www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 septembre 2018

Compte rendu du CTSD du 14 septembre 2018

Présents : Orlay Jacqueline IADASEN), Gauthier (IADASEN adjoint), les ien HV1 M. Hugon, HV2 M. Sacher, HV3 Mme Deburghgraeve, HV4 M . Maupome, HV 5 M. Baduel, HV 6 M. Rousseau, ASH M. Lévêque, Mme Grizon SG, Mme Meuleman et M. Czekala secrétaires administratifs et 1 collègue du SNUDI FO, 1 du SGEN CFDT, 3 du SE UNSA et les 5 FSU : Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Julie Reversat, Fabrice Prémaud du SNUipp-FSU 87 et Cécile Dupuis du SNES-FSU 87

Trois déclarations liminaires ont d’abord été lues : tout d’abord, nous avons pour la FSU et le SNUipp-FSU 87, lu cette déclaration liminaire.

Le SGEN-CFDT puis le SE-UNSA ont ensuite lu la leur.

L’IA DASEN a réagi à notre déclaration liminaire en disant en substance :

Les moyens sont ce qu’ils sont.

Il y a dans le département 124 remplaçants avec une progression constante depuis 2013.

Il y a dans les écoles des classes qui vont de 15 à 28 dans le département.

(Vous pouvez, si vous avez plus de 28 élèves dans votre classe, le faire savoir !)

Avoir du courage seul n’est pas suffisant, il faut avoir du courage collectivement.

On ne peut pas dépasser une enveloppe budgétaire juridiquement sauf en cas de surnombre qui s’impose comme un fait mais ne peut être une politique.

Maintenant que l’analyse est faite, il faut passer aux actes. Mais pour l’instant, il manque encore 400 élèves par rapport aux prévisions. En février-mars 2019, le surnombre sera absorbé et il faudra alors recruter des contractuels. Entre 5 et 8 recrutements de contractuels sont prévus.

SNUipp-FSU 87 : plutôt que des contractuels, d’autres choix devraient être faits. Une telle situation (de sous nombre à partir d’une date) devrait être anticipée. Mais en fait, ce CTSD se fait contraint par une dotation très insuffisante et la règle budgétaire de la responsabilité du gouvernement s’impose à tous.

Nous appuyant sur notre déclaration liminaire, nous avons rappelé que devions faire face à un double discours : on doit faire des économies et il faut donner plus à ceux qui ont le moins. Cette "réalité économique" nous envoie tous, collectivement, dans le mur.

Nous sommes ensuite revenus sur les évaluations CP et CE1, pour en dénoncer les objectifs et les conséquences désastreuses qu’elles ne manqueront pas d’avoir sur certains élèves.

Remarque : à regarder et à faire connaître autour de vous cette VIDEO sur le sujet.

Après quelques échanges et prises de parole des uns et des autres, les collègues du SE-UNSA ont quitté le CTSD.

Nous sommes restés et avons voulu poursuivre la discussion, ne renoncant pas à essayer d’obtenir des avancées pour les collègues.

L’IA DASEN n’a cependant pas souhaité poursuivre les échanges et fait procéder au vote sur les décisions prises :

ouverture de 4 postes d’adjoint à :
- un poste pour l’école élémentaire d’Aigueperse de Limoges pour le dédoublement des CE1
- un poste pour l’école élémentaire Jean le Bail de Limoges pour le dédoublement des CE1
- un poste pour l’école élémentaire Marcel Madoumier de Limoges pour le dédoublement des CE1
- un poste pour l’école élémentaire Saint-Exupéry d’Isle

A la suite de la signature de la convention ruralité, le département a reçu une dotation de 5 postes. Ces postes sont rattachés pour l’année 2018-2019 à la brigade départementale. L’équivalent de ces 5 ETP sera mobilisé sur des missions en lien avec les spécificités de la ruralité.

VOTES : CONTRE : 5 FSU, 1 SGEN, 1 FO

Malgré le vote en CONTRE, les ajustements sont maintenus.

Un échange a eu lieu ensuite, par notre volonté, pour rappeler que nous ne pouvions nous résoudre à entendre ici et là que les écoles de REP et de REP+ étaient "privilégiées". Nous avons dit que dans ses actes, l’IA DASEN devait tordre le coups à cette possible, sinon probable, interprétation en ouvrant des postes en lien avec la ruralité. Et surtout en ne prenant pas sur une brigade déjà largement insuffisante, chacun en ayant parfaitement conscience.

Mais dans les faits, qui sont têtus, on a :
- 5 postes créés au titre de la signature de la convention ruralité
- 5 ETP pris sur la brigade de remplacement pour la convention ruralité
- 3 postes en REP pour les dédoublements CE1
- 1 poste à Isle élémentaire

Mme Orlay a tenu à rappeler qu’il n’avait pas été touché aux PDMQDC (Plus de maîtres que de classe)

SNUipp-FSU 87 : nous avons souligné que nous étions satisfaits de cela.

Mme Orlay a terminé en disant que les IEN et elle-même n’aurait de cesse d’expliquer cette carte scolaire et de ne pas mettre en opposition les écoles de REP et REP+, les écoles rurales et toutes les autres écoles.

Le CTSD s’est achevé à 10h20...

... et un Groupe de Travail s’est tenue ensuite à partir de 10h40 avec pour thème la Convention Ruralité, dont vous trouverez le compte rendu sur notre site.

Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Julie Reversat, Fabrice Prémaud du SNUipp-FSU 87 et Cécile Dupuis du SNES-FSU 87

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.