particuliers.

SNUipp-FSU : les cas particuliers sont quand même un certain nombre... et beaucoup de collègues vont se retrouver dans nos propos. Inclure dans de telles conditions est d’autant plus difficile.

Vous trouverez ci-dessous les affectation des TRS HV3 :

KIVAOU TRS

Préambule : comme nous vous l’avions expliqué, et conformément à la circulaire principale du mouvement, les postes accessibles à titre définitif peuvent être demandés et obtenus à titre provisoire. L’administration va contacter tous les collègues qui ne l’ont pas précisé sur leur liste de vœux afin qu’ils fassent part de leur décision.

OUVAKI TRS + BLOCS

Vous trouverez ci-dessous les affectations des personnels sans poste à l’issue du 1er mouvement :

KIVAOU 2nd MOUVEMENT

OUVAKI 2nd MOUVEMENT

Vous trouverez ci-dessous les affectations des personnels TRS HV2 ( affectés sur des modulateurs EMF ) :

Affectations TRS HV 2

Vous trouverez ci-dessous les postes vacants à l’issue de la 2nd phase :

POSTES POUR LA 3ème PHASE MAJ 28 / 06

Nos questions diverses :

QUESTIONS DIVERSES

- il subsiste encore des petites écoles qui n’ont pas eu leur décharge : quelle solution va-t-il leur être proposée ?

Si aucune solution d’ici là (et là, c’est déjà presque ici… !), alors cela sera reporté à la rentrée prochaine.

A partir de la rentrée, les décharges de 4 jours, qui ne sont pas dans les blocs, devront être bloquées dès le début de l’année afin qu’il n’y ait pas à nouveau ce dysfonctionnement.

- comment se fait-il qu’aucun recours à la liste complémentaire pour recruter de nouveaux PESA ne soit actionné alors que le département est en situation de sous nombre ?

Pas de liste nationale existante, il y aura plutôt un équilibre avec des INEATs ou recrutement de contractuels. Le dernier admis est à 8,3 sur la liste principale, il sera compliqué d’obtenir la liste complémentaire. 3 contractuels de cette année ont été admis au CRPE, ce qui est positif.

- concernant l’affectation des nouveaux IEN, qu’en sera-t-il pour la circonscription de HV 2 ?

Il y a eu des candidatures de personnes admissibles au concours d’IEN.

- quand aura lieu la 3ème phase du mouvement et selon quelle méthode ?

Par mail et si besoin par téléphone : liste de poste établie en début de semaine prochaine + renvoi rapide jeudi 5 juillet voire le vendredi 6. Chaque collègue devra être appelé dans l’ordre du barème et devra se déterminer très rapidement.

Les personnels restant sont obligés, pour les TRS sans affectation, de candidater sur les blocs et pour les autres de faire suffisamment de voeux pour être affectés

Fin août, il restera les ineats tardifs à affecter ...

- après avis du Conseil des Maîtres, le directeur arrête le service de tous les enseignants nommés à l’école. En cas de désaccord entre collègues, comment celui-ci est-il arbitré ?

C’est arbitré par le directeur après avis du conseil des maîtres. L’IEN peut intervenir pour aider et accompagner.

En REP, la rectrice demande que les IEN regardent l’organisation pédagogique de chaque école. En cas de changement du-de la directeur-trice et/ou IEN, c’est la règle de la continuité de service qui prédomine.

- Comment est envisagé le suivi des heures pour les brigades et TRS par rapport aux changements de rythmes ? Qu’est-ce qui leur sera proposé en matière de récupération d’heures ?

Les brigades sont affectés "potentiellement" à 4 jours et demi et cela indépendamment du rythme de l’école de rattachement. Si le remplacement est long, le-la collègue brigade se met au rythme de son école d’intervention.

Si le remplacement est court : lundi, mardi sur une école à 4,5 jours par ex, le brigade reste chez lui (ou va se promener) le mercredi matin si son école de rattachement est en 4 jours....

En cas de dépassement horaire, le temps sera bien sûr rattrapé .

Mme Deburghgraeve souligne qu’il faudrait que le compte soit fait assez régulièrement ....

Comme chaque année depuis la mise en place de la réforme des rythmes, nous proposerons en début d’année un calculateur pour aider à faire le point le temps dû par l’administration.

Une note va paraître en juillet sur le site de la DSDEN 87 avec toutes les informations pour les remplaçants. Les brigades devraient aussi recevoir mensuellement le relevé de leur ISSR .... comme nous l’avons demandé à la rectrice lors de notre audience de mercredi 20 juin dernier. ( un relevé est aussi visible sur iprof )

Mr Vaubourdolle dit que le document étant généré automatiquement par circonscription, il peut s’avérer inexact notamment quand on ne fait que des remplacements courts.

A propos des brigades toujours, il n’y aura pas de réunion avec tous les brigades pour l’affectation de l’école de rattachement. Nous avions obtenu effectivement il y a 3 ans que les brigades soient rattachées près de leur domicile. Mme Grison dit qu’il n’y a pas lieu de modifier les rattachements actuels (certains peuvent l’être à la marge sur demande justifiée) mais qu’ils envisagent de mettre moins de rattachement à Limoges pour abonder un peu plus la périphérie.

Les nouveaux brigades seront contactés par l’administration , surveillez vos messageries académiques.

- Comment sont comptés les jours de prérentrée ? Nous souhaiterions que le 2ème jour réalisé par la majorité des collègues soit reconnu (pris comme journée de solidarité par exemple).

Pas de réponse globale, ça dépend des équipes et du territoire. Officiellement, il n’y a plus de 2ème journée de prérentrée comptée puisqu’elle doit avoir lieu après la rentrée : préemptée par les autorités académiques pour des objets de travail (projet d’école..) mais il faut considérer le temps pour chaque objet de travail.

Nous insistons sur l’accroissement de la charge de travail annexe des enseignants.

M. Rouy dit que si nous comparons , il faut tout comparer : les enseignants ont obtenu des avancées salariales : création de l’ISAE et avancées salariales PPCR, classe exceptionnelle ... . D’autre part, il faut voir les 108H comme étant des forfaits, le temps de travail ne se limite pas aux 24h de cours, temps de présence élèves et réunions doivent représenter 1607h : 36 X 45h par semaine... Tout le monde ne travaille pas tout ce temps !

SNUipp-FSU : les avancées salariales évoquées sont bien réelles mais elles ne parviennent pas à combler le manque issu du gel du point d’indice depuis 2010. Quant à la classe exceptionnelle , elle bénéficie essentiellement aux gens qui ne sont pas en poste ! Et le temps de travail des enseignants n’est pas limité aux 36 semaines de présence des enfants !

IA-DASEN : Le temps est un objet complexe, très variable selon les collègues : certains mettront 3h quand d’autres ont mettront 5 pour réaliser une tâche.

M. Lévêque précise que l’évolution du métier due à l’équipe pédagogique qui prend de plus en plus sens prend aussi de plus en plus de temps ( temps collectif à déduire du temps individuel par rapport à avant, devrait permettre d’amoindrir ce temps de travail)

Les temps de concertation et d’accueil des enfants en situation de handicap sont aussi de plus en plus longs.

SNUipp-FSU : difficile d’être fier de son travail d’inclusion quand celle-ci doit se réaliser dans une classe de 30 élèves.

M. Lévêque : RAPT : "Réponse accompagnée pour tous", il n’y aura pas de facilité proposée par une externalisation, ce ne sont pas les objectifs de ce dispositif. On ne va pas vers une diminution de places en IME pour abonder les SESSAD pour un accroissement de l’intervention des acteurs médico-sociaux à l’école.

- à propos des animations pédagogiques, il a été en CDF que les formations tiendraient compte des besoins des équipes. Comment allez-vous l’organiser ?

Il y a des orientations nationales français / maths qui seront déclinées en fonction des besoins des écoles qui peuvent être repérées dans les projets d’écoles. Des domaines se retrouvent souvent : inclusion, numérique..

Les demandes des écoles peuvent être envoyées à l’IEN. Les leviers possibles sont alors les animations pédagogiques, les stages d’école ou conseils de maîtres de cycles.

Par rapport au manque de PSyEN : Il faut faire parvenir les CV des candidats au rectorat et à la DSDEN .

Il manque 4 postes, il y a eu 3 entretiens.

Par rapport à la disparition des EVS :

il faut rendre les contrats aidés c’est une demande ministérielle, les services civiques pourront remplacer dans les missions. Il faut repenser les différents corps de métier.

INEATS/EXEATS

7 ineats effectifs + 3 échanges encore en cours avec la Corrèze. D’autres inéats sont en attente.

Date du CAF : pas de CAF(conseil académique de formation) cette année

PDF en cours de formalisation : diffusion des stages à la prérentrée et inscriptions sur gaia : informations sur la lettre hebdo de cette semaine ou celle de jeudi prochain.

Liliane Raynaud, Laurianne Léon, Virginie Dupuy-Renaud, Fabrice Prémaud, vos élus du SNUipp-FSU 87 à la CAPD

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.