www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 novembre 2008

Quelles suites donner à la grève réussie du 20 novembre dernier ?

Après le succés de la grève du 20, et dans la mesure où les revendications que nous portions n’ont évidemment pas été satisfaites, il apparaît à tous comme nécessaire de ne pas en rester là et de poursuivre l’action.

Une conférence téléphonique réunissant 78 des 95 sections de France du SNUipp s’est tenue ce mercredi 25 à partir de 17H00. Il en est ressorti que 76d’entre elles étaient favorables à une nouvelle proposition de grève unitaire (1 abstention et 1 contre) . Dans le cas d’une désunion syndicale sur ce sujet, la décision d’un appel de la FSU seule a été soutenu par 39 sections alors que 29 autres n’y étaient pas favorables (10 sections s’abstenant). Enfin, un appel du SNUipp seul a recueilli l’adhésion de 25 sections, 42 étant contre et 11 s’abstenant. Il apparaît donc clairement que, pour réussir les actions futures, un front syndical uni est préférable.

Le SNUipp-FSU propose aux autres organisations syndicales une nouvelle journée de grève unitaire avant le 10 décembre 2008. Rappelant que la ministère n’a pas répondu au préavis de négociation de cinq jours lancé le 20 novembre dernier par le Snuipp-FSU, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT, il appelle les enseignants des écoles à "rester mobilisés". Gilles Moindrot, secrétaire général, indique que les Snuipp-FSU locaux ont appelé à la grève dans deux départements hier (Bouches-du-Rhône et Alpes Maritimes) et dans cinq départements jeudi 27 novembre (Haute-Garonne , Pyrénées-Atlantiques, Paris , Essonne, Val-de-Marne). Il rappelle en outre qu’une journée nationale unitaire de manifestations est prévue le 10 décembre 2008 avec les parents, les enseignants, les lycéens et les étudiants .

Une réunion intersyndicale a eu lieu hier soir à partir de 20H00 à Limoges où un cinquantaine de collègues se sont retrouvés pour faire des propositions d’action et élaborer les suites de l’action. Une nouvelle réunion a dores et déjà été programmée pour lundi prochain, le 1er décembre.

L’Education est notre avenir : Le gouvernement ne veut pas l’entendre AMPLIFIONS LA MOBILISATION !

Compte-rendu de la réunion des enseignants du 1er degré de la Haute-Vienne du mercredi 26 novembre à l’appel du SNUipp-FSU et du SE-Unsa (cf mail dans les écoles)

Beaucoup de personnes ont signalé que le 10 décembre (manif nationale unitaire enseignants, parents, lycéens, étudiants) était loin dans le calendrier après la réussite de la grève du 20 novembre et qu’une manif un mercredi après-midi n’était pas satisfaisant. Mais qu’une fois la date posée, il fallait absolument la réussir. D’autres interventions montraient qu’il fallait plutôt attendre janvier et une action interprofessionnelle pour se relancer.

Débat sur quels types d’actions à mener :

1 - Grève avant le 10 décembre ?

2 - Faire des réunions le 8 ou le 9 décembre avec les parents dans toutes les écoles du département pour les sensibiliser, leur expliquer l’avenir de l’école et les motiver à venir à la manif du 10 ?

3 - Tractages à la population, en ville ou sur des carrefours pour informer et appeler au 10 ?

4 - Mener des actions visibles et médiatiques : allumer des bougies place de la République en écrivant sauvons l’école (une bougie = un poste en moins), bloquer l’inspection acdémique, suspension du soutien…..

Il a été convenu de se retrouver à nouveau lundi 1er décembre à 20h dans une salle Blanqui derrière la mairie pour préparer ces différentes actions, dont la soirée des écoles du 8 ou 9 décembre (date qui peut changer s’il y a une date nationale à ce sujet : surveiller les mails dans les écoles ).

Cette 1ère réunion intersyndicale de discussion (pas de prise de décision sur les différents points abordés), rassemblant des syndiqués et non syndiqués, était très positive et encourageante pour la suite car elle montre qu’un certain nombre de collègues souhaitent passer à un niveau supérieur dans l’action. Après les 70% de grévistes du 20 novembre, les non réponses et le mépris du gouvernement, nous ne pouvons pas en rester là. La mobilisation doit se construire et s’amplifier (comme dans d’autres départements qui font de nombreuses actions avant le 10).

Ne restons pas seuls dans nos écoles. Regroupons nous pour discuter et agir

TOUS ENSEMBLE

Lundi 1er décembre à 20h salle Blanqui annexe 2 (derrière la mairie) à LIMOGES

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.