www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 février 2009

RASED : imposer les promesses du Ministre

La mobilisation autour des RASED a contraint le ministre à de premiers reculs. Après la journée du 21, le succès du 29, le SNUipp appelle à poursuivre l’action pour obtenir l’annulation des 3000 fermetures de postes prévues au budget et pour que les annonces ministérielles (Lettre de Xavier Darcos du 8 janvier au SNUipp) soient respectées par les IA.

Si 1 500 enseignants affectés sur des postes RASED, notamment ceux affectés à titre provisoire et sans qualification, seront « sédentarisés dans une classe », ce qui correspond à des suppressions sèches, en revanche 1500 enseignants qualifiés qui resteront des maîtres spécialisés seront affectés sur des « postes en surnuméraire » dans une ou plusieurs écoles, dans le but de fournir un travail plus complet sur le traitement de la difficulté scolaire lourde » (Lettre de Xavier Darcos du 8 janvier au SNUipp).

3 000 suppressions de postes restant inscrites au budget, cela implique pour les Inspecteurs d’académie de préparer la carte scolaire avec un surnombre de postes dans le premier degré : c’est la consigne ministérielle.

Rappel : ce fonctionnement n’est pas exceptionnel : le second degré fonctionne avec un surnombre de 3000 postes. Nous avons obtenu du ministère la confirmation (cf. compte-rendu de la négociation préalable) que les postes en « surnuméraire » seraient étiquetés RASED.

En CTPD les représentants SNUipp se battront pour obtenir un arrêt des suppressions de postes au budget et notamment des 3000 postes RASED.

L’exigence de prise en compte réelle des annonces ministérielles qui ont fait suite aux mobilisations, notamment grève du 20.

Les suppressions de postes RASED ne doivent pas concerner plus de la moitié du nombre initialement prévu. Là où des postes RASED vacants existent en nombre suffisant, elles s’opèrent d’abord sur ces postes.

Ces mesures ne doivent pas s’effectuer en fermant des postes classes, des postes supplémentaires ZEP, des postes de remplaçant, ...

Les missions des personnels s’inscrivent dans le cadre des RASED ; en conséquence, les heures de coordination et de synthèse doivent être respectées.

Seuls les enseignants spécialisés volontaires pourront être nommés dans les classes.

Les départs en formation doivent être maintenus, l’existence des RASED n’étant plus remise en cause.

Une première réunion sur l’avenir des RASED aura lieu au ministère jeudi 5 février.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.