www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 mai 2019

MAJ 6/05 GREVE 9 MAI - Loi Blanquer et Fonction publique : on fait monter la pression !

JEUDI 9 MAI 2019

Plusieurs rassemblements à 9H30 dans LIMOGES

Rectorat : Personnels de l’éducation, parents, élèves…

Conseil Départemental : Agents de l’éducation, travailleurs sociaux, …

Agence Régionale de Santé : aide-soignant-es,infirmier-es…

Mairie de Limoges : Jardinier-es, policier-es, agents d’accueil, personnels de crèche….

Centre de Finances Publiques/Centre des Impôts : contrôleurs-ses des impôts, personnels de l’administration ;..

Services Centraux de l’Université : étudiant-es, personnels du supérieur, parents… Pour converger tous ensemble vers le grand rassemblement à 10h30 au carrefour Tourny et participer à la grande manifestation. Pour finir par un pique-nique (sous forme d’auberge espagnole)

Loi Blanquer et Réforme de la Fonction Publique : un double dynamitage !

Ce gouvernement n’en finit pas de briser les acquis qui sont pourtant le socle de notre société :

service public, fonction publique, école

.

JEUDI 9 MAI, ON CONTINUE

ON FAIT MONTER LA PRESSION

ON FERME LES ÉCOLES

TOUS EN GREVE

PDF - 111.3 ko
decryptage_loi_fonction publique FSU

Remise en cause des instances paritaires, recours institutionnalisé aux contractuels, gestion et évaluation des personnels, mobilité : la réforme de la Fonction publique préparée par le gouvernement aurait de lourdes conséquences pour les agents de la fonction publique et pour les usagers !

Le projet de loi sur la Fonction publique, contesté par la totalité des syndicats représentatifs des fonctionnaires, a pour vocation de modifier en profondeur le recrutement et la gestion des personnels. Sous prétexte de l’assouplir, Il fragilise leur statut pour mieux le détricoter. Enseignantes et enseignants sont directement concernés par plusieurs dispositions du texte.

PNG - 553.1 ko
fp FSU

LETTRE AUX PARENTS ATTENTION : ne pas coller dans les cahiers ! Les élèves ne doivent pas pouvoir la lire ( mettre sous enveloppe ou agrafer).

Word - 33 ko
lettre_aux_parents_9_mai

Déclaration d’intention de grève ci-contre à envoyer par courrier ou par mail depuis votre boite mail professionnelle avant le lundi 6 mai, minuit :

Nom prénom Ecole adresse

à Madame La Directrice Académique des Services de l’Education Nationale

sous couvert de ………………, Inspecteur, Inspectrice de l’Éducation Nationale

Madame La Directrice Académique des Services de l’Education Nationale   La Loi instituant un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire apporte de nouvelles restrictions à une liberté fondamentale -le droit de faire grève - reconnu à tous les salariés dans la constitution pour la défense des intérêts professionnels et collectifs.     Cette loi impose "à toute personne exerçant des fonctions d’enseignement dans une école de déclarer au moins 48 heures avant la grève son intention d’y participer".   En conséquence, je vous informe de mon intention de participer au mouvement de grève du jeudi 9 mai 2019 de 8 h 30 à 17 h.     Conformément à la loi, je vous rappelle que cette lettre "est couverte par le secret professionnel et ne peut être utilisée que pour l’organisation du service d’accueil" (article L133-5).   Ceci est une déclaration d’intention qui ne présage en rien de ma participation effective à cette journée de grève.  

Fait à …………………, le ……………. 2019

- Haute-Vienne 1->ce.0870074h@ac-limoges.fr

- Haute-Vienne 2->ce.0870076k@ac-limoges.fr

- Haute-Vienne 3->ce.0870651k@ac-limoges.fr

- Haute-Vienne 4->ce.0870073g@ac-limoges.fr

- Haute-Vienne 5->ce.0870077l@ac-limoges.fr

- Haute-Vienne 6->ce.0870075j@ac-limoges.fr

- limoges A.S.H.->secretariat.ash@ac-limoges.fr

- CONSIGNES DE GRÈVE

Envoyer à l’IEN la déclaration individuelle d’intention de se mettre en grève

- QUI PEUT FAIRE GRÈVE ?

L’ensemble des instituteurs et des professeurs des écoles, assistants d’Education, AESH., titulaires, non - titulaires, vacataires, en formation, en stage. Les directeurs d’école et les IMFAIEN également car ils ne sont ni chefs d’établissement ni fonctionnaires d’autorité (décret n° 88-343 du 11/04/89 + question écrite au JO du 31/1/76).

- AESH, AVS ET LA GRÈVE

L’appel inter professionnel permet à toute personne qui le souhaite de se déclarer gréviste ce jeudi 4 avril.

Si un ou des enseignants ne sont pas grévistes et sont présents dans les locaux : l’AESH ou l’AVS est placé sous l’autorité du directeur d’école ou du collègue faisant fonction ce jour-là. Le service est organisé selon les activités pour lesquelles il a été recruté et qui figurent en liste limitative sur son contrat. Il ne peut se substituer aux enseignants grévistes et n’a à accomplir aucune tâche de remplacement.

- AVANT LA GRÈVE

Les grévistes informent les familles dès que possible par écrit qu’il n’y aura pas classe. Ils en informent également tous ceux qui sont concernés par l’organisation d’une activité à laquelle eux ou leurs élèves participent : cantine, étude, transport scolaire, piscine...)

La lettre aux parents contenue dans cet article peut être soit distribuée à la sortie, soit transmise sous pli cacheté ou agrafée, (prendre toutes les précautions d’usage)

1-s’il y a des non-grévistes, la veille au soir, les directeurs grévistes afficheront un tableau des services qui devront être assurés par les maîtres présents (accueil, récréation, cantine, garderie, étude). La faire émarger par les intéressés.

2-si tous les maîtres sont grévistes, apposer à l’entrée de l’école une affiche annonçant « École en grève, pas de classe ». Si c’est le cas, ajouter « ni cantine, ni étude ». Dans tous les cas, le directeur gréviste, pas plus que ses adjoints grévistes, n’est tenu de surveiller les élèves ni d’être sur place.

- PENDANT LA GRÈVE

Aucune communication ne sera faite à l’extérieur (RG - police -....) sur la situation dans l’école (nombre et identité des grévistes etc. ...) Ne pas répondre aux sondages, pas même de l’Administration Par contre chaque école fera connaître au plus vite aux représentants syndicaux le nombre et le pourcentage de grévistes. En cas de problème (intimidation, incident), prévenir immédiatement la section départementale.

- APRÈS LA GRÈVE

Pour les retenues de salaires, il appartient à l’administration de faire la preuve de la participation à la grève. Ainsi les grévistes, quelle que soit leur fonction, ne répondent à aucune enquête, ne s’inscrivent sur aucune liste.... Les directeurs et directrices n’ont à accomplir aucune tâche particulière à ce sujet, sinon transmettre les documents de l’Administration aux non grévistes qui les gèrent eux-mêmes, ils ne certifient rien.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.