www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 décembre 2008

Compte-rendu de la réunion de travail sur le soutien

du 11/12/08 de 17h30 à 19h 45

Avec l’Inspecteur d’Académie, l’Inspecteur d’Académie adjoint, le secrétaire général de l’IA Liliane Raynaud & Fabrice Prémaud pour le SNUipp-FSU 2 représentants du SE et 2 du SGEN

Nos interventions :

En préambule nous avons tenu à déplorer le manque de moyens de remplacement et les situations pour le moins critiques de plusieurs écoles. L’IA s’en est étonné et a assuré n’être pas au courant( !). Il nous a dit qu’il allait tout mettre en œuvre pour que ces problèmes soient réglés au plus vite. Au sujet des 60 heures et du soutien, nous avons tenu à (re)dire tout le mal que nous pensons de cette organisation et à expliquer pourquoi :

- la confusion établie entre la difficulté passagère et la grande difficulté avec comme objectif de récupérer les postes de RASED
- la prise en charge des élèves en difficulté qui se fait hors du temps scolaire obligatoire (et donc certains d’entre eux refusent le soutien pour des raisons variées, notamment d’ordre pratique)
- se faisant hors du temps scolaire obligatoire, le soutien se place de fait dans une logique d’externalisation, donc de privatisation de l’école
- les élèves en difficulté ont une journée de classe alourdie, ils sont fatigués
- le temps passé à l’école est plus important pour beaucoup d’élèves du fait de l’allongement de la pause méridienne
- l’enfant pris en soutien dans tel ou tel domaine risque de ne plus se sentir concerné durant les séances de classe
- l’enfant pris en soutien étant plus sollicité que ses petits camarades n’ayant pas de difficultés, il risque fort d’avoir encore plus de mal à se concentrer pendant les séances de classe
- enfin, nous avons demandé à ce que le temps de soutien soit remis pendant le temps de classe.

Nous avons aussi fait remarquer que l’intérêt de l’enfant ne semblait pas être le facteur le plus important pris en compte à côté de la quantité de papiers administratifs demandés : nous avons fait part du très grand mécontentement des collègues vis-à-vis du tableau de contrôle des 108 heures, nommé souvent tableau de « flicage ». Nous avons rappelé que
- les conférences pédagogiques étaient obligatoires et que nous émargions déjà
- les différents conseils ( des maîtres, de cycles, d’écoles) étaient eux aussi obligatoires et que nous les faisions, qu’il était donc parfaitement inutile de le réécrire encore
- que concernant la répartition horaire des 60H, celle-ci avait déjà été écrite et communiquée, qu’il n’y avait donc pas à le refaire.

L’IA nous a dit que le tableau dans sa forme actuelle n’allait pas être conservé et qu’il allait être très simplifié (une nouvelle proposition nous sera faite)... Il est donc inutile de renvoyer ce document. Quant aux 2 tableaux de suivi des élèves, il nous a assuré qu’il s’agissait de propositions d’outils pour les collègues et n’avaient aucun caractère obligatoire, qu’ils n’avaient pas pour mission d’être renvoyés aux IEN.

Liliane Raynaud et Fabrice Prémaud

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.