www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / compte-rendu de groupes de travail à l’inspection  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juin 2019

Compte rendu groupe de travail MOUVEMENT

Présents : M. Gauthier, IENA, M. Baduel, IEN HV5, M. Lévêque, IEN ASH, Mme Grizon, SG DSDEN 87, M. Vaubourdolle responsable de la DIPER 87, M. Scherpereel, secrétaire DIPER 87, 3 collègues du SE-UNSA et Liliane Raynaud, Emilie Vennat-Louvaud & Fabrice Prémaud, élu-e-s du SNUipp-FSU 87 à la CAPD

Le groupe de travail s’est tenu de 8h30 à 11h30 à la DSDEN 87, site Leroux.

Nous avons fait part à M. Vaubourdolle, tout au long de la semaine passée, de nombreux oublis dans les barèmes, notamment l’attribution des points pour occupation de poste à titre provisoire (1 ou 2), points divers (3 points pour rapprochement de conjoint, autorité parentale conjointe ...) issus de nouvelle mouture de la circulaire du mouvement nouvelle formule, points d’enfants (1 par enfant), points RQTH, d’erreurs d’AGS et une priorité sur poste inappropriée.

Nous avons reçu une nouveau document de travail hier à 17h prenant en compte toutes nos remarques et aboutissant à de nombreux changements dans les affectations.

La fiche de suivi que chaque collègue nous a communiquée nous a permis d’effectuer un travail à la fois précis et efficace. Très nombreux sont les collègues qui ont opté pour ce suivi qui nous l’espérons aura été d’une grande utilité. Il n’est d’ailleurs pas trop tard pour remplir sa fiche si cela n’a pas encore été fait (cf ICI).

La CAPD qui entérinera le mouvement se tiendra mardi prochain 11 juin. D’ici là, n’hésitez pas à nous contacter pour toute question inhérente au mouvement.

434 collègues ont participé dont 202 obligatoires pour 297 mutés au final.

14 collègues sont affectés par vœu large et 11 collègues par extension de vœu large, c’est-à-dire sur un poste non demandé adjugé arbitrairement par l’administration.

Cette gestion du mouvement ne peut nous satisfaire au regard des nouvelles règles imposées par un ministère ayant fait du fonctionnement vertical un idéal de fonctionnement.

Nous sommes cependant parvenus à faire évoluer les choses sur plusieurs sujets.

Les berceaux réservés pour les futur-e-s PESA

Nous avons tenu à avoir un temps à propos des berceaux :

Nous avons dit que rien n’obligeait l’administration à ne faire que des berceaux à 50%.

M. Gauthier a tenu à dire que l’organisation et la distribution des classes étaient de la compétence du directeur après avoir réuni le conseil des maîtres. Afin de signifier que toute proposition en terme de niveau de classe pouvait être modifiée, éliminant par anticipation l’argument du niveau de classe.

Nous avons répondu qu’il était nécessaire de permettre l’arrivée du PESA dans les meilleures conditions d’accueil de la part de tous les collègues.

Nous avons porté plusieurs cas que nous avons argumentés :

- l’école Edouard Herriot ne peut avoir 4 berceaux ! Nous avons rappelé les spécificités de cette école primaire de 15 classes sur 3 sites différents et connaissant un renouvellement de ses enseignants. Nous demandons que tout soit fait pour ne garder que 2 berceaux.

- les 5 écoles de REP ou REP+ : plusieurs problèmes se posent :

Les PESA seraient en complément des directrices-teurs avec pour conséquences soit du temps pris sur leur décharge dans un contexte de temps supplémentaire nécessaire à l’accompagnement du PESA, soit un 3ème (au mieux) collègue intervenant sur la classe.

1 - l’école élémentaire Gérard Philippe : la classe concernée serait un CP, classe dédoublée, avec formation spécifique à l’appui... la commande du Ministère n’était-elle pas d’avoir sur ces postes des collègues "expérimentés" ?

2 - le Vigenal : la classe serait un CE2/CM1/CM2. Et l’organisation de la direction de l’école est incompatible avec la mise en place d’un berceau (décharges de direction lundi et vendredi)

3 - les Homérides élémentaire : classe de CE1, dédoublée, même argumentaire que Gérard Philipe.

4 - Madoumier élémentaire : la classe concernée serait un CM2 à 26 élèves... (décharges de direction 2 jours non successifs)

5 - Descartes primaire : la classe serait maternelle TPS et PS

+ école Victor Hugo primaire : la classe serait des CE2/CM1 dans un contexte n’étant pas des plus faciles...

Le cas des futurs inéats

Le département souhaite qu’il y ait une balance positive entre les entrants et les sortants ce qui peut se traduire par des nouvelles contradictoires :

Bonne pour les inéats mais plus mauvaise pour les exeats qui ne s’entendront que directement compensés par des inéats.

Nous parlons des 3 inéats annoncés de Creuse lors de la dernière CAPD ayant eu lieu dans ce département.

Mme Grizon dit vouloir attendre avant de donner une réponse définitive. Cela ne devrait pas être fait avant la CAPD (ni vraisemblablement pendant) du mardi 11 juin.

Cas des collègues brigades ayant du temps à rattraper

Nous avons demandé comment l’administration allait faire pour permettre aux brigades ayant travaillé plus longtemps de récupérer ce temps. Certains sont en attente de réponse, d’autres se sont vus refuser le rattrapage qu’ils avaient proposés avec pour raison principale la difficulté du remplacement.

Nous sommes bien conscient du manque de postes dans notre département ayant pour traduction partielle un manque de remplaçants (au moins 30 postes créés pour ce faire serait nécessaire). Nous ne cessons d’ailleurs de demander un plan de rattrapage pour notre département... Mais cela ne peut justifier que des collègues soient employés GRATUITEMENT.

Calendrier de la suite des opérations

CAPD mouvement : mardi 11 juin à 9h

GT constitution des blocs : lundi 17 juin

réunion des TRS : le lundi 24 juin à 18h, à la Maison du peuple (avec le SE-UNSA)

CTSD et CDEN (avec au moins 4 postes créés issus des postes réserves) : jeudi 20 juin

CAPD attribution des blocs et derniers postes à attribuer : jeudi 27 juin

CAPD accès hors-classe et classe exc : fin début juillet

N’hésitez pas à nous contacter pour toute remarque ou question à snu87@snuipp.fr ou par téléphone au 05 55 43 27 30 ou au 06 71 64 13 33.

Fabrice Prémaud, Liliane Raynaud et Emilie Vennat-Louvaud, vos élus du SNUipp-FSU 87

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.