www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 janvier 2019

Compte rendu audience IA-DASEN 21 janvier 2019

présents : Mme Orlay IA-DASEN, M Gauthier IA-adjoint, Mme Grizon SG DSDEN 87, 2 représentants du SE-UNSA, 1 SGEN-CFDT et 1 FO et Fabrice Prémaud et Marie-Mélanie Dumas pour le SNUipp-FSU 87

Nous avions préparé en amont 7 points à aborder lors de cette audience : cf ICI.

IA DASEN :

Proposition d’un autre fonctionnement par l’IA-DASEN qui, évoquant « des fleurs de Bach », cherche des solutions alternatives aux problèmes du moment. Mais plus sérieusement proposition d’une réunion d’une heure avec les enseignants pour aborder les questions du moment.

Évocation de la situation d’une école où une mesure de justice est en cours (accident en jugement) , de violences sexuelles faites par les parents sur leurs enfants, du coma d’un enfant... Chacun vient parler de ses soucis, les réseaux sociaux s’en mêlent, et les situations deviennent des problèmes qu’il faut régler...

Allocation des moyens , GRH, enquête sur un prof dans le privé : comment remettre de l’ordre dans cette situation ? La question est posée aux syndicats.

SNUipp-FSU 87 :

Le SNUipp-FSU87 confirme que les syndicats ont eux aussi toutes sortes de cas au jour le jour et qu’il est en effet difficile de tout gérer. Beaucoup de collègues ont en effet besoin de se justifier (des parents s’adressent directement à l’IA-DASEN sans passer par enseignant ou IEN)

FO : est d’accord avec nous et parle de parents en perdition.

SE-UNSA : souci de la ressource humaine , mouvement des stylos rouges :sans filtres, listes du mal-être des collègues, défiance de la profession problématique.

IA-adjoint rappelle que la première chose à faire quand un parent se plaint directement à IEN c’est de joindre le collègue incriminé. Nous sommes d’accord avec cela mais la forme ne doit pas être a priori pour l’incriminer mais bien pour l’en informer et prendre la « température »...

SNUipp-FSU87 :

ous demandons comment la liste de diffusion de la DSDEN 87 sur les boîtes professionnelles est modérée. En effet, les stylos rouges ont communiqué sur liste officielle départementale ce qui pose le problème de l’accès et de l’utilisation de cette liste. Par le passé, d’autres communications ont aussi pu être faites avec celle-ci. C’est la responsabilité de l’administration et non de celui (celle ou ceux) qui émet le message qui est engagée. Pour rappel, chaque organisation syndicale doit envoyer un premier message au modérateur de liste qui va (ou pas) valider le projet d’envoi qui sera ensuite effectué (ou pas).

L’administration ne semble pas savoir si sa liste est modérée. L’IA-DASEN demande pourquoi les stylos rouges ne se retrouvent pas dans les syndicats.

Le SE UNSA précise que les stylos rouges se sont tournés vers eux pour un soutien mais que L’UNSA a décliné car il y a quelques demandes communes mais pas tout et en outre les stylos rouges sont un mouvement apolitique et asyndical.

Le SNUIPP-FSU87 précise qu’il n’a pas été contacté.

Il faut retravailler l’état d’esprit et la conception du lien social. Tout le monde demande des comptes à tout le monde . Dans notre premier cercle respectif (écoles enseignants élèves : chacun son cercle d’intervention) il faut rectifier cela . Un acteur de la chaîne doit donc arrêter d’exagérer.

SNUipp-FSU87 dit « chiche » à la co-construction évoquée par l’IA-DASEN : il faudra donc prendre en compte aussi ce que nous défendons. Le problème est que nous représentons les collègues, faisons remonter des remarques de terrain, sommes porteurs de propositions mais avons bien souvent du mal à être entendus. Nous sommes allés au groupe de travail sur l’accès accéléré aux 7ème et 9ème échelon (cf ICI), avons été porteurs de propositions pour faire entrer l’AGS dans le barème d’accès, en accord avec nos collègues de SE-UNSA et sommes donc dans l’attente de réponse qui, nous l’espérons, intègrera notre demande.

IA-DASEN rappelle que co-construction ne veut pas dire oui à tout... Tout n’est pas possible elle reste dans un cadre réglementaire.

Le GT "carte scolaire" a été déplacé au mercredi d’avant le jeudi 24, jour initialement programmé, alors que nous avions demandé à ce qu’il soit reporté après la tenue du CTA où sera acté la dotation départementale en termes de postes.

Le SE-UNSA l’en remercie tout en faisant remarquer que la demande initiale n’était pas celle-là.

L’administration précise que le calendrier était préétabli et qu’un GT ne nécessite pas l’arrêté du nombre de postes alloué au département. CTSD et CDEN sont et restent les instances officielles dans un calendrier très contraint...

Carte scolaire : déshabiller la Corrèze et la Creuse pour mal « habiller » le département Haute-Vienne : l’UNSA s’interroge et FO fait la demande de dotation supplémentaire et d’ouverture de la liste complémentaire. Le SGEN-Cfdt regrette le fait que les syndicats n’ont pas les documents de travail en amont du GT.

SNUipp-FSU : nous rappelons que la demande de plan de rattrapage est réitérée chaque année lors du CDEN "carte scolaire" sans cependant de réponse clairement visible. La dernière année du quinquennat Sarkozy avec le ministre de l’EN Chatel a laissé des traces toujours bien visibles : 40 suppressions alors sur notre seul département... Depuis, des créations de postes ont bien été faites mais insuffisamment pour réparer les dégâts. De plus, ces créations ont eu lieu dans un contexte d’augmentation du nombre des élèves (de 2011 à 2016) et de développement des PDMQDC (Plus de maîtres que de classes). Depuis 2017, ce sont aussi les dédoublements en CP et CE1 en REP et REP+ qui nécessitent des postes. Quand 300 élèves en moins sont annoncés en prévision pour le département, ce chiffre, ramené aux 253 écoles aboutit en moyenne à 1 à 2 élèves de moins par ECOLE.

Le SGEN-Cfdt fait savoir à l’administration : Fermetures annoncées à St Jouvent et à Peyrilhac par l’IEN lors des vœux à Nieul.

L’administration redit qu’elle fait de son mieux en ce qui concerne les docs. Elle fait remarquer également que les syndicats ne font remarquer que ce qui ne va pas et non ce qui va...

La dotation avait vocation à suivre les besoins des élèves puis des territoires mais tout est faussé ! Les clés de répartitions sont interpellées : les moyens existent. Le raisonnement doit changer.

Comment avoir sur l’ensemble du territoire un taux d’encadrement acceptable : il faut répartir !

Les moyens sont là (phrase répétée plusieurs fois)...

SNUIPP-FSU : On ne peut pas faire abstraction non plus de la réalité du territoire... Il y a bien un problème de postes. Une vision globalisée fausse la situation.

Alertes sociales posées par UNSA n’est pas arrivée au cabinet …

SEGPA : l’unsa demande que ses postes soient récupérés sur la réserve des 100 postes du second degré.

Le SNUipp-FSU87 fait remarquer que les 5 postes au titre de la ruralité n’étaient pas clairement apparus sur les docs du CTA. Concernant la baisse de dotation en SEGPA, elle est inadmissible, c’est vrai de la responsabilité de la Rectrice, et concerne les élèves parmi les plus fragiles : ateliers professionnels dédoublés sont devenus impossibles. Une AG a d’ailleurs été proposée aux collègues pour ce mardi soir.

A propos de l’accès HC : les avis mis sur dossier et sans RDV carrière ne permettent pas un traitement équitable. Des collègues restent en attente d’explications. Les collègues anciens instits sont défavorisés, l’AGS n’entrant pas en ligne de compte dans le calcul du barème (C’est l’ancienneté dans la plage d’accueil qui est prise en compte, à savoir 10 points par année à partir de l’échelon 9 + 3 ans. Et les collègues anciens instits ont franchis ces échelons plus vites que les PE, ces derniers devant alors attendre patiemment leur tour... Ces avis pourront-ils être revus ?

FO demande que les avis soient adressés aux collègues.

L’administration répond qu’il peut être envisagé une communication via lettre hebdo.

Le SNUIPP-FSU87 demande que se soit doublé via un mail sur les boites professionnelles.

Passage du qualitatif au quantitatif entraîne forcément de la déperdition dixit l’IA-DASEN.

Rappel des revendications du SNUIPP-FSU87 : déconnexion du déroulé de carrière et de la notation déconnectant ainsi le qualitatif du quantitatif. Tant que PPCR est une transition dans la carrière cela crée des inégalités, c’est le problème de la période de transition. Levier des IA pour ne pas accentuer les décalages .

L’UNSA et PPCR : certains IEN gardent le coté inspection lors des entretiens de carrière.

Évaluations CP : intersyndicale nationale. Le SNUIPP-FSU87 demande que l’IA ait confiance et laisse les collègues être maître de l’utilisation ou non de ces évaluations.

Réponse IA-DASEN : elles sont nationales Cadre national = un tout pour ne pas jouer sur les failles. Faisabilité mécanique est le critère numéro 1

L’unsa demande que les heures des enseignants de CP pour faire remonter les résultats soient payées en heures supplémentaires.

IA-adjoint : si les évaluations ne sont pas pertinentes et qu’il faut laisser les écoles maîtres de la fabrication de ses propres évaluations comment justifier la demande de paiement d’heures supplémentaires.

Le SNUIPP-FSU87 réaffirme qu’il n’y a pas besoin d’évaluations nationales pour savoir où on est ; nous sommes attachés au fait d’être concepteur et non de répondre à des prescriptions. Nous sommes des professionnels et voulons la confiance de notre hiérarchie.

IA-DASEN : qu’est-ce qu’un enseignant concepteur ?

SNUipp-FSU : APC : circulaire de 2018 toujours sen cours ?

Réponse administration : oui, pas de nouvelle circulaire.

SNUipp-FSU : UPE2A : une demande d’audience a été demandée. Les collègues sont en attente d’une réponse qui tarde à venir. Quand aura-t-elle lieu ?

IA DASEN : C’est prévu. Il y a eu un problème de calendrier, trop de choses à traiter mais cela va se faire.

SNUipp-FSU : Temps partiel sur autorisation : seront-ils tous acceptés et pourront-ils revenir sur cette décision pour des raisons financière inopinées ?

Mme Grizon : les cas seront étudiées avec bienveillance.

SGEN remercie pour clarification indemnité de déplacement ; y a-t-il des modifications pour le mouvement ?

UNSA : courrier envoyé : AVS-CO à 24heures ?

Cela coûte 2 ETP.

SNUipp-FSU : doit-on comprendre que cela va se faire par redéploiements dans le cadre d’une enveloppe contrainte, en clair que des notifications MDPH ne pourront pas être assurées de ce fait ?

IA DASEN : on demande une enveloppe à l’État. Le financement de cette mesure devrait être assuré.

A propos de la gestion des circonscriptions : si ONDE est complété rigoureusement il y aurait moins d’enquêtes papier demandées aux directeurs.

SE-UNSA : Concernant les réunions de directeurs, dans des circonscriptions, les 2 demi-journées de solidarité ont déjà été consommées... Ils ne peuvent donc pas avoir de compensation horaire. Alors, une compensation financière peut-elle être envisagée ?

SNUipp-FSU : la seule réponse faite par l’administration an début d’année a été d’enlever la seule reconnaissance de ces heures de réunion à savoir la déduction de 3h d’animation pédagogique. Les collègues ont très mal vécu cela et on vous l’a déjà dit sans pour autant qu’il y ait eu d’effet. Et on sait que cette reconnaissance ne valait pas pour la somme des temps engagés par les collègues...

Pour la plupart des collègues, les 108 heures sont désormais faites en janvier.

Comment continue-t-on ... ?

Administration propose d’accompagner les enseignants dans une meilleure gestion du temps invisible .

Les nouveaux arrivants (comprendre M. Gauthier) n’avaient pas connaissances des habitudes du département...

SGEN-CFDT : demande comment le mouvement va être fait.

On reparlera des zones pour groupe de travail mouvement et pour décharges directions avec par exemple les écoles qui perdent une classe.

Vœux : obligation de faire un vœux de zone confirmé : demande nationale

Lors du CTSD doivent être présentés les modalités des priorités pour le mouvement.

Réaffirmer auprès des parents le droit à l’école. Mme Orlay rappelle que le nombre des élèves scolarisés dans le privé est en augmentation tout comme les enfants ayant un enseignement à domicile. Cela nous interroge tous.

Le SNUIPP-FSU87 dénonce la marchandisation de l’école. Il faudrait beaucoup plus de temps pour développer le sujet...

L’IA-DASEN ne pense pas qu’on arrivera à revenir en arrière...

Contrainte horaire de fin de réunion : le site ferme à 18H30 ! Et, c’est l’heure !

Marie Mélanie Dumas & Fabrice Prémaud pour le SNUipp-FSU 87

Dans un contexte de dialogue social déficient, de suppressions de postes annoncées durant la suite et fin du quinquennat en cours, de suppression du paritarisme, il y a plus que jamais nécessité de te syndiquer au SNUipp-FSU (comme CECI ou comme CELA). Il y a plus que jamais nécessité à disposer d’un outil collectif efficace.

Le SNUipp-FSU est le premier syndicat du premier degré. Il est un des leviers principaux pour s’opposer, se battre tout en étant force de propositions.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.